Treize communes pour les Soirées en pays de Redon : la culture prend la clé des champs

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - musique

1993.07.28.OF.soirees_de_pays-photo.jpgPour la quatrième année consécutive, une nouvelle programmation des soirées de pays est proposée. Un public fidèle se constitue autour de cette opération, qui propose des concerts d’ordinaire réservés à la ville. En toile de fond, le devenir du monde rural et le maintien d’une population active dans les petites communes.
Photo : élus et représentants d’associations rassemblés, l’an dernier, à la bourse du spectacle. A Peillac. « on fait sa programmations comme on fait son marché.

article paru dans Ouest-France (Redon, Ille-et-Vilaine), 28 juillet 1993
Texte et photo : Tugdual Ruellan
article téléchargeable en cliquant sur l’image

« Pourquoi ne pas passer convention entre l’Etat et les communes rurales, comme cela se fait dans de nombreuses villes. pour favoriser la diffusion artistique en milieu rural et les créations de pays ? » L’idée était originale. Lancée en novembre 1989, elle a retenu l’attention de l’Etat qui s’est alors déclaré partie prenante, par le biais de la direction des affaires culturelles. Il assure maintenant depuis trois ans, 50 % du coût de chaque spectacle. Les soirées de pays étaient nées. Elles ont depuis fait bien du chemin !
« On assiste à une adhésion de plus en plus forte du public », constate Jean-Bernard Vighetti, initiateur du projet. à une période où pourtant les festivals et autres grandes manifestations enregistrent une baisse évidente. Près de 180 spectateurs payants par soirée ont été enregistrés en 1992 contre 120 en 1991. Les artistes bretons reconnaissent les veillées de pays comme un véritable marché. » Chaque année, la bourse aux spectacles révèle un intérêt grandissant. L’idée est simple et pourtant osée : les artistes présentent (et vendent) leur talent aux décideurs, élus et responsables d’associations. On a même vu en janvier dernier des représentants de communes du Finistère ou des Côtes-d’Armor venues faire leur marché » à Peillac !

Treize communes
Treize communes se lancent à nouveau cette année dans cette quatrième édition : Allaire, Bains-sur-Oust, Béganne, Les Fougerets, Muzillac, Peillac, Pipriac, Rieux, Saint-Gravé, Saint-Jean-la-Poterie, Saint-Just, Saint-Martin-sur-Oust et Saint-Vincent-surOust. La Fédération d’animation rurale des Pays de Vilaine est toujours fidèle au poste. C’est elle qui organise la bourse aux spectacles, assure la programmation et assumera tout au long de l’année la coordination. « Nous proposons deux spectacles en août », explique Stéphane Adam, objecteur de conscience qui porte cette année la responsabilité de l’animation culturelle. Le programme devient intensif surtout à partir de septembre. » En toile de fond des soirées de pays, il est aussi question de l’avenir du monde rural : Pour conserver la population active. poursuit M. Vighetti. les communes rurales doivent investir dans le social, dans les loisirs sportifs et culturels. Ils constituent désormais le ciment essentiel de leur cohésion sociale. »
Tugdual RUELLAN.

La musique reine des soirées
Peu de théâtre cette année. En revanche, on appréciera beaucoup de musique traditionnelle et de musique classique. Le prochain spectacle a lieu dimanche à Saint-Martin-sur-Oust, avec la Compagnie Amarok, groupe de saltimbanques. Samedi 14 aux Fougerets, les Pires, ensemble rennais de musique tzigane. Le 18 septembre, jazz avec Gaby blues band à Muzillac. Le 25 septembre, musique cajun avec le Chat qui va nu-pieds à Allaire. Le 2 octobre, quintet de clarinettes à Pipriac et du conte avec Patrick Ewen à Béganne. Le 7 octobre, à nouveau du conte avec Gigi Bigot à Saint-Vincent-sur-Oust. Le 17 octobre, prestidigitation avec Philippe Valaud à Bains-sur-Oust. Le 23 octobre, musique traditionnelle avec Archétype à Muzillac et musique acoustique avec Vertigo à Saint-Vincent. Un événement avec I.orchestre de Bretagne qui sera le 6 novembre à Peillac et le 7 à Muzillac. Le 20 novembre, chansons de Bourvil avec Boutet, Cou-ton et Fisher à Saint-Jean-la-Poterie.
A nouveau de la musique classique avec l’ensemble baroque de l’Ouest, le 27 novembre à Saint-Just et le 3 décembre à Saint-Jean-la-Poterie. Le 12 décembre, théâtre avec le Capitaine au masque rouge à Peillac. Le 18 décembre, à nouveau P. Ewen à Muzillac. Et enfin, le 20 décembre, théâtre de marionnettes avec les Margodens à Pipriac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *