L’association Internotes accueillie au stand de la Bolivie à la Fête de l’Huma 2010

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - commerce équitable

2010.09.12.Fete_de_l__Huma-ambasade_Bolivie__37_.JPGL’association Internotes était accueillie au stand de la Bolivie à la Fête de l’Huma, le dimanche 12 septembre, par Madame l’ambassadrice Luzmila Carpio Sangüeza. A l’ordre du jour, « Vers une économie solidaire globale : limites et pespectives » avec la présentation de l’initiative menée en Bretagne depuis 1993 par Yves Thébault, directeur du CAT de Bain-de-Bretagne, pour promouvoir une filière de café équitable avec les Yungas en Bolivie. Intervenait Michel Besson, secrétaire général du réseau français Minga.

Contacts réseau Minga : www.minga.net
Contacts ambassade de Bolivie : www.amb-bolivie.fr
Contacts Internotes (Hélène Huet, Antoine Ruellan, Bernard Bruel, Tugdual Ruellan) : http://internotes35.free.fr/ Photos : Antoine Ruellan

2010.09.12.Fete_de_l__Huma-ambasade_Bolivie__38_.JPGLuzmila Carpio Sangüeza, ambassadrice de l’Etat plurinational de Bolivie en France : « Chacun a sa façon d’expliquer ce qu’est le commerce équitable. Cette économie équitable est primordiale dans notre monde. Nous sommes en train d’inventer une autre politique de commerce entre les peuples et nous avons une volonté forte de le faire car il faut que le peuple dise ce qu’il pense. Ce n’est pas la loi qui doit dicter notre action. Le peuple peut inventer ses propres lois. Ca suffit de ne pas respecter notre mère Terre, que les Indiens appellent dans leur langue, Pachamama. La Terre a aussi besoin d’avoir ses droits. Elle ne sait pas parler, elle ne sait pas crier, dire qu’elle souffre… Vivre bien, cela veut dire vivre en harmonie avec la Terre, en harmonie avec nous-mêmes. L’égalité entre les peuples est nécessaire pour combattre la pauvreté dans le monde. Nous essayons, depuis notre petit pays, la Bolivie, de faire de la politique d’une autre façon, en se basant sur la solidarité entre les êtres humains et notre mère la Terre. La Terre a aussi ses droits et les êtres humains doivent les respecter. Que va-t-on laisser à nos enfants ? Nos enfants nous ont prêté cette planète. Nous devons leur la rendre dans un meilleur état. »

2010.09.12.Fete_de_l__Huma-ambasade_Bolivie__34_.JPG« Depuis 1999 Minga regroupe des entreprises, des associations, et des particuliers. Elle est à la fois une organisation professionnelle, défendant l’intérêt de ses membres, et une organisation politique, pour agir ensemble pour une économie équitable. Minga s’est créée dans le but d’analyser les pratiques, et de comprendre les contradictions inhérentes à toute activité économique. Elle est devenue cet espace de réflexion, basé sur la capacité des acteurs à se questionner et soulever les mécanismes à l’origine de ces contradictions. Quelques soient leurs métiers ou leurs activités, les membres de Minga considèrent qu’il est possible d’entreprendre sans rechercher exclusivement le profit, l’exploitation du travail des hommes ou la dégradation de notre éco système. Par la qualité de leurs produits et de leurs savoir-faire, en sélectionnant leurs fournisseurs, leurs lieux de vente, leurs prestataires, ils expérimentent quotidiennement des alternatives à un capitalisme débridé. »

2010.09.12.Fete_de_l__huma-programme-1.jpg

2010.09.12.Fete_de_l__huma-programme.jpgProgramme au stand de Bolivie, Fête de l’Huma 2010

2010.09.12.Fete_de_l__Huma-ambasade_Bolivie__13_.JPG2010.09.12.Fete_de_l__Huma-ambasade_Bolivie__26_.JPG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *