La Lettre d’information n°5 d’Inserthive 29 pour l’insertion des travailleurs handicapés

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2001.12.Inserthive.Lettre_n_5-1-reduc.jpgEDITO
Le Programme d’Insertion des Travailleurs Handicapés 1999-2001 touche à sa fin. La création en 1999 de l’instance de coordination a accru la lisibilité du système, renforcé le partenariat en assurant la cohérence et la complémentarité entre les acteurs et posé les jalons d’un travail en réseau dans une démarche de projet et d’objectifs partagés. Aujourd’hui, dans le département, un lieu de réflexion et de concertation est identifié par tous. Le moment est opportun, au-delà du bilan, de se tourner vers l’avenir et vers le nouveau programme 2002-2004. Cette volonté de chacun de continuer l’action s’inscrit dans la continuité d’une décennie de travail, 1991-2001, de l’ensemble des acteurs finistériens de l’insertion des travailleurs handicapés. En 2002-2004, c’est cette dynamique qu’il nous appartient à tous de préserver et d’amplifier.
Françoise Plouviez-Diaz, inspectrice du Travail en charge du département Lutte Contre les Exclusions.%%

La Lettre d’information n°5 d’Inserthive 29 – Décembre 2001
Responsable de la publication : Président du PDITH du Finistère
Coordinatrice Inserthive 29 : Laurence Batard
Rédaction : Tugdual Ruellan
Maquette : Moswo
Document à télécharger en cliquant sur l’image

EDITO (suite)
…Pour les trois années à venir, le travail engagé sera poursuivi et accentué dans une logique territorialisée. En ce sens, les diagnostics locaux ont pointé, sur chaque zone Emploi-Formation (Brest, Morlaix, Chateaulin, Quimper) la problématique particulière du public demandeur d’emploi handicapé… Ces diagnostics contribuent à la définition des actions à mettre en oeuvre sur chaque territoire en tenant compte des objectifs fixés au niveau national et départemental. Dans la même dynamique, le SPE (*) départemental a retenu, dans son Plan départemental d’action, en sus des objectifs sur les publics prioritaires définis au niveau national (Demandeurs d’emploi de longue durée, bénéficiaires du RMI, Jeunes en difficulté et les femmes en difficulté d’insertion), les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans et les Travailleurs Handicapés. Des objectifs d’entrée de ce public dans l’ensemble des mesures globalisées (SIFE individuels et collectifs, CIE, SAE, CES, CEC) ont été, dans la même logique, fixés et atteints.
L’action qui sera menée dans les années à venir s’inscrira également dans le cadre du Plan d’Actions en Faveur des Personnes Handicapées présenté le 18 juillet 2001 par Ségolène ROYAL, Ministre déléguée à la famille et à l’enfance :

  • la généralisation des dispositifs de « maintien dans l’emploi » permettant de prévenir les licenciements pour inaptitude ;
  • l’amplification de l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans la fonction publique d’Etat avec la signature du Protocole d’accord le 9 octobre 2001;
  • la rénovation et le renforcement du Service Public d’Evaluation et d’Orientation, (COTOREP et CDES) ;
  • le lancement de la concertation et l’analyse préparatoire aux travaux législatifs en vue de la rénovation de la Loi d’orientation de 1975.

Toutes ces pistes doivent nous inciter à poursuivre notre travail afin que toute forme de discrimination liée au handicap ou à la santé disparaisse.

SOMMAIRE

  • Bilan 1999-2001 • page 2
  • Programme 2002-2004 • page 3
  • La population Travailleurs handicapés • page 4
  • Point de vue : Loïc Dutay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *