Un jour, un métier en action avec l’Agefiph : Ansamble à Vannes ouvre ses portes

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2009.11.17.Un_jour-un_metier-ANSAMBLE__07_.JPGL’Agefiph propose durant la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées « Un jour, un métier en action ». Il s’agit de proposer aux entreprises du département ou de la région de recevoir, l’espace d’une journée, un demandeur d’emploi handicapé pour lui faire découvrir un secteur d’activité, une entreprise, un poste de travail, un métier en binôme avec le salarié valide en poste. Pour le demandeur d’emploi handicapé, c’est l’occasion de partager tous les aspects d’une journée de travail correspondant à un métier et/ou à un poste sur un secteur d’activité qu’ils recherchent ou souhaitent découvrir. L’entreprise peut ainsi tester en situation réelle, et sans engagement, des demandeurs d’emploi handicapés dont les profils pourraient les intéresser ; sensibiliser leurs collaborateurs aux questions relatives à la non-discrimination et à l’intégration des personnes handicapées ; mieux connaître les acteurs locaux de l’insertion qui, toute l’année, peuvent leur apporter conseils et aides. Le Groupe Ansamble à Vannes ouvre ses portes…

Contact Agefiph : Malène Rupin – tél. 0 811 37 38 39 – m-rupin@agefiph.asso.fr
Textes et photos : Tugdual Ruellan Retrouvez ce témoignage sur le site de l’AGEFIPH : www.semaine-emploi-handicap-agefiph.fr

Avant l’opération
L’insertion pour le groupe Ansamble : une culture d’entreprise
2009.11.17.Un_jour-un_metier-ANSAMBLE__1_.JPGLa société Ansamble, 2200 collaborateurs, est présente sur une majeure partie du territoire national. Elle offre un service de restauration pour l’entreprise, l’administration, le secteur scolaire, médico-social et celui de la santé (+ crèches). « Nous sommes heureux d’ouvrir nos portes pour faire découvrir le métier de la ressource humaine et celui de graphiste, confie Isabelle Bozec, responsable de l’Institut des métiers Ansamble. L’intégration des personnes en situation de handicap est une volonté inscrite dans la culture de l’entreprise. Depuis de nombreuses années, nous travaillons en partenariat avec les esat. Nous favorisons aussi l’emploi et le maintien dans l’emploi de personnes en situation de handicap. Ainsi, par exemple, une personne porteuse de trisomie 21 travaille dans une cuisine à Vannes.

2009.11.17.Un_jour-un_metier-ANSAMBLE__14_.JPGSabah Mimoun, déficiente auditive : « On finit toujours par se comprendre ! »
Sabah Mimoun, 25 ans, est déficiente auditive. Après avoir entamé une formation en multimédia, elle est actuellement en recherche d’emploi : « J’ai arrêté mon BTS car je souhaitais changer de métier. Je voudrais me former à la création de sites internet. J’ai de bonnes connaissances des différentes étapes de la chaîne graphique et aimerais élargir et améliorer mes compétences. J’ai eu l’occasion de réaliser plusieurs stages dans diverses entreprises. Le métier est difficile car il faut s’exprimer par des images à partir de textes mais il me plaît beaucoup : il faut faire marcher son imagination, sa créativité. Il faut aussi une bonne culture générale. A cause de mon handicap, la communication est parfois un peu difficile. Mais si les gens acceptent de prendre un peu de temps et de bien me regarder en face, on finit toujours par se comprendre. Je connaissais l’entreprise Ansamble et je suis heureuse qu’elle m’ouvre ses portes. »

Pendant
Les compétences s’échangent : un enthousiasme partagé
Depuis 9 h de ce matin du 17 novembre, Benoît Etienne découvre le métier de la ressource humaine avec Stéphanie Guéhenneux tandis que Sabah Mimoun enchaîne les découvertes auprès des différents métiers du service marketing de l’entreprise Ansamble à Vannes. Elle est visiblement ravie et ne tarde pas à communiquer son enthousiasme aux professionnels qui l’accueillent : « Nous avons répondu favorablement à l’invitation de l’Agefiph et de Cap emploi pour ouvrir nos portes, explique Florence Le Ny, responsable marketing des ventes, en charge du service graphisme avec Maud et Marion. Nous présentons à Sabah notre métier, nos outils et les projets sur lesquels nous travaillons actuellement. »

2009.11.17.Un_jour-un_metier-ANSAMBLE__16_.JPGLes mains accompagnent les mots
Très vite, les regards se fondent et les gestes se mêlent aux mots. L’on oublie peu à peu l’interprète en langue des signes qui accompagne Sabah. Marion présente la palette graphique et l’ensemble des logiciels qui lui permettent de créer ses documents. En direct, Sabah est invitée à travailler sur une plaquette destinée aux enfants et sollicitée pour donner son point de vue. « Je découvre la création d’images pour les magazines, les affiches, les différents produits pour les clients du groupe, confie Sabah. J’apprécie particulièrement la réflexion menée pour mieux communiquer auprès des jeunes, des scolaires. Ce qui m’inquiète, c’est d’avoir à travailler sur un document dont le contenu me paraît compliqué. C’est aussi de participer aux réunions d’équipe parce que j’ai du mal à suivre la conversation dès que plusieurs personnes parlent en même temps.»

Echange d’expertises
Aujourd’hui, toutes les personnes que rencontrent Sabah modifient leur façon de s’exprimer et découvrent au fil de la journée ses multiples compétences : « Nous parlons doucement en regardant Sabah dans les yeux. Ce n’est pas parce que l’on a un handicap que l’on ne peut pas être expert de son métier. Sabah est passionnée et nous apporte un regard enrichissant sur nos travaux. »

2009.11.17.Un_jour-un_metier-ANSAMBLE__18_.JPGAprès
Journée de découverte, pas de recrutement !
« Le bilan est positif, estiment Isabelle Bozec et Stéphanie Guéhenneux. Les équipes sont satisfaites à la fois des parcours et des motivations de nos visiteurs. Cette initiative est bien une découverte et il n’y a aucun jugement comme cela pourrait l’être lors d’un recrutement. Notre objectif est d’ouvrir un champ de possibles dans un premier temps. Ensuite, si les personnes sont intéressées par les postes présentés, alors nous les invitons à nous contacter ultérieurement pour postuler. »

Une vraie opportunité pour créer des contacts
« J’ai passé une journée très enrichissante, s’enthousiasme Sabah. Grâce aux différents stages que j’ai effectués, je pense avoir un bon niveau de graphisme et une maîtrise de pas mal de logiciels de dessins et traitement d’images. Je souhaite désormais me former en infographie, multimédia et trouver un emploi dans ce secteur. Cette journée est une vraie opportunité pour créer des contacts, connaître une entreprise du secteur où je réside. Je me suis facilement adaptée et je pense que l’on a fini par bien se comprendre. Malgré l’obstacle que représente mon handicap, il est important de rester motivée, compétente, volontaire. Nous sommes des gens comme tout le monde. »

Tugdual Ruellan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *