L’emploi des personnes handicapées en Bretagne : état de situation avec François Massolo, délégué Agefiph

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

Francois_Massolo.JPGLa semaine pour l’emploi des personnes handicapées se déroule cette année dans un contexte économique difficile, conjoncturellement perturbé par les dispositions prises en période de pandémie grippale. Le point avec François MASSOLO, délégué régional Bretagne Agefiph.

Agefiph Bretagne : François Massolo, délégué régional
Tel. 02 99 54 76 26 – fax 02 99 59 37 88
Propos recueillis par Tugdual Ruellan

Quelles observations portez-vous sur l’emploi des personnes handicapées en Bretagne ?
Au regard des données statistiques, c’est sans doute la première fois que le chômage des personnes handicapées augmente moins vite que le chômage général. Il convient donc de lire ces données avec prudence, car la mise en application de la loi de 2005 est à l’origine de rupture de séries dans les statistiques, le nombre de demandeurs d’emploi travailleurs handicapés (DETH) pouvant être sous-estimé. On note donc en Bretagne une augmentation de 11% des DETH à fin septembre 2009 alors que le chômage augmente de plus de 24 % pour le chômage tout public. Ce qui porte à près 11000 le nombre de DETH (cat 1,2,3). Autre indicateur-clé, la performance de placement des Cap emploi reste quasiment à l’identique sur les 12 derniers mois. Restons prudents car ces chiffres vont probablement se dégrader d’ici à la fin de l’année.

L’Agefiph a fait preuve d’une remarquable réactivité pour anticiper les effets de la crise et proposer de nouvelles aides et services aux personnes comme aux entreprises. Quelle est la situation en Bretagne ?
Nous observons une augmentation de 15 % en un an concernant les mesures Agefiph visant le maintien dans l’emploi, notamment les aménagements de postes de travail. Les services observent, au niveau national, un effet bouclier du plan de soutien (p.19) mis en place par l’Agefiph. Ce plan a majoré des primes à l’embauche et a permis de mettre en place les dispositifs favorisant le maintien dans l’emploi, notamment l’aménagement du temps de travail pour les travailleurs handicapés âgés de plus de 55 ans.

À compter de janvier 2010, la loi impose de nouvelles obligations aux entreprises, notamment celles dites à quota 0, qui n’emploient aucun travailleur handicapé. Comment réagissent les entreprises bretonnes ?
La loi de février 2005 a prévu effectivement une « surcontribution » de 1500 fois le SMIC horaire par travailleur handicapé manquant. Bon nombre de ces entreprises à quota 0 ont d’ores et déjà mis en place des solutions d’embauche. On note au mois de septembre 2009, cent entreprises à quota 0 de moins que l’an dernier. Dans cette crise économique, tous les secteurs d’activité ne sont pas touchés de façon identique. L’industrie qui enregistre des pertes d’emplois importantes s’est attachée dans nombre de situations à maintenir dans l’emploi les travailleurs handicapés. Par ailleurs, certaines activités du tertiaire, qui étaient relativement en retard sur leur quota d’emploi de travailleurs handicapés, ont davantage embauché que l’an passé. On enregistre enfin une implication renforcée des employeurs dans les fonctions publiques, désormais pleinement concernées par l’obligation d’emploi.

Comment s’organise, dans ce contexte particulier, la Semaine pour l’emploi et personne handicapées 2009 ?
Nous avons évité les manifestations rassemblant habituellement un public important et plutôt valorisé des temps de rencontre entre responsables d’entreprises et personnes en situation de handicap, des actions à l’image de celles qui se font tout au long de l’année.

Un jour, un métier en action. Une trentaine d’entreprises se mobilisent, en partenariat avec Cap emploi, pour l’opération Un jour, un métier en action. Elles ouvrent leurs portes et proposent aux personnes reconnues travailleurs handicapés une présentation en direct d’une soixantaine de métiers et postes de travail.
Sensibilisation des lycéens. Osons l’égalité a été invité à se joindre à cette opération au bénéfice des lycéens, âgés de plus de 16 ans en situation de handicap.
Ressources humaines. Défi RH à Rennes ouvre ses portes lundi 16 novembre. L’objectif est d’accueillir des candidats en situation de handicap pour les conseiller et les préparer aux entretiens de recrutement qu’ils pourraient avoir dans les semaines à venir, notamment pendant la semaine pour l’emploi des Travailleurs Handicapés. Les personnes handicapées pourront se présenter dans les locaux de Défi RH, munies de leur CV. Sans rendez-vous, elles pourront bénéficier de tous les conseils nécessaires.
Sous-traitance. L’action se poursuit pour valoriser les possibilités de sous-traitance avec les entreprises et services d’aide par le travail et entreprises adaptées, notamment auprès de celles à quota 0. Un petit déjeuner est proposé aux entreprises du bassin de Brest, à l’Esat Iroise de Brest, en partenariat avec L’Aresat.

Quelles perspectives ?
Le contexte particulier de l’année 2009 n’interrompt pas pour autant la mobilisation mise en place dès le printemps dernier. Les forums pour l’emploi seront à nouveau programmés à partir du printemps 2010. Le forum pour l’emploi du pays de Brest est déjà programmé pour le 27 avril 2010 en partenariat avec Brest Métropole Océane. Le forum pour l’emploi, en partenariat avec la Ville de Rennes, sera également organisé au printemps 2010. Le forum de l’emploi, organisé en partenariat avec la Chambre de Métiers des Côtes-d’Armor, est quant à lui reporté à novembre 2010.

Propos recueillis par Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *