Grafic Bretagne a retrouvé la trace des anciens apprentis accompagnés : des résultats étonnants !

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2010.01.Grafic.Loic_Schvartz__1_.jpgLors de l’assemblée générale qui se tenait le 20 janvier 2010 au Palais des Congrès de Pontivy (Morbihan), Daniel Bredoux, directeur de Grafic Bretagne, a présenté les résultats d’une enquête menée par Nadia Gassine, auprès des apprentis ayant terminé leur contrat entre 1998 et 2008.
Depuis plus de 15 années GRAFIC Bretagne (Groupement Régional pour l’Accompagnement, la Formation et l’Insertion Concertée) accompagne et a accompagné près de 2000 apprentis en situation de handicap, issus pour la très grande majorité d’IME ou de l’enseignement adapté (SEGPA). Ce dispositif est né de l’intention et du fort investissement des IME bretons et a, dès l’origine, reçu le cofinancement de l’AGEFIPH, du Conseil Régional de Bretagne, de la CRAM et des Conseils Généraux. Ce sont plus de 150 jeunes qui passent chaque année passent leur CAP. Et parmi eux, l’équipe enregistre plus de 60 % de réussite. Mais une question demeurait : que deviennent ces jeunes dès lors qu’ils ont quitté Grafic et que le suivi a cessé ? Sont-ils toujours en emploi ? Si oui, s’agit-il d’un emploi durable ? Sont-ils toujours dans le métier dans lequel ils se sont formés ?

Participaient à la table-ronde, Corinne Gontard, adjointe à l’Inspecteur d’académie du Morbihan, Yann Rollier, directeur du Creai de Bretagne, Jean-Claude Quentel professeur à l’Universite de Rennes 2-Villejean (sociologie, sciences du langage), Yves Grimault, président de Grafic-Bretagne et Daniel Bredoux, directeur de Grafic Bretagne.
Animation de la table-ronde : Tugdual Ruellan
Dessin : Loïc Schvartz

2010.01.Grafic.Loic_Schvartz__2_.jpgGrafic-Bretagne a réalisé une enquête avec le soutien de l’université de Rennes 2, dans le cadre d’un stage de master de Nadia Gassine qui a retrouvé la trace de bon nombre de ces jeunes : 250 ont accepté de répondre aux questions.

Au-delà des données statistiques, plutôt réconfortantes, les intervenants de la table-ronde ont dressé un état de situation du secteur médico-social. D’importantes réformes bouleversent le paysage. Bon nombre de professionnels ne cachent pas leur inquiétude face aux nouvelles exigences et contraintes qui font dire à certains que le libéralisme guette le secteur dans ce qu’il a de contraignant et surtout de non-solidaire. Comment malgré tout continuer à agir, mutualiser, mieux travailler ensemble demain ? Trois temps ont rythmé la table-ronde :

  • regards croisés sur les résultats de l’enquête,
  • anlayse et état de situation,
  • mise en perspective, pistes de réflexion, préconisations.

A TELECHARGER (en cliquant sur le lien)

2010.01.Grafic.Loic_Schvartz__3_.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *