Du 29 mars au 2 avril 2010 : Avec l’Agefiph et l’Aresat, rencontrer le travail adapté autour d’un petit déjeuner

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2010.03.26.Conf_de_presse_St-Malo__reduit_.JPGLes entreprises étaient invitées à participer aux petits-déjeuners de la sous-traitance, organisés en Ille-et-Vilaine du 29 mars au 2 avril 2010 par la délégation Bretagne de l’Agefiph, Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées, et l’Aresat Bretagne, Association régionale des établissements et services d’aide par le travail, et entreprises adaptées. Une vingtaine d’entre elles ont répondu à cette proposition et se sont retrouvées à Rennes, Redon et Saint-Malo pour partager expériences et questionnements.
Photo (de gauche à droite) 26/03/2010, Esat Armor Saint-Malo : Frédéric Mignon (chargé de mission Agefiph Bretagne), François Massolo (délégué régional Agefiph Bretagne), Laurent Bourgeon (directeur Esat Armor, Saint-Malo), Louis Mouillère (directeur association Armor Saint-Malo), Christian Guitton (président Aresat).

Un double objectif anime ces rencontres :

  • favoriser la connaissance mutuelle pour relever ensemble le défi du développement économique et de l’intégration des travailleurs et travailleuses handicapés ;
  • découvrir des potentiels communs pour répondre aux impératifs techniques et législatifs auxquels sont confrontés les entreprises.

INSCRIPTIONS AUPRES DE Christine Varin, Aresat – christinevarinaresat@orange.fr
ARESAT – La Croix Mulon BP 73211 – 35532 Noyal sur Vilaine Cedex
Agefiph Bretagne : Frédéric Mignon – tél. 02 99 54 76 22
ARESAT : Christian Guitton – tél. 02 99 00 64 91
Communication : Tugdual Ruellan – tél. 02 99 91 33 16 – 06 75 23 40 24 – tugdual.ruellan@orange.fr

2010.03.30.Ptit-dej_Betton__5_.JPGLES PETITS-DEJEUNERS DE LA SOUS-TRAITANCE
Organisés par l’Agefiph et l’Aresat Bretagne
Rencontrer le travail adapté autour d’un petit-déjeuner !
La délégation Bretagne de l’Agefiph, Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées, et l’Aresat Bretagne, Association régionale des établissements et services d’aide par le travail, et entreprises adaptées (*) ont organisé cinq petits-déjeuners de la sous-traitance en Ille-et-Vilaine du 29 mars au 2 avril 2010.

L’application de la législation, concernant l’emploi des travailleurs handicapés au sein des entreprises, demeure une préoccupation partagée par de nombreux acteurs du monde économique. L’échéance du 30 juin 2010 renforce cette actualité pressante. L’Agefiph a missionné les ESAT et Entreprises adaptées de Bretagne afin de renforcer les liens avec les entreprises de leurs territoires et des filières de productions parfois spécifiques. Il s’agit à la fois, de montrer le professionnalisme, les compétences développées par les personnes en situation de handicap au sein de ces structures et d’évaluer les opportunités de travail, de collaborations communes qu’ils représentent.

(*) anciennement dénommés CAT (centres d’aide par le travail) et AP (ateliers protégés)


Accueil à 8 h 30

CONTACTS
Agefiph Bretagne : Frédéric Mignon – tél. 02 99 54 76 22
ARESAT : Christian Guitton – tél. 02 99 00 64 91
Communication : Tugdual Ruellan – tél. 02 99 91 33 16 – 06 75 23 40 24 – tugdual.ruellan@nordnet.fr

2010.03.29.Ptit-dej_Espoir__14_.JPGLundi 29 mars
L’Espoir, Rennes – 44 Rue des Veyettes, 35000 Rennes
Tél. 02 99 84 10 02
Marie Clairay – m.clairay-espoir@orange.fr

2010.03.29.Ptit-dej_Espoir__1_.JPG2010.03.29.Ptit-dej_Espoir__5_.JPG

2010.03.29.Ptit-dej_Espoir__7_.JPGMichel Gaudry, cabinet BGM immobilier : « J’ai rencontré l’Esat grâce à une copropriétaire, ouvrière de l’établissement qui intervenait pour faire le ménage. Nous travaillons ensemble depuis une vingtaine d’années et je suis vraiment très satisfait du travail réalisé. Pendant les cinq premières années, une équipe a commencé à intervenir sur deux ou trois sites. Aujourd’hui, l’Esat participe à l’entretien d’une trentaine de copropriétés que nous gérons sur le bassin rennais et la périphérie. Une équipe d’une vingtaine de personnes intervient sur place. Huit d’entre elles sont autonomes et se rendent directement sur le lieu de travail depuis leur domicile. Un moniteur assure l’encadrement, veillant à ce que l’ensemble des travaux soit bien réalisé. Dans la journée, il passe systématiquement sur l’ensemble des sites. » Par ailleurs, l’Esat a confié un véhicule à deux ouvriers titulaires de leur permis de conduire. Ils sont chargés de la mise à la rue des conteneurs de poubelle. Un est chargé tous les jours du centre-ville, l’autre prend en charge les extérieurs. Une semaine sur deux, ils intervertissent leurs circuits. Un troisième ouvrier est prêt à intervenir au besoin en cas d’absence.

2010.03.30.Ptit-dej_Betton__3_.JPGMardi 30 mars
Esat Ateliers du Halage – Impasse du halage, 35830 Betton
Tél. : 02 99 55 76 76
Anne Fougeray & Charles-Antoine Linares
fougeray.ar@wanadoo.fr

2010.03.31.Ptit-dej_Redon__10_.JPGMercredi 31 mars
Ateliers du Pâtis – ZI Briangaud – 2, rue du Pâtis, 35600 Redon
Arnaud Ducamin – Tél. 02 99 71 51 30 – dirtech.cat@wanadoo.fr

2010.03.31.Ptit-dej_Redon__2_.JPGAndré Croguennec, Genitec SAS Groupe Sofisme, Redon : « Nous avons confié aux Ateliers du Pâtis une bonne partie des pièces métalliques à réaliser ainsi que du câblage, de la connectique, des cosses à placer sur des câbles. Nous sommes très satisfaits des travaux, des délais. Tout va dans le prolongement de nos produits. Nous envisageons désormais d’aller plus loin dans notre partenariat car de nouveaux marchés se développent pour nous. Par ailleurs, nous avons eu l’opportunité d’embaucher en septembre 2009, avec le concours de Cap Emploi, un salarié handicapé physique à un poste de dessinateur en bureau d’études. Pour cela, nous avons aménagé l’ensemble de nos bureaux en faisant participer l’ensemble du personnel à cette démarche. Ces démarches ont favorisé l’échange entre les salariés autour de la question de handicap. Conséquence directe : deux personnes ont spontanément accepté de dévoiler leur situation de handicap et demandé une reconnaissance de qualification de travailleur handicapé. Je ne le savais pas… »

2010.03.31.Ptit-dej_Redon__4_.JPGPhilippe Lemée et Mickaël Chedaloup, Woodstone-Epaillard à Bains-sur-Oust : « Nous sommes à la fois clients et fournisseurs des ateliers du Pâtis. Nous avons un excellent contact avec les personnes de l’encadrement et les ouvriers handicapés. Nos délais sont de plus en plus serrés et il faut une grande interactivité entre nos entreprises, ce qui est le cas avec l’Esat. Cela s’est mis en place progressivement et il faut du temps. Il faut apprendre à se connaître. Nous avons accueilli directement chez nous un stagiaire de l’Esat pour qu’il ait une meilleure connaissance de notre activité. Par ailleurs, l’Esat de Carentoir intervient pour l’entretien de nos espaces verts. En fait, on ne pense pas handicap, pas d’a priori. L’Esat est un partenaire comme les autres, au même titre qu’une autre entreprise de sous-traitance. Il y a très vite un équilibre qui s’instaure dès lors que l’on a connaissance du fonctionnement. »

2010.03.31.Ptit-dej_Redon__17_.JPG2010.03.31.Ptit-dej_Redon__18_.JPG

Jeudi 1er avril
Esat Le Pommeret – ZA route de Monfort – 35310 Bréal-sous-Montfort Tél. 02 99 60 51 00 – Danièle Natail – dn.integratif@lepommeret.fr

2010.04.01.Ptit-dej_Pommeret__3_.JPG

2010.04.01.Ptit-dej_Pommeret__8_.JPGChristophe Zimmermann, DHL Express France, Saint-Jacques-de-la-Lande (entreprise de transport) : « Notre collaboration avec l’Esat du Pommeret s’est mise en place en 2006. Nous étions alors confrontés à un problème de vieillissement de nos conducteurs. Nous avons l’habitude d’adapter nos métiers et outils de travail aux individus. L’Esat nous a d’abord aidé dans le recrutement en proposant à deux personnes d’intégrer l’entreprise et de se familiariser à nos attentes. Au bout d’un an, nous avons embauché en CDI l’une d’entre elles qui donnait pleinement satisfaction. Puis, pour travailler dans la durée, l’Esat du Pommeret a proposé de maintenir un tutorat de cette personne. Aujourd’hui, tout se passe très bien. Pour la deuxième personne, confrontée à des difficultés d’ordre physique, nous devons rechercher un poste mieux adapté. Une réflexion est en cours afin d’envisager aussi un emploi durable. C’est vrai qu’il faut du temps, qu’il faut beaucoup expliquer. Cette démarche nécessite un fort engagement de la direction et des équipes mais, la confiance venant, l’intégration peut se faire. »

Gérard Breillot, directeur Esat du Pommeret : « Après l’embauche, nous poursuivons notre accompagnement auprès de la personne. Nous n’abandonnons jamais l’entreprise. Si une difficulté survient, il y a de notre part une réassurance. Bien sûr, notre finalité est l’embauche. Nous ne sommes pas une agence de mise à disposition. Nous sommes sur des besoins plus permanents avec au final, un contrat durable. »

2010.04.01.Ptit-dej_Pommeret__1_.JPG

Christine Torchet, mairie de Bréal-sous-Montfort : « Il y a une vingtaine d’années, nous avons intégré un agent, ancien ouvrier de l’Esat. Malgré des difficultés de lecture et d’écriture, il a depuis réussi à passer son concours aux portes de la Vendée – ce que tout le monde n’ose pas faire… Cela a été une immense fierté et il est aujourd’hui considéré comme un exemple pour tout le monde. Depuis, nous avons proposé une évaluation en milieu de travail à une ouvrière de l’Esat du Pommeret au service de restauration collective par lequel transitent chaque midi quelque 1400 enfants. Tout est minuté, bien huilé avec un rythme et un professionalisme qui ne laisse pas place à l’oisiveté. Autant dire que nous étions un peu inquiets… Et pourtant, tout s’est bien passé malgré des débuts difficiles. Nous l’avons embauchée. Deux ans après, elle réalise le travail correctement étant même capable d’aider quelqu’un qui intègre l’équipe pour lui expliquer le travail. Une réflexion s’est engagée autour du rythme de travail : ne pas confondre vitesse et précipitation ! Cette intégration est possible grâce à l’accompagnement de l’Esat qui n’a jamais failli. Toute la bonne volonté que l’on peut avoir n’est pas suffisante. Nous devons être accompagnés et il faut continuer à s’aider. » »

Vendredi 2 avril
Cat Armor – Rue de la Janaie – BP 44 – 35416 Saint-Malo
Tél. 02 99 82 01 00 – Laurent Bourgeon – laurent.bourgeon@cat-armor.fr

2010.04.02.Ptit-dej_Esat_Armor_St-Malo__1_.JPG

2010.04.02.Ptit-dej_Esat_Armor_St-Malo__3_.JPGGaël Le Mosquet, entreprise Centravet, Pluduno : « Une personne de l’Esat des Quatre-Vaux de Corseul, est intégrée à notre équipe. Nous effectuons pour nos clients une expédition de produits placés en bacs plastique. Pour faciliter le chargement et le déchargement chez le client, ces produits sont disposés dans un sac plastique. Peu à peu, cette personne handicapée s’est organisée d’elle-même et aujourd’hui, elle donne pleinement satisfaction. Il faut pour cela que nous soyons accompagnés par l’équipe de l’esat. On ne peut pas lâcher quelqu’un du jour au lendemain à un poste de travail. Il faut laisser du temps pour que la personne prenne confiance en elle ; à nous d’anticiper et de mettre en place les moyens qu’il convient pour éviter des problèmes. »

2010.04.02.Ptit-dej_Esat_Armor_St-Malo__4_.JPG2010.04.02.Ptit-dej_Esat_Armor_St-Malo__9_.JPG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *