27 avril 2010, Quartz à Brest : Forum pour l’emploi des personnes handicapées

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2010.04.27.affiche_forum_brest.jpgLe premier forum pour l’emploi des personnes handicapées du Finistère sera organisé à Brest le mardi 27 avril 2010 au Quartz de 10h à 17h. A l’initiative de l’Agefiph, Brest métropole océane et la Maison de l’emploi et de la formation professionnelle avec le soutien de DCNS Brest, Brittany Ferries et le Crédit Agricole, ce forum est l’occasion de rencontres directes entre les demandeurs d’emploi en situation de handicap et les entreprises.
Pour faire évoluer les représentations sur le handicap d’une part, et sur les emplois-métiers d’autre part, le temps de la rencontre est un moyen privilégié. Plus de 25 entreprises du secteur privé et employeurs publics présenteront leurs métiers et emplois aux demandeurs d’emploi. Afin d’obtenir un rendez-vous, un stage, un entretien de recrutement, il est prudent de se munir de son CV ! Les partenaires de l’emploi, de l’insertion et de la formation seront également présents pour ouvrir un large panorama sur ces questions, et délivrer des conseils aux participants. En parallèle se tiendra le salon de la sous-traitance organisé par l’Association régionale des ESAT et EA (ARESAT) réservé aux professionnels. Seront présents des Etablissements et de Services d’Aide par le Travail (ESAT, ex-CAT) et des entreprises adaptées (ex-ateliers protégés).

CONTACT PRESSE : Laurent Bonnaterre – tél : 02 98 00 82 05 – laurent.bonnaterre@brest-metropole-oceane.fr
CONTACT ARESAT : Michael Debost-Guern, Esat de l’Iroise (Papillons Blancs) – tél. : 02 98 41 30 82 – 06 13 69 67 63 – m.debost-guern-catiroise@papillonsblancs-29.fr
CONTACT ARESAT (presse) : Tugdual Ruellan – 02 99 91 33 16
ORGANISATEURS : Brest Métropole Océane – Agefiph Bretagne – MEIF – ARESAT Bretagne
DOSSIER DE PRESSE à télécharger en cliquant sur ce lien (réalisation : Tugdual Ruellan)

Deux tables rondes seront proposées au public :
11h – « Constats et enjeux du maintien dans l’emploi : quels leviers et outils à disposition ? » Intervention de spécialistes Témoignages – Illustrations
14h – « Accès à la formation pour les demandeurs d’emploi : orientation, validation du projet de formation et parcours de formation qualifiante » A qui dois-je m’adresser ? Quelles formations existent et comment les financer ?

La situation des demandeurs d’emplois handicapés
Dans un contexte général marqué par… Globalement, la situation de l’emploi des personnes handicapées reste problématique, même si l’emploi des personnes handicapées semble mieux résister en cette période de crise. Du côté des offres, les employeurs recrutent moins et moins longtemps. Cependant un frémissement est à noter dans l’activité intérimaire. Du côté de la demande d’emploi , la progression annuelle du nombre d’inscrits est à deux chiffres (+18% en Bretagne, +19% en France,) et accroît le taux de chômage (8,7% de la population active dans le Finistère, 8,2% en Bretagne, 9,6% en France).
Le chômage des personnes handicapées en Bretagne (12 750 DETH, catégories A, B, C) augmente (+ 9,1 %) légèrement moins vite qu’au niveau national (+ 9,5 %). L’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi handicapés est plus élevée dans le département du Finistère (+ 13,1 %).
Fin décembre 2009, le chômage des personnes handicapées en Finistère concerne 4200 personnes (12750 en Bretagne, 250256 en France).
Le nombre de demandeurs d’emploi handicapés continue d’augmenter moins vite que pour l’ensemble des publics, du fait notamment de la faible croissance des flux d’inscription au chômage des personnes handicapées. Les flux de sortie du chômage sont, quant à eux, en net repli entraînant un accroissement du chômage de longue durée qui concerne à fin 2009 un demandeur d’emploi handicapé sur deux. S’ajoutent les difficultés inhérentes à ce public : plus âgés, moins qualifiés, ils sont confrontés davantage au chômage de longue durée (dans le Finistère, 49% d’entre eux recherchent un emploi depuis au moins un an contre 28% tous publics confondus).

Que dit la loi ?
La loi du 11 février 2005 oblige tout employeur du secteur privé ou public occupant 20 salariés ou plus à employer dans une proportion de 6 % de son effectif salarié des « travailleurs handicapés ».
Il existe plusieurs modalités pour s’acquitter de cette obligation :
 atteindre le pourcentage de 6 % de travailleurs handicapés dans l’effectif global,
 conclure et appliquer, soit un accord de branche, de groupe, d’entreprise ou d’établissement définissant une politique d’intégration des personnes handicapées,
 conclure des contrats de fournitures, de sous-traitance, ou de prestations de services avec le milieu protégé,
 accueillir des travailleurs handicapés dans le cadre de stages de formation professionnelle,
 verser une contribution à l’Agefiph.

Faut-il « forcer les portes » ?
En tout cas, une posture très volontariste s’impose toujours notamment pour faire tomber les représentations les plus tenaces. Nous ne devons manquer aucune occasion de mettre en relation personne handicapée et employeurs privés et publics. Mais forcer les portes ne suffit pas, il faut aussi conseiller, accompagner et outiller les décideurs et les personnes handicapées.

Brest Métropole Océane
Renaud Sarrabezolles, vice-président de BMO en charge de l’emploi et de l’insertion et président de la Maison de l’Emploi et de la Formation Professionnelle du Pays de Brest
Pourquoi organiser un tel forum ?
« Plus que les autres, les personnes en situation de handicap sont fortement touchées par le chômage. Il y a à améliorer la lisibilité de leurs compétences dans le monde professionnel et la connaissance de leurs problématiques particulières. Nous proposons avec ce forum de rapprocher offres et demandes et proposer une rencontre directe entre employeurs et candidats. Dans le même temps, seront organisées des discussions sous forme de tables rondes autour des problématiques liées au marché de l’emploi, en partenariat avec le collectif des associations des personnes handicapées de la Communauté urbaine de Brest. Nous avons aussi souhaité travailler avec l’Aresat, association régionale des établissements et services de travail protégé de Bretagne, acteurs majeurs dans la politique d’emploi et d’intégration des personnes. »

Comment, dans un contexte économique tendu, poursuivre les engagements que vous pris en matière d’insertion et d’accompagnement des publics en difficulté ?
« Il est vrai que les missions d’intérim, les activités de services aux entreprises et de sous-traitance ont été fortement impactées par la crise économique. Nous pouvons agir directement sur les marchés publics. Toutes les villes de Brest métropole océane ont d’ailleurs répondu présentes pour soutenir l’activité économique locale et ont souscrit au plan de relance. Se développe aussi à Brest, Guipavas, Le Relecq-Kerhuon et Brest métropole, l’intégration de la clause d’insertion dans les marchés publics qui oblige à avoir entre 5 et 10 % d’heures effectuées par des publics en insertion dont les personnes handicapées. Nous continuons à soutenir par ailleurs financièrement les structures qui accompagnent les personnes dans leur recherche d’emploi et leur insertion professionnelle. Nous avons ainsi réussi à maintenir les enveloppes à la même hauteur que les années précédentes. Les personnes handicapées font partie malgré tout des publics prioritaires de nos politiques d’insertion et d’emploi au même titre que les jeunes sans qualification ou les chômeurs de longue durée. »

__Propos recueillis par Tugdual Ruellan.

CONTACT : Renaud Sarrabezolles – renaud.sarrabezolles@brest-metropole-oceane.fr

Pierre Karleskind, conseiller communautaire en charge de la politique du handicap
La ville de Brest et la communauté urbaine de Brest sont soumises aux obligations légales de la loi de 2005 concernant l’accessibilité de la voirie, des bâtiments, des transports. Quelle politique soutenez-vous ?
« L’emploi des personnes en situation de handicap est l’un des volets de notre politique handicap. Nous souhaitons intégrer ces obligations légales dans une politique plus générale de traitement du handicap. Nous cherchons à favoriser la participation des personnes handicapées à la vie de la société. Lorsqu’on parle d’emploi, il faut pouvoir se rendre à son lieu de travail et accéder aux bâtiments… Nous déclinons donc tous les volets de la vie en société en agissant sur la compensation par la facilitation, la levée des obstacles qui empêchent cette participation. »

De quelle manière agissez-vous concrètement pour l’insertion des personnes en situation de handicap ?
« Différents dispositifs favorisent l’emploi des personnes handicapées au sein de la collectivité Brest métropole océane. Avec 3000 salariés, nous sommes l’un des plus importants employeurs du secteur. Il faut nous assurer que l’accueil se fait dans de bonnes conditions. Nous avons élaboré avec le FIPHFP, Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans le fonction publique, une convention dont l’un des volets essentiels est contenu dans notre charte d’accompagnement individuel. C’est un document qui sert aux accompagnateurs, cadres et collègues pour l’accueil et l’accompagnement de personnes en situation de handicap. Par ailleurs, nous menons une opération de sensibilisation, orchestrée par une compagnie de théâtre d’improvisation, Impro Infini, qui permet d’aborder de nombreuses questions sous formes de saynètes et dépasser quelques représentations notamment sur les handicaps invisibles. En temps qu’acteur public, nous développons l’accès à l’emploi des personnes handicapées. Nous souhaitons, par ce forum, favoriser la rencontre entre les personnes en recherche d’emploi et les responsables d’entreprises. »

Propos recueillis par Tugdual Ruellan

CONTACT : Pierre Karleskind – tél. 02 98 00 82 06.

L’Agefiph, Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées
François Massolo, délégué régional Bretagne Agefiph.
Quelles observations portez-vous sur l’emploi des personnes handicapées en Bretagne ?
On compte 181 124 demandeurs d’emploi à fin décembre 2009 (4,4 % des demandeurs d’emploi de catégories A,B,C enregistrés en France). En un an, le chômage en Bretagne augmente fortement (+ 19,2 %) et plus vite qu’au niveau national (+ 18,2 %). Le chômage des personnes handicapées en Bretagne (12 750 DETH, catégories A,B,C) augmente (+ 9,1 %) légèrement moins vite qu’au niveau national (+ 9,5 %). L’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi handicapés est plus élevée dans le département du Finistère (+ 13,1 %). Les efforts des employeurs se sont traduits par une diminution significative (- 9,8 %) du nombre d’établissements ne réalisant aucune action en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés (EQZ) au sein des établissements contribuant à l’Agefiph. Les sorties du chômage pour reprise d’emploi enregistrées par Pôle emploi sont en diminution (- 15,3 %). Les embauches réalisées par les Cap emploi le sont également (- 4,6 %), 3 309 placements ayant été recensés en 2009 dans la région. Les insertions durables de personnes handicapées sont en baisse.

L’Agefiph a fait preuve d’une remarquable réactivité pour anticiper les effets de la crise et proposer de nouvelles aides et services aux personnes comme aux entreprises. Quelle est la situation en Bretagne ?
Le contexte général a justifié d’une part un effort global de formation en progression de 27% et d’autre part, des actions de compensation du handicap en augmentation de 25%. Les nouvelles prestations déployées par l’Agefiph, « « évolution de la vie professionnelle » et « diagnostic appui projet » (cette toute dernière en partenariat avec les 4 MDPH bretonnes) sont venues renforcer l’éventail des outils à disposition des personnes handicapées et des entreprises. Le Plan de Soutien a pris sa pleine mesure dès l’été 2009, participant aux 32,2 M€ de budget total d’intervention 2009 de l’Agefiph en Bretagne. Par contre la collecte de 17 M€ traduit une tendance semble-t-il installée à la baisse (-6%), nous devrons y être attentifs.

A compter du 30 juin 2010, la loi impose de nouvelles obligations aux entreprises, notamment celles dites à quota 0, qui n’emploient aucun travailleur handicapé. Comment réagissent les entreprises bretonnes ? La loi de février 2005 a prévu effectivement une « surcontribution » de 1500 fois le SMIC horaire par travailleur handicapé manquant. Bon nombre de ces entreprises à quota 0 ont d’ores et déjà mis en place des solutions d’embauche. On note au 31 janvier 2010 une centaine entreprises à quota 0 de moins que l’an dernier. Dans cette crise économique, tous les secteurs d’activité ne sont pas touchés de façon identique. L’industrie qui enregistre des pertes d’emplois importantes s’est attachée dans nombre de situations à maintenir dans l’emploi les travailleurs handicapés. Par ailleurs, certaines activités du tertiaire, qui étaient relativement en retard sur leur quota d’emploi de travailleurs handicapés, ont davantage embauché que l’an passé. Nous enregistrons enfin une implication renforcée des employeurs dans les fonctions publiques, désormais pleinement concernées par l’obligation d’emploi.

Les entreprises bretonnes malgré le contexte ont répondu présent pour ce nouveau forum, ce qui peut sembler étonnant ?
En effet, à première vue cela peut sembler surprenant. Mais il faut y voir à la fois la constance des entreprises bretonnes sur cette question de l’emploi des personnes handicapées. Elles ont toujours été attentives, par exemple parmi celles qui versent une contribution à l’Agefiph, 1 sur 3 seulement est à quota zéro. Autrement dit , plus de 4 entreprises bretonnes sur 5 concernées par l’obligation d’emploi se sont impliquées dans une action en direction des personnes en situation de handicap. D’autre part, la dynamique nouvelle engagée par l’Agefiph depuis 2006 porte ses fruits, en plus des 25 employeurs présents le 27 avril, 3 « poids lourds » de l’économie bretonne ont ainsi souhaité marquer leur engagement par une implication renforcée, ce sont en quelque sorte nos parrains pour ce forum : Britanny Ferries, DCNS et Crédit Agricole.

Propos recueillis par Tugdual Ruellan

CONTACT : François Massolo, délégué régional Agefiph – Av. Charles Tillon, 35000 Rennes – tel. : 02 99 54 26 00
courriel : bretagne@agefiph.asso.fr
INFORMATIONS SUR : http://agefiphbretagne.blog.lemonde.fr ou www.agefiph.fr


L’Aresat, Association régionale des Esat et EA de Bretagne
L’Association régionale des établissements ou services d’aide par le travail et entreprises adaptées rassemble en Bretagne 47 établissements. Elle s’est donnée pour missions de :
– promouvoir la mission des ESAT et EA, telle que définie dans les textes et en faciliter sa mise en œuvre ;
– représenter au niveau de la région Bretagne les ESAT adhérents sur les plans, social, économique et technique.

L’ARESAT Bretagne peut :
– mener des réflexions et des recherches prospectives,
– regrouper, fédérer, les directeurs et cadres d’Esat,
– promouvoir des actions concrètes dans le cadre de la mission des Esat,
– défendre les valeurs et faire évoluer la charte commune de ses membres,
– informer ses membres et communiquer à l’externe,
– organiser et promouvoir des actions de formation dans l’intérêt du personnel et des usagers des Esat,
– promouvoir des labels tant sociaux qu’économiques.

L’ARESAT diffuse le dispositif Différent et Compétent,
– par la mise en réseau, la capitalisation des outils, méthodes et bonnes pratiques, et la mise en œuvre une stratégie et des activités de dissémination au niveau régional, national ou communautaire ;
– auprès des Esat bretons volontaires, par l’information des équipes de direction, la formation des équipes encadrantes, et l’expérimentation d’actions au bénéfice des travailleurs et travailleuses handicapés ;
– auprès des structures hors champ médico-social ou des Esat hors région Bretagne par l’information sur les méthodes et outils ; –
par l’information et le conseil auprès de nos partenaires européens ;
– par l’organisation des actions dont les finalités concourent à amplifier l’impact du dispositif Différent et Compétent, par la mobilisation des partenaires institutionnels et financiers et des partenaires opérationnels au sein du comité d’orientation ; par la recherche de financements pérennes pour la mise en œuvre des actions de reconnaissance, de développement et de transférabilité des compétences des travailleurs et travailleuses handicapés.

L’ARESAT partenaire de l’Agefiph
L’ARESAT s’est vu confier par l’Agefiph une mission de promotion de la sous-traitance en direction des entreprises à quota zéro, afin de leur permettre d’éviter le versement de la sur-contribution (1500 fois le SMIC horaire par bénéficiaire manquant). C’est à ce titre que l’ARESAT organise le Salon de la Sous-traitance en complément du Forum pour l’Emploi à Brest le 27 avril au Quartz. L’ARESAT organise également des petits déjeuners d’information avec l’AGEFIPH, sur ce thème, dans les 4 départements bretons.

CONTACTS
Président : Christian Guitton
Aresat siège : Christine Varin – tél. : 02 99 04 09 67
Coordination Aresat Finistère : Esat de l’Iroise (Papillons Blancs) : Michael Debost-Guern
tél. : 02 98 41 30 82 – 06 13 69 67 63 – m.debost-guern-catiroise@papillonsblancs-29.fr
Presse : Tugdual Ruellan – tél. : 02 99 91 33 16 ou 06 75 23 40 24
INFORMATIONS SUR : www.premiumorange.com/aresat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *