La Lettre d’information n°12 d’Inserthive 29 pour l’insertion des travailleurs handicapés

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2004.04.Inserthive.Lettre_n_12-1.-reduc.jpgEDITO
La croissance économique qui favorise les créations d’emploi et permet une mise au travail des personnes qui ne connaissent pas de difficultés particulières d’insertion, laisse aussi sur le bord de la route les personnes pour qui les obstacles à l’emploi, difficultés sociales, santé, logement, handicaps, manque d’expérience ou de formation leur interdisent toute approche du milieu économique traditionnel. La lutte contre l’exclusion de ces « laissés pour compte » passe par la mise en œuvre de partenariats forts et l’utilisation d’outils adaptés. L’insertion par l’activité économique, issue d’initiatives d’acteurs de terrain, est un maillon fondamental de la politique de lutte contre les exclusions.
Jacques Kerfriden, DDTEFP, Président du Comité de Pilotage lnserthive 29.

La Lettre d’information n°12 d’Inserthive 29 – Avril 2004
Responsable de la publication : Président du PDITH du Finistère
Coordinatrice Inserthive 29 : Laurence Batard
Rédaction : Tugdual Ruellan
Maquette : id.celt
Document à télécharger en cliquant sur l’image

EDITO (suite)
…Acteurs essentiels de cette lutte contre l’exclusion, les structures d’insertion par l’activité économique ont pour mission de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion sociale et professionnelle, en mettant en œuvre des modalités spécifiques d’accueil et d’accompagnement tout au long des parcours des personnes qu’elles reçoivent.

La loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions du 29 juillet 1998 a réformé et dynamisé le secteur de l’insertion par l’activité économique, qui, pour la première fois, a bénéficié d’un véritable statut au sein du code du travail, significatif de la reconnaissance de ce mode d’intervention économique en faveur de l’insertion sociale et professionnelle des personnes rencontrant les plus grandes difficultés.

Dans le département du Finistère 12 associations intermédiaires, 7 entreprises d’insertion, 3 entreprises d’intérim d’insertion, 3 Plans Locaux pour l’Insertion et l’Emploi, 34 chantiers d’insertion, participent à l’intégration des personnes en difficulté. Elles ont employé ou accompagné en 2003 plus de 5 000 personnes. Le rôle de l’État consiste à accompagner, encourager et faciliter la création, la pérennisation de ces initiatives locales qui savent faire coexister des objectifs de productivité et de solidarité.

Les travailleurs handicapés bénéficient bien entendu des prestations et contrats offerts par ces structures et l’année 2004 qui a vu la mise en place par le Préfet de Finistère d’un pôle de compétence « lutte contre la précarité et l’exclusion » incluant un atelier Emploi et Insertion Economique, sera une année de consolidation de l’Insertion par l’Activité Economique qui permettra notamment un travail partenarial très fort en faveur des travailleurs handicapés.

SOMMAIRE
■ Les chantiers d’insertion / 2
■ IAE : interroger les mesures et les dispositifs / 2
■ Les associations intermédiaires / 3
■ Un tremplin vers l’emploi pour les travailleurs handicapés / 3
■ Quelques chiffres / 3
■ L’intérim et l’intérim d’insertion / 4
Point de vue : Jean-Michel Le Doussat, chargé de mission ANPE Finistère : « Répondre aux besoins ds publics prioritaires »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *