Un contrat eau-paysage-environnement à Maure-de-Bretagne : valorisons notre paysage futur

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - environnement

2000.Com_com_M._de_Bretagne.Innovae_n_1-couv.jpgOffrir aux habitants un cadre de vie de qualité, pour eux-mêmes, mais aussi pour les générations futures, tel est l’objectif du CEPE, contrat eau-paysage-environnement. La Communauté de communes de Maure-de-Bretagne est la neuvième du département à s’inscrire dans cette démarche innovante initiée par le Conseil Général d’Ille-et-Vilaine. Elle a signé un CEPE le 3 novembre 1999 à Mernel. Avec ce nouveau dispositif, les structures intercommunales pourront définir elles-mêmes leurs priorités en matière d’environnement, obtenir l’adhésion du plus grand nombre et lancer des programmes d’actions pour réaliser les travaux.

Innovae – Carnet de la Communauté de communes de Maure-de-Bretagne – spécial environnement
Président : Yvon Cardinal Conception, photos et rédaction : Tugdual Ruellan Maquette : Iceberg Document à télécharger en cliquant sur l’image

Deux étapes sont au programme :

* un état des lieux et des propositions d’actions
Avec l’aide du département, qui finance les études à 50%, le pays de Maure-de-Bretagne entre dans une phase de diagnostic durant 24 mois. Il s’agit de dresser un état des lieux et émettre des propositions d’actions concernant l’eau, les déchets, le paysage, les espaces naturels, les chemins de promenade et de randonnée.

* Une définition de nouveaux objectifs de qualité
A l’issue de cet état des lieux, un programme est retenu pour une reconquête d’une eau de qualité, la reconstitution du bocage et sa revitalisation, la suppression des décharges sauvages, l’harmonisation entre agriculture et environnement, la création d’espaces naturels pour la détente et la promenade.
Un observatoire départemental de l’environnement sera alors mis en place pour le suivi des indicateurs d’efficacité des actions engagées. Pour atteindre ces résultats, il va sans dire que le partenariat entre les différents acteurs locaux est indispensable.

Entretien avec Yvon Cardinal, Président de la Communauté de Communes du pays de Maure-de-Bretagne
Comment est né ce désir de s’associer autour d’un projet lié à la protection de l’environnement ?
Cette volonté d’avancer dans la réflexion, sur l’ensemble des thèmes environnementaux qui compose notre territoire, trouve son origine dans le souci des élus locaux de nos neuf communes à donner des avis motivés dans le cadre des enquêtes publiques pour les projets d’installations classées agricoles. Même si les données existent, il manque un outil de communication efficace dans l’observation des différents domaines liés à l’environnement.

Pourquoi un contrat eau-paysage-environnement ?
Suite à des réunions d’informations locales, les élus ont voulu extraire leur réflexion d’un cadre conflictuel. Le Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, à travers le CEPE, rejoint les désirs des élus locaux visant à mieux connaître leur territoire, donc à développer son attractivité tant intra qu’extra-muros.

Pensez-vous associer la population à votre réflexion ?
L’environnement est un enjeu capital dans le devenir de nos campagnes. Je compte sur tous les partenaires, des collectivités territoriales à la population dans son nsemble, en passant par les acteurs économiques, les associations d’usagers et les administrations pour nous aider à oeuvrer vers des actions réalistes et concrètes. Même si le délai global de la première phase de diagnostic et de propositions d’actions peut paraître long, c’est de cette phase que va se se construire, de groupe de travail en groupe de travail, notre paysage attractif futur….

Propos recueillis par Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *