Alliance vie pour rester à domicile le plus longtemps possible (Jacquolandin nov. 2010)

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - vie locale

2010.11.JACQUO_n_267-UNE.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
Au sommaire, entre autres, du magazine de Saint-Jacques-de-la-Lande de novembre 2010 :

  • De nouveaux vestiaires au complexe Allende pour tous les sportifs
  • Une année exceptionnelle pour le club de football
  • Centre de la Lande : des créations artistiques qui se dégustent
  • Alliance vie pour rester à domicile le plus longtemps possible.

articles paru dans Le Jacquolandin n°267, novembre 2010
Directeur de la publication : Emmanuel Couet
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland
article téléchargeable en cliquant sur l’image

De nouveaux vestiaires au complexe Allende pour tous les sportifs

Le complexe Allende dispose désormais de nouveaux vestiaires. Inaugurés le 17 septembre, ils sont à la disposition de l’ensemble des associations sportives. Les sportifs apprécient. Ils disposent désormais d’équipements de qualité pour pratiquer leur discipline au complexe Allende : deux vestiaires pour la Ligue de foot, de 25 m² chacun, équipés de douches, ce qui les classe en catégorie 4 ; deux autres vestiaires de 20 m², également équipés de douches ; une infirmerie, un vestiaire pour les arbitres, des sanitaires et différents espace de rangements sur une surface totale de 266 m². « Il était temps d’apporter une rénovation de ces équipements, indique Corentine Ehouarn, conseillère municipale, déléguée aux sports. Il y avait en effet un déficit sur le complexe Allende. Les seuls vestiaires existants étaient ceux du gymnase. Face au nombre croissant de sportifs, ils étaient devenus insuffisants. Nous avons conçu ces nouveaux vestiaires pour l’ensemble des associations sportives. »

Haute qualité environnementale
Le projet architectural tient compte des normes environnementales. On se souvient qu’Emmanuel Couët, maire de la commune, a signé en décembre 2009 la Convention des maires pour le climat, organisée par la Commission européenne. Saint-Jacques rejoignait ainsi la trentaine de communes métropolitaines en France, s’engageant dans la promotion des politiques nationales et locales volontaristes en faveur de la lutte contre le changement climatique. « La Convention nous engage tous, insiste Corentine Ehouarn. Elle touche à nos modes de vie et de consommation et concerne tant l’habitat collectif qu’il soit pavillonnaire, neuf ou ancien, que les locaux d’entreprises, les commerces et les bâtiments publics. » Visite guidée avec Gwenola Gainche, responsable du pôle patrimoine bâti : « Les vestiaires sont encastrés dans le terrain naturel dans un souci d’intégration paysager. L’orientation de la surface vitrée assure une protection durant l’été. Un bardage extérieur en bois de mélèze et une toiture végétalisée contribuent à leur isolation. L’eau chaude et le chauffage sont assurés par du solaire thermique et une chaudière gaz à condensation. » Le coût total s’élève à 435.000 euros. La ville a reçu la participation financière du Conseil général d’Ille-et-Vilaine et de la région Bretagne.
TR.

Une année exceptionnelle pour le club de football

Le club de football a connu une année sans précédents, enchaînant reconnaissances sur victoires. Philippe Georgeault, le président, affiche un espoir sans faille pour tous les jeunes licenciés.

« C’est une année exceptionnelle ! » Philippe Georgeault, président du club de football de l’Office jacquolandin des sports ne cache pas sa joie et n’en finit pas d’énumérer les reconnaissances remportées l’an passé par les quelque quatre cents adhérents de toutes les catégories, des débutants aux seniors. Les U 13 (anciennement nommés benjamins) et les U 15 (moins de 15 ans) sont montés au classement. Les U 19 sont montés en ligue pour la première fois depuis la création du club comme les seniors qui sont également montés en division supérieure régionale : « Nous avons participé au quart de finale de la coupe de Bretagne, un niveau jamais atteint. Nous avons fait un quatrième tour de coupe de France. » Les U 11 ont fini à la deuxième place de leur championnat et ont participé à la finale départementale qui regroupe l’ensemble des meilleures équipes d’Ille-et-Vilaine : « Elle a fini dans les 16 meilleures équipes du département. Là encore, c’est un niveau que nous n’avions jamais atteint. » Plus que jamais, le club s’ouvre à l’extérieur : « Nous avons accueilli l’an passé la finale de la coupe Maxime Portier, nous participons à de nombreux rassemblements de la Fédération française de football, du district et de la ligue. L’équipe de foot loisir a gagné la coupe et remporté le championnat l’an passé. »

Un label de qualité
Pour Philippe Georgeault, pas de mystère : la raison de ce succès vient certainement de la qualité de l’encadrement, assuré par une quarantaine de bénévoles, et la rigueur sur la gestion du club, assurée par les treize membres du conseil d’administration. L’organisation a été reconnue il y a deux ans par la Fédération qui a décerné au club le label qualité Adidas : « C’est une référence et les critères sont sévères. Elle garantit que le club est bien structuré ; ça va de l’état des vestiaires, le rangement du matériel jusqu’à la qualité de l’entraînement, l’accueil d’un visiteur… Nous avons fait un effort important sur la formation des éducateurs. » Rendez-vous en février 2011 pour le tournoi en salle et en mai pour le challenge Louis Guinche.
TR.

Hommage à Jean Le Picard

Jean Le Picard est décédé en août dernier à l’âge de 58 ans. Celui que l’on nommait amicalement « Jeannot » est resté fidèle au club durant 18 ans : « C’est une perte énorme pour le club, confie le président Philippe Georgeault. Il était très discret et pourtant, il était tous les jours au stade mais souvent lorsqu’il n’y avait plus personne. Il s’occupait à merveille de tout l’entretien du matériel, des maillots, des locaux. Les moments forts qui me resteront en mémoire, ce sont ces lundis, lorsque j’arrivais au stade, de voir son empressement à tout bien ranger, la grande vigilance qu’il portait à la sécurité, au respect de toutes les normes et consignes. Tout le club se joint à moi pour lui rendre hommage. »

Centre de la Lande : des créations artistiques qui se dégustent

Recettes oubliées, à partager et à savourer… Le projet d’exploration culinaire est devenu espace de création artistique. Rendez-vous le 3 décembre pour découvrir ces « Créations à déguster » concoctées par les habitants…
« Te souviens-tu de ce pot-au-feu que nous faisait grand-mère ? Et de ce tajine que l’on mangeait en famille… » Il y a en chacun de nous un souvenir ancien gustatif, un plat souvenir enfoui dans la mémoire, un plaisir gourmand à partager. « On n’apprend plus forcément à cuisiner de mère en fille, de père en fils, constatent Hélène et Malika, animatrices au Centre de la Lande. Nous avons souhaité proposer un atelier cuisine pour se transmettre des recettes de cuisine au cœur des familles. » Cinq ateliers ont déjà eu lieu, suivis assidûment par sept habitants de Saint-Jacques. « Ensemble, chacun élabore sa recette et on retisse ce lien de transmission. Pendant deux heures chaque semaine, on cause autour des fourneaux. Et ensemble, le vendredi, on déguste les plats préparés à la ferme de la Morinais. »

Rendez-vous le 3 décembre
Grâce à un partenariat avec ERDF-GRDF, qui se définit comme acteur économique soutenant des projets de développement social et local, le centre a fait appel à Delphine Bailleul de la compagnie Mirelaridaine qui travaille depuis longtemps sur l’alimentation et met en scène le repas. « Nous abordons l’alimentation et la nutrition d’un point de vue innovant et ludique. Bien manger, c’est d’abord partager du temps, passer un moment agréable ensemble. » Une photographe professionnelle va prochainement intervenir pour mettre en scène l’avancée de chaque recette sous forme de roman photo. Pendant les vacances de Noël, un atelier confiserie sera proposé aux enfants du centre de loisirs. Rendez-vous le 3 décembre, à 18 h, pour un temps fort à l’Epi Condorcet : la compagnie Mirelaridaine met en scène des buffets et autres créations collectives… à grignoter sans modération !
Contact : Hélène, Centre de la Lande – tél. 02 99 35 36 16.
TR

La Pause des Parents
La Pause des parents est un temps d’accueil, d’échanges, d’écoute, d’information et d’orientation pour les parents, futurs parents ou grands-parents… Chaque mardi matin sur la période scolaire, le centre de la Lande propose des ateliers cuisine, couture, de la relaxation, de l’art floral, des temps d’échanges, des débats, des conférences et la participation d’intervenants tels que le Planning familial, le CIDFF, l’UDAF 35… De la documentation permettant une orientation vers les différents partenaires, des livres thématiques, des revues mensuelles sur la parentalité sont à consulter sur place ou bien à emprunter.
A l’Epi Condorcet ou dans les écoles, les parents sont invités à se retrouver à l’Epi Condorcet le mardi de 8 h 45 à 11 h 30. Régulièrement, l’équipe se déplace dans les écoles ou dans les équipements de quartier. Contact : Estelle, Centre de la Lande – tél. 02 99 35 36 16.

Alliance vie pour rester à domicile le plus longtemps possible

Laurence Benisri et Philippe Drouillard ont créé Alliance vie et proposent, avec leur équipe, différents services aux personnes âgées et personnes en situation de handicap.

« C’est difficile de voir vieillir ses parents. C’est encore plus difficile de leur offrir une vie à domicile dans de bonnes conditions ! » Laurence Benisri et Philippe Drouillard, tous les deux confrontés personnellement à cette situation, ont souhaité développer leur propre société et proposer leurs compétences au service des personnes âgées dépendantes et en situation de handicap. Objectif : leur offrir un service adapté à domicile. « Nous intervenons à la carte, selon les besoins de la personne. Nous proposons des aides à la toilette, au lever et au coucher, des gardes de nuit, l’entretien du linge et de la maison, l’aide aux courses et à la préparation des repas, l’aide administrative, à la promenade, un accompagnement chez le médecin. Nous proposons aussi une prestation de ménage, de repassage et éventuellement la garde des enfants de moins de trois ans. Tout pour que les personnes restent vivre le plus longtemps possible chez elles. »

Quatre professionnels

Laurence Benisri a exercé comme visiteuse médicale pendant 18 ans dans le département. Philippe Drouillard a travaillé en Loire-Atlantique pendant une dizaine d’années dans le milieu bancaire et exercé comme directeur de la sécurité dans un groupe pétrolier, assurant la gestion et le management d’une équipe de 200 salariés. Ils ont créé la société Alliance vie le 4 mai 2010 et embauché deux aides ménagères. On peut les solliciter directement par téléphone ou par l’intermédiaire des centres communaux d’action sociale, des centres locaux d’information et de concertation, des hôpitaux ou centres de gériatrie. Les personnes peuvent bénéficier de l’aide personnalisée d’autonomie ou de la prestation compensatoire des handicaps. « Notre personnel est recruté en fonction de son implication et le respect de notre déontologie. Avant toute intervention, nous prenons du temps avec la personne pour présenter le personnel qui va intervenir à domicile. Notre charte qualité prévoit une enquête de satisfaction permanente afin d’améliorer en permanence notre prestation. »
TR.
Alliance vie, 23, boulevard Mermoz Saint-Jacques – tél. 02 99 85 99 08 ou 06 888 444 76.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *