La Lettre d’information n°14 d’Inserthive 29 pour l’insertion des travailleurs handicapés

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2004.12.Inserthive.Lettre_n_14-1-reduc.jpgEDITO
Sous l’égide du Programme Départemental d’Insertion des Personnes Handicapées (Inserthive 29), la Direction Départementale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DDTEFP) a en charge, depuis 2001, l’animation et la coordination du dispositif départemental de maintien dans l’emploi, confiée à Madame COTTEN, contrôleur du travail. La raison d’être de ce dispositif est d’une part d’entreprendre toute action utile permettant d’éviter la rupture du contrat de travail pour cause d’inaptitude au poste de travail ou d’aggravation du handicap ; à défaut, de mobiliser les moyens existants pour préparer et accompagner le reclassement de la personne dans une activité professionnelle, autant que faire se peut.
Jacques Kerfriden, DDTEFP – Président du Comité de Pilotage Inserthive 29

La Lettre d’information n°14 d’Inserthive 29 – Décembre 2004
Responsable de la publication : Président du PDITH du Finistère
Coordinatrice Inserthive 29 : Laurence Batard
Rédaction : Tugdual Ruellan
Maquette : id.celt
Document à télécharger en cliquant sur l’image

EDITO (suite)
…L’un des moyens pour y parvenir consiste à mutualiser les compétences des principaux acteurs ou intervenants dans le maintien dans l’emploi à savoir les acteurs institutionnels (l’Assurance Maladie, les Services de Santé au Travail, la COTOREP…), les organismes financés par l’AGEFIPH (Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) ainsi que les partenaires sociaux. L’ensemble de ces ressources extérieures intervient en appui aux trois acteurs concernés que sont le salarié, l’employeur et le médecin du travail lorsque se pose le problème de la continuité du contrat de travail.
Un autre moyen est le signalement précoce de situations susceptibles de générer des difficultés lors de la reprise de travail pour les salariés en arrêt. Ce signalement précoce est reconnu comme primordial par les acteurs et notamment par les médecins du travail, qui insistent sur l’intérêt de la visite de pré-reprise. L’enjeu est de mieux informer et mieux communiquer à ce sujet avec le médecin traitant.
En 2004, deux groupes de travail ont été initiés au sein de la Cellule de maintien dans l’emploi par la coordination départementale pour progresser de façon partenariale sur ces objectifs. Les travaux effectués dans ce cadre ont permis notamment la réalisation d’outils d’information, l’engagement d’échanges et la préparation d’une collaboration plus importante avec des structures axées en priorité sur le soin ou sur la rééducation fonctionnelle (Centre de Perharidy par exemple).

SOMMAIRE
■ La cellule départementale fête ses deux ans / 2
■ Le médecin du travail / 2
■ Améliorer le cheminement des signalements et sensibiliser les médecins traitants / 3
■ Favoriser un retour rapide à l’emploi / 3
■ Questions à Laurence Batard / 4
■ Semaine pour l’emploi des personnes handicapées / 4
■ Point de vue : Yvon Avé, secrétaire général CFDT de l’Union du pays de Cornouaille, secrétaire-adjoint de l’Union départementale CFDT : « Plus de cohésion entre les intervenants ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *