Etoile Marine et Adecco-Direction France Ouest font route commune pour la Route du Rhum

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

1998.10.30.NO_n_19.route_du_rhum.Escoffier.photo.jpg« Comme beaucoup, je sais que je n’ai aucune chance de gagner ! Si on ne laissait partir que les gens qui peuvent vaincre, il n’y aurait que quatre ou cinq bateaux au départ… «  Bob Escoffier a choisi une fois encore de tenter l’aventure et participer à cette course mythique qui fait rêver les marins. Adecco Etoile Filante n’est pas un multicoque de course mais il a du potentiel. « La Route du Rhum pour moi, c’est d’abord un plaisir. Un peu aussi un défi personnel… »

Article paru dans Le Nouvel Ouest n°19 (30 octobre 1998)
Directeur de la publication : Hervé Louboutin
Rédaction et photo : Tugdual Ruellan
(à télécharger en cliquant sur l’image)

A 49 ans, le Malouin, père de deux filles, veut une fois encore taquiner les éléments, les dépressions et les anticyclones, rêver au beau milieu de l’Atlantique et s’imprimer dans la rétine des images indélébiles. Peut-être aussi, réaliser un vieux rêve d’enfant… Il a à ses côtés, la société de travail temporaire Adecco France Ouest, qui le soutient et l’accompagne dans son entreprise depuis pas mal d’années. Car tout comme lui, ses responsables sont aussi des navigateurs, passionnés de voile, de vieux gréements et d’océan.

L’histoire de Bob (Robert de son prénom) ne manque pas de sel ! Ce fils d’industriel, moitié breton, moitié normand, avait tout pour mener une carrière tranquille, loin des soucis et tracas administratifs. En 1970, il rejoint son père, fondateur d’une entreprise de matériels de contrôle et d’évaluation de pièces de l’industrie. Mais la famille a le virus et le grand vent souffle dans la toile des Escoffier. A table, on parle souvent de mer et de bateaux ! L’optimiste, que son bricoleur de père lui fabrique pour ses cinq ans, marque sa vie. Bob sera marin. En 1986, il largue les amarres et vend la société Escoffier à Intercontrôle, une filiale du Commissariat à l’énergie atomique. Il achète un vieux gréement, Le Popoff , puis L Etoile Molène, pour les rénover et les sauver de l’oubli. Il crée à Saint-Malo, son entreprise : Etoile Marine. En 1995, il prend en gestion le catamaran Etoile filante, achète en 1997, Etoile Maxi, un grand sloop de 25 mètres, trois fois champion du monde. En mai 1998, il prend la gestion de Rapaz, copie d’une ancienne goélette américaine. Et début septembre il rachète avec Pierre-Philippe Avron, Pdg de Itinéa à Granville, Fleur de mai, un ancien sablier de la mer d’Iroise, classé aujourd’hui monument historique. « La mer est décidément présente sans cesse entre nous, confie Emmanuel Renoul, directeur Adecco France Ouest, tel un but jamais atteint et toujours à conquérir… Cette nouvelle aventure lie les hommes et nos deux entreprises d’un bout à l’autre de la course ; nous accueillerons Bob comme il se doit à Pointe-à-Pitre, avec les responsables de nos agences en Guadeloupe… »
Tugdual RUELLAN

Adecco Etoile Filante est un maxi-catamaran de croisière rapide. il a été dessiné par les architectes Michel Joubert et Bemard Nivelt, et construit en 1986 par Marc Pinta, au chantier de La Rochelle.

  • Longueur de coque : 18,28 m (60 pieds)
  • Largeur : 10 m
  • Tirant d’eau : 1,40 m
  • Poids : 12 tonnes Performance : 20 noeuds maximum
  • Surface voilure : 150 et 330 m2

Deux entreprises côte à côte
Etoile Marine en chiffres…
Secteur d’activités : chantier naval, locations de voiliers avec équipage
Chiffre d’affaires : 6 MF Effectif :10 salariés Implantation : Saint-Malo

Adecco-Direction France Ouest en chiffres…
Secteur d’activités : travail temporaire
Chiffre d’affaires : plus de 3 milliards de francs sur 34 départements
Implantation : plus de 160 agences, dont 12 dans les départements d’Outre-Mer (2 en Guadeloupe, 2 en Martinique, 1 à Saint-Martin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *