Jean Loyer, sacristain de de la chapelle de Brignac à Béganne (Morbihan)

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - patrimoine

1990.05.09OF-sacristain_de_Bignac-photo.jpgC’est à l’école de Caden que Jean Loyer et Philomène Gaillet se sont rencontrés. Le 3 mai 1925, ils se marient à la mairie de Béganne et le 5 à l’église. Soixante-cinq ans plus tard, jour pour jour, ils célèbrent cet événement, entourés de leurs neuf enfants (l’aîné a 64 ans !), leurs trente-six petits-enfants et leurs… vingt-six arrière-petits-enfants. « On avait alors 27 et 25 ans… La noce a duré toute la journée. Les gens mariés n’assistaient pas à la messe, ni les parents. Ils nous attendaient à la maison », se souvient Jean. La couronne de Philomène est toujours là, sur le buffet, protégée sous son globe de verre. Au-dessus du globe, la pendule, qui égrène les heures depuis 1928.

article paru dans Ouest-France (Ille-et-Vilaine), 9 mai 1990
Texte et photo : Tugdual Ruellan
article téléchargeable en cliquant sur l’image

M. et Mme Loyer ont été agriculteurs toute leur vie ; métayers de 1932 à 1970, d’abord à la ferme de la Noé puis à Bignac où ils résident aujourd’hui. L’intérieur de la maison n’a guère changé ; seules la radio et la télévision se démarquent de ce mobilier dont une partie était un cadeau de mariage. « On appelait ça, la Gouvrau ; c’était la dote de celui qui quittait la maison. Parfois, c’était un lit, une armoire, du linge ; parfois aussi, une barrique ou une vache! »

L’agriculture toute une vie
Jean a aujourd’hui 92 ans, Philomène en aura bientôt 90. C’est presque un siècle de souvenirs qui surgissent, encore très présents dans leur mémoire : « L’agriculture, c’est toute notre vie. il y avait toujours à faire, on occupait des enfants, on s’occupait des bêtes… C’était pas le chômage. On se retrouvait avec les voisins pendant les corvées, le battage, les foins, les betteraves, les patates, le blé noir, qu’à cette époque on coupait à la faucille pour qu’il n’y ait pas trop de paille au battage. » On faisait du beurre aussi. Philomène chantait en ribottant, « La femme au grand José ». Et puis, il y a eu la première voiture à Béganne… C’était en 1914, « une espèce de Traction qui appartenait au maire.
« J’ai été demandé comme chauffeur au retour de la guerre, mais mon père n’a pas voulu : faut qu’il reste à la maison, qu’Il disait » On avait demandé ça à Jean parce qu’il avait son permis de conduire militaire. Permis passé sur des engins qui, aujourd’hui, sont en vitrine. « Le frein à main et le changement de vitesse étaient à l’extérieur. On était obligé de sortir le bras. Les camions ne dépassaient pas le 30 à l’heure et pour klaxonner, on tournait une petite manivelle. Les radiateurs fuyaient, ça chauffait et on était obligé de descendre chercher de l’eau. » Cent un soldats de Béganne sont partis en 1914. De la classe « 18 », celle de Jean, tous sont revenus sauf un, Amédée Clodic. « Je n’ai pas fait la seconde guerre, nous avions alors sept enfants. »

Le sacristain de Bignac
Depuis 1970, Jean Loyer s’occupe de la chapelle de Brignac, » on m’appelle le sacristain », dit-il en souriant. « C’est moi qui ai les clés, j’appelle le couvreur quand il manque des ardoises, ou les employés communaux quand il faut couper l’herbe. Quand il y avait les rogations, les vêpres ou la Saint-Comély, c’est moi qui agitais la clochette à la Consécration et à l’Élévation. » Le calice est d’ailleurs toujours sur le buffet. C’est un vieux prêtre de Béganne qui l’avait donné pour les offices de la chapelle de Bignac. Beaucoup de calme et de sérénité se lisent sur les visages de Jean et Philomène. Ni jugement, ni révolte… Les choses sont comme elles sont et c’est bien ainsi. On ne pensait pas à tout cela en 1925 ». Le cacile a été nettoyé pour la cérémonie. Peut-être les clochettes tinteront-elles à nouveau à Bignac pour célébrer ces soixante-cinq années de mariage et de moments passés au côté l’un de l’autre.
__Tugdual RUELLAN._

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *