Rencontre nationale à Paris du CNCE-GEIQ « Formation professionnelle : une nouvelle dynamique pour l’insertion ? »

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - insertion

2010.10.14.GEIQ-Une.jpgLe réseau national des GEIQ, Groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification, organisait une rencontre nationale à Paris, le 14 octobre 2010 autour du thème « Formation professionnelle : une nouvelle dynamique pour l’insertion ? » avec les soutien de la branche professionnelle des transports. Six intervenants, réunis à la table-ronde, ont échangé sur ces « nouveaux acteurs, nouvelles modalités d’intervention des acteurs de la formation professionnelle… pour une meilleure insertion des personnes éloignées de l’emploi ».

Rencontre nationale des GEIG, 14 octobre 2010, Paris (programme à télécharger en cliquant sur l’image)
Président CNCE-GEIQ : Jacques Vinet
Secrétaire générale : Marie-France Rennuit
5, rue d’Alsace 75010 Paris – tél. 01 46 07 33 33 – cncegeiq@geiq.net
Site : www.geiq.net
Animation table-ronde du 14/10/2010 : Tugdual Ruellan

RENCONTRE NATIONALE DES GEIQ
Organisée avec le soutien de la branche professionnelle des transports

2010.10.14.GEIQ-table-ronde__1_.JPG« Formation professionnelle une nouvelle dynamique pour l’insertion ? »
14h : discours d’ouverture de René Petit, Président de la Commission sociale de la Fédération Nationale du Transport Routier
14h15 : « L’accueil des jeunes dans l’entreprise : un problème ou une chance ? » – conférence de Jean-Marie Petitclerc, ancien élève de l’Ecole Polytechnique, éducateur spécialisé, fondateur et directeur de l’association Le Vaidocco, ancien chargé de mission du cabinet du Ministre du Logement et de la Ville.

2010.10.14.GEIQ-table-ronde__2_.JPG15h15 : Table ronde: « Nouveaux acteurs, nouvelles modalités d’intervention des acteurs de la formation professionnelle… pour une meilleure insertion des personnes éloignées de l’emploi

  • Bernard Abeille, Directeur Général du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP)
  • Catherine Beauvois, Directrice adjointe de l’Orientation et de la Formation Pôle Emploi

2010.10.14.GEIQ-table-ronde__3_.JPG

  • David Brissard, Directeur logistique Senoble
  • Jean Chabrerie, Vice-président de l’OPCA transports
  • Sandrine Hodin, Directrice du GEIQ BTP Champagne-Ardenne
  • Armelle Martin, Vice-présidente du Conseil Régional du Limousin pour l’Association des Régions de France

Animation : Tugdual Ruellan, journaliste et conseil

2010.10.14.GEIQ-table-ronde__4_.JPG16h30 : discours de clôture par Yves-Laurent Sapoval, architecte-urbaniste en chef de l’État, ancien collaborateur de Jean-Louis Borloo, directeur de cabinet de Marc-Philippe Daubresse, Ministre de la Jeunesse et des solidarités actives.

GEIQ-plaquette-une.jpgCNCE-GEIQ : PLAQUETTE à télécharger en cliquant sur l’image

GEIQ : L’accompagnement social et professionnel (ou double tutorat)
La spécificité des GEIQ réside non seulement dans l’implication et la volonté des entreprises adhérentes mais également dans les missions des permanents. Ceux-ci, en accompagnant les salariés, en mobilisant les organismes de formation mais également en optimisant la GRH des entreprises adhérentes, parviennent à mettre en oeuvre des parcours d’insertion et de qualification débouchant vers l’emploi.

Les personnes en difficulté d’accés à l’emploi cumulent généralement un certain nombre d’autres problémes. Grâce au travail de médiation des permanents du GEIQ, les salariés du groupement bénéficient d’un accompagnement social qui leur permet de surmonter leurs difficultés initiales : méconnaissance du monde de l’entreprise et de ses contraintes, problèmes de logement, de surendettement, difficulté à suivre une formation dans des centres assimilés à l’école où ils ont connu des échecs. Ce travail de médiation, couplé à un accompagnement professionnel individualisé (suivi régulier de l’acquisition des compétences, renforcement du lien avec le tuteur en entreprise), permet aux salariés de tirer un maximum de profit des enseignements dispensés dans les centres de formation.

La proximité des GEIQ avec les partenaires territoriaux (OPCA, Pole Emploi, Missions locales, Cap Emploi, associations spécialisées dans la mobilité, bailleurs sociaux, travailleurs sociaux…) leur permet de mobiliser des compétences complémentaires afin d’optimiser l’efficacité de cet accompagnement social et professionnel.

Le label GEIQ : un gage de cohérence
La vocation des GEIQ ainsi que la réalité des parcours d’insertion et de qualification est commune à l’ensemble des GEIQ dans la mesure où elle est mise en oeuvre dans le cadre de la charte nationale du réseau et du label attribué annuellement par la fédération, le CNCE-GEIQ. La qualité du label a été reconnue par l’Etat dans une instruction dédiée au développement des GEIQ.

Les secteurs d’activités des GEIQ
Compte tenu de l’objectif affiché des entreprises adhérentes, les GEIQ se développent :
•Au coeur de territoires parfois peu attractifs et sans réelle main d’oeuvre qualifiée afin de répondre aux besoins des entreprises présentes et ce, quelles que soient leurs activités. Ce sont les GEIQ dits multisectoriels.
•Au sein de branches qui connaissent des problémes structurels de recrutement. Dans ces métiers dits en tension, la demande de travail, pourtant abondante, ne rencontre pas naturellement l’offre. Les parcours d’insertion et de qualification mis en oeuvre par les GEIQ permettent de trouver des solutions. Ainsi, si les GEIQ mettent à disposition du personnel dans 22 secteurs d’activité, les secteurs de prédilection sont : le bâtiment, la propreté, la logistique, les transports, l’agroalimentaire, l’industrie, l’agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *