Le Bal Tatoum fait guincher le pays de Redon : le bal populaire prend un air de jeunesse !

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - musique celtique

2009.10.Armor_n_477.Bal_Tatoum_Redon-photo.JPGNés en pays de Redon, le Bal Tatoum et son OrchesStars n’en finissent pas de faire danser : voilà le bal populaire qui prend un air de jeunesse. Laurent Carré est clarinettiste et saxophoniste. Il est aussi compositeur et arrangeur, avide de sons du monde et curieux de nature. Avec cinq amis musiciens, tout aussi éclectiques, il vient de créer l’Orchestars, un ensemble aux « racines néo¬-orléansaises, au vinaigre balkanique en passant par des parfums rythmiques brésiliens, des essences méditerranéennes, des pigments africains, des arômes klezmers et des arabesques arabo-andalouses. » Les rythmes endiablés ne tardent pas à traverser les corps et l’on se prend une irrésistible envie de danser.

Article paru dans Armor Magazine n°477, octobre 2009
Rédactrice en chef : Anne-Edith Poilvet
Texte : Tugdual Ruellan – photo : Etrillard
article téléchargeable en cliquant sur le lien :

Il n’a pas fallu longtemps à Laurent Carré pour inventer le Bal Tatoum : « J’ai mixé tous ces ingrédients dans une même marmite avec l’idée de faire danser les gens de manière conviviale. » Un nouveau genre de bal populaire voyait le jour avec, aux côtés de Laurent, Erwan Lhermenier (clarinette, musique verte), Ronan Legourierec (bombarde, saxophone baryton), David Sauvourel (guitare), Jean-Marie Nivaigne (batterie) et Daniel Berthelot (trombone, tuba et effets sonores).

Une première résidence a eu lieu à Saint-Avé dans le Morbihan avec Flora Théfaine qui propose des danses afro-contemporaines. Puis, en février 2009, dans le cadre des rencontres des cultures à Redon, le travail s’est poursuivi avec des danseurs du pays, notamment la compagnie Pied en sol : « Ils ont créé une chorégraphie mêlant danses en couple, danses en chaîne, danses libres, explique Erwan Lhermenier. Alors, nous avons proposé des stages avant le Bal Tatoum afin de former des danseurs pilote chargés d’entraîner le bal. » La création est coproduite par le Canal théâtre pays de Redon avec le soutien du conseil régional de Bretagne et de la Société de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes de la musique et de la danse. En même temps, une bande son et une bande vidéo sont créées, inspirées du film d’Ettore Scola et de la pièce de théâtre Le bal. Diverses actions culturelles sont proposées à l’école de musique municipale et celle du Groupement culturel breton des pays de Vilaine. L’orchestre et le bal Tatoum se sont rendus à Morlaix le 7 août dernier ; ils étaient à Guipry le 12 septembre. Ils peuvent aussi se rendre dans votre commune pour « réinventer une fête aux racines du bal d’antan mais aux couleurs du monde d’aujourd’hui avec pour fil conducteur le partage d’un espace commun et d’une émotion collective. »
Contact : L’Oreille en Mire – tél. : 02 99 71 26 46 (site : www.loreilleenmire.fr)
TUGDUAL RUELLAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *