La Lettre d’information d’Inserthive 29 pour l’insertion des travailleurs handicapés

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2002.01.Inserthive.Lettre_Hors_Serie_n_1-1-reduc.jpgEDITO
L’intégration professionnelle dans l’entreprise, l’affaire de tous.
L’intégration professionnelle d’une personne handicapée au sein d’une entreprise n’est sûrement pas le seul fait du responsable ou du décideur. Tuteur, responsable des ressources humaines, responsable syndical, représentant du personnel, collègue de travail, médecin du travail… Chacun, à son niveau, peut jouer le rôle de facilitateur de la démarche et favoriser l’expression des compétences de la personne. L’intégration s’inscrit dans la durée. C’est bien parce que l’ensemble des acteurs de l’entreprise adhère au projet que cette intégration devient possible. En fonction de vos besoins, un réseau de professionnels, réuni au sein du Programme Départemental pour l’Insertion des Travailleurs Handicapés lnserthive 29, peut vous aider dans la réflexion, la mise en oeuvre des conditions d’accueil et d’accès ou de maintien à un poste de travail. Ce réseau complète la mission d’accueil et de placement de l’ANPE pour les demandeurs d’emploi dont bénéficient également les travailleurs handicapés demandeurs d’emploi. Vous trouverez dans ce hors-série de la Lettre lnserthive 29, des initiatives menées dans le Finistère pour favoriser l’accès à l’emploi et le maintien dans l’emploi. Ce document comprend les coordonnées des différents intervenants.

La Lettre d’information d’Inserthive 29 – Hors série n°1– Janvier 2002
Responsable de la publication : Président du PDITH du Finistère
Coordinatrice Inserthive 29 : Laurence Batard
Rédaction : Tugdual Ruellan
Maquette : Moswo
Document à télécharger en cliquant sur l’image

EDITO (suite)
La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Une clé qui ouvre des portes…
La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé est l’attribution d’un statut qui ouvre droit à un certain nombre d’avantages, tant pour la personne que pour le chef d’entreprise qui l’emploie. Elle s’obtient lorsque des problèmes de santé ou de déficience ont une incidence sur sa capacité à conserver ou (re) trouver un emploi. Sur demande individuelle, la Cotorep (Commission Technique d’Orientation et de Reclassement Professionnel), apprécie l’existence d’un handicap, valide l’aptitude au travail et accorde pour une durée déterminée, ce statut ; il permet une meilleure prise en compte des éventuelles difficultés rencontrées en situation de travail, l’appui d’un réseau de professionnels, la mobilisation, pour l’entreprise, de mesures techniques et financières.

SOMMAIRE

  • Le maintien dans l’emploi•page 2
  • L’accès à l’emploi • page 3
  • L’accord d’entreprise • page 4
  • Le travail temporaire • page 4
  • An Treiz : 15 chefs d’entreprise témoignent • page 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *