Une Cabane de Noël solidaire à Saint-Jacques-de-la-Lande (Jacquolandin décembre 2010)

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - vie locale

2010.12.Jacquo.UNE.jpgSt-Jacques-de-la-Lande (35)
Au sommaire, entre autres, du magazine de Saint-Jacques-de-la-Lande de décembre 2010 :

  • Un studio de répétition pour les musiques actuelles
  • Cyril Hervé, éducateur sportif, au service des jeunes
  • Le Point information jeunesse répond aux questions des jeunes
  • Une Cabane de Noël solidaire
  • A Vue d’œil, des opticiens cours Camille Claudel

articles paru dans Le Jacquolandin n°268, décembre 2010
Directeur de la publication : Emmanuel Couet
Rédaction : Tugdual Ruellan
Réalisation et photos : Christian Reland
articles téléchargeables en cliquant sur la photo

Un studio de répétition pour les musiques actuelles

L’Ecole de musique de l’Epi Condorcet dispose d’un studio de répétition destiné aux musiques actuelles. Avec des artistes en résidence, il s’ouvre plus largement au public.
Savez-vous qu’au sixième étage de l’Epi Condorcet, se cache un studio de répétition de musiques actuelles, totalement équipé d’instruments de musique, micros et autres amplis ! Il n’est jusqu’à présent utilisé que par les élèves du département de musiques actuelles de l’Ecole de musique. On s’initie à la pratique de la batterie, de la guitare électrique, du synthétiseur, du chant… De petits orchestres ont vu le jour. Un travail est également proposé sur la voix et les jeunes peuvent composer leurs propres slams, textes et chants parlés. « Nous avons souhaité faire connaître davantage ce studio et l’ouvrir aux musiciens intéressés », confie Marie-Joëlle Brisseau, directrice de la culture et de l’Epi Condorcet. C’est ainsi qu’une convention a été signée entre l’école de musique, le centre de la Lande et l’Epi Condorcet pour favoriser son utilisation par les Jacquolandins qui le souhaitent et les élèves de l’école de musique intercommunale.

Artistes en résidence
En cette fin d’année, les artistes du groupe Matzik s’y sont installés en résidence, menés par Pierre-Yves Prothais, percussionniste, Benoît Bachus, guitare électrique, et Matthieu Le Tournel tubiste-trompettiste rennais que l’on connaît notamment avec Sergent pépère. Le trio a vu le jour à l’occasion d’une carte blanche au Théâtre de l’Aire libre à en 2004. D’autres artistes viennent les rejoindre pour de surprenantes rencontres : Claire Laurent, texte dit, Solène Diguet, chant lyrique, Jean-Baptiste Tarot, saxophones, Emmanuel Leduigou, sons. Régulièrement, ils interviennent auprès des élèves de l’école de musique : « Les répétitions vont avoir lieu durant tout le mois de décembre pour préparer quelques morceaux avant une présentation au public le 5 janvier à l’auditorium. » Grâce à un partenariat entre l’Epi Condorcet, l’école de musique Jean Wiener et le théâtre de l’Aire libre, la résidence se poursuit jusqu’en mars, date à laquelle le groupe Matzik finalisera sa création pour une présentation publique à l’Aire libre.
TR

Cyril Hervé, éducateur sportif, au service des jeunes

Cyril Hervé, 28 ans, remplace pour l’année scolaire, au poste d’éducateur sportif à l’Office jacquolandin des sports, Rozenn Drouet, partie en formation.
« Nous connaissions bien Cyril Hervé, souligne Karen Amossé, directrice de l’Office jacquolandin des sports, puisqu’il a effectué son stage de formation durant un an à Saint-Jacques. C’est avec plaisir que nous l’accueillons au sein de l’Office dont le projet reste le sport pour tous, non compétitif, privilégiant le loisir, l’initiation et le plaisir. » L’équipe est désormais constituée de Catherine Corriotte (secrétaire comptable), Sylvie Mokhesi (accueil administratif), Caroline Perrin et Ludovic Royer (éducateurs sportifs). Cyril Hervé, rennais d’origine, est titulaire d’un diplôme passé à l’IRSS, Institut régional sports et santé de Rennes. « Mon parcours de footballeur m’a fait voyager à Pontivy, Saint-Brieuc où j’ai passé un BTS force de vente. Puis j’ai souhaité m’orienter vers l’éducation sportive et j’ai passé des diplômes d’entraîneur de football, le brevet professionnel de la jeunesse et de l’éducation populaire et sportive, option activités physiques pour tous, avant d’entrer à l’IRSS. J’ai accepté avec beaucoup de plaisir ce contrat d’un an. »

Découverte de sports loisirs
Durant les périodes scolaires, Cyril anime des séances sportives dans les écoles primaires sur le temps du midi et les cours d’éducation physique et sportive. « Je suis également à la disposition d’associations sportives comme le tennis de table deux heures par semaine. » Il encadre le multisports pour les enfants de 4 à 5 ans. « J’anime aussi le multiports adultes et propose la découverte d’un sport différent tous les quinze jours sans aucune recherche de compétition. » Cyril encadre l’animation sportive de proximité pour les jeunes qui se déroule chaque vendredi, de 17 h à 19 h, salle Alice Millat. Enfin, durant les vacances, avec son collègue Ludovic, il prépare et anime les séances de découverte sportive et activités à la carte pour les 8 – 15 ans (tir à l’arc, kin-ball, ultimate, roller-hockey, tennis de table…) « Je suis impressionné par les infrastructures mises à disposition sur la ville. L’équipe et la structure sont très organisées. Peu à peu, je proposerai la découverte d’activités nouvelles comme le step ou le LIA (aérobic) généralement très appréciés des jeunes adolescentes. » TR

Le Point information jeunesse répond aux questions des jeunes

Ouvert en avril 2008, porté par le secteur jeunesse du Centre de la lande, le Point information jeunesse est ouvert à tous les jeunes, en accès libre et gratuit.
Besoin d’une information sur le logement, l’emploi, la formation, la découverte des métiers, les loisirs, la vie pratique… Les portes du Point information jeunesse sont grandes ouvertes : « La documentation est mise à disposition gratuitement, rappelle la responsable Fanny Amand. Nous accompagnons les jeunes pour y voir plus clair dans leur projet, nous les aidons à trouver des réponses face à toutes leurs préoccupations, pour un voyage à l’étranger, un projet culturel ou solidaire… » Sur place, un poste informatique est en accès libre. L’animatrice aide à écrire un CV, une lettre de motivation, à rechercher un job ou un stage. « En fonction des projets, nous orientons le jeune vers le bon relais. »

Vers l’autonomie
La prévention de la santé est aussi abordée : « Nous proposons une documentation et répondons aux questions des adolescents sur la sexualité, les relations entre filles et garçons, la prévention des conduites à risques. » Parfois, des animations sont organisées avec le secteur jeunesse, le planning familial, la mission locale, le point accueil emploi, le réseau information jeunesse. Les jeunes intéressés pour faire du baby-sitting peuvent être mis en relation avec des parents : « Nous informons les jeunes et les parents sur les modalités et les droits réciproques. » Rendez-vous en début d’année pour une aide à la recherche de jobs et de stages, pour une animation sur les métiers de la petite enfance et l’animation, pour une formation au baby-sitting.
TR.
Pratique. Le PIJ est situé au 2e étage de l’Epi Condorcet – tél. 02 99 35 36 16. Ouvert le mardi, de 16h30 à 19h30 ; le mercredi, de 13h30 à 19h30 ; le vendredi, de 15h30 à 18h30. Permanence à la ferme de la Morinais le samedi, de 14 h à 17h. Ouvert durant les vacances scolaires, de 13h30 à 18h30, du mercredi au vendredi avec Véronique Guilmo – site : www.ij-bretagne.com/blog/saint-jacques-de-la-lande

Une Cabane de Noël solidaire

Les habitants du Pigeon blanc invitent les Jacquolandins à participer au Marché de Noël qu’ils organisent le samedi 11 décembre, de 14 h à 18 h, Espace du pigeon blanc, avec le soutien du Centre de la lande. Le thème cette année porte sur la solidarité et la valorisation du commerce équitable. Les artisans qui le souhaitent peuvent s’inscrire. Au programme de l’après-midi, bourse aux jeux et aux jouets, arrivée du père Noël, présentation de danses, ouverture de la Ludothèque, dégustation de gâteaux, pain d’épices. Une partie de la recette sera reversée aux comités de soutien aux ressortissants étrangers.
Contact : Bernard Flahaut, Centre de la Lande – tél. 02 99 35 36 16.

A Vue d’œil, des opticiens cours Camille Claudel

Stéphanie et Jean-Christophe Favière sont tous deux opticiens. Ils ont ouvert un premier magasin à Nantes en 1998 et un second, Cours Camille Claudel.
A tour de rôle, Stéphanie et Jean-Christophe Favière se croisent pour assurer le bon accueil de leurs clients, à la fois dans leur magasin de Nantes, qu’ils ont ouvert il y a douze ans, et le nouveau créé en février dernier sur le Cours Camille Claudel. Stéphanie est originaire de Paris mais a de fortes attaches dans le département d’Ille-et-Vilaine ; Jean-Christophe, lui, est originaire de la région Centre. « Nous avons fait nos études à Paris, c’est d’ailleurs de cette façon que nous nous sommes rencontrés. » BTS d’opticien-lunetier en poche, le jeune couple s’installe pour travailler à Vichy durant quatre ans avant de se rendre en Martinique où ils résident durant deux ans. En 1998, ils créent leur premier magasin à Nantes avec une franchise : « Notre activité s’est bien développée puis, nous avons souhaité ouvrir un deuxième magasin, plus petit et plus proche des habitants. » Tous deux se mettent alors en recherche avant de trouver une opportunité à Saint-Jacques : « Il y avait un local vide, de 80 m², juste à côté de la pharmacie. Tout était à faire mais nous avons été séduits par la ville que nous percevons en pleine ébullition et en développement constant. ».

Conciliation des temps
A Vue d’œil propose lunettes et lentilles avec un large choix de modèles, notamment une gamme pour les enfants. Le couple vit à Nantes avec leurs trois enfants. Il partage son temps entre les deux magasins, Stéphanie étant davantage spécialisée dans l’adaptation des lentilles à partir de la prescription médicale : « Elle trouve la bonne lentille la plus adaptée, en fonction de la physiologie et de la correction nécessaire. » Les premiers mois d’activité se révèlent positifs. « Si l’activité se développe bien, alors nous pourrons embaucher un professionnel pour nous assister. »
TR

Pratique. A Vue d’œil, Cours Camille Claudel – tél. 02 99 65 23 71. Ouvert du mardi au vendredi, de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h ; le samedi, de 10 h à 12 30 et de 14 h 30 à 18 h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *