Espacil habitat engagé dans une convention d’utilité sociale

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - habitat

2010.06.ESPACIL-fenetre_sur_n_8-UNE.jpgFenêtre sur, le Journal d’information des locataires d’Espacil Habitat n°8, juin 2010

Une Convention d’Utilité Sociale
La loi Mobilisation pour le Logement demande à ce que les Organismes d’HLM contractualisent sur des objectifs en rapport avec la délégation de service d’intérêt général qui leur est attribuée. Espacil Habitat a lancé sa démarche de « Convention d’Utilité Sociale » depuis près d’un an et affiche sa mission dans « l’accompagnementdes évolutions de la Société dans une vision globale de l’Habiter». L’objectif prioritaire est alors de répondre aux attentes de ses 18 500 clients locataires. Cela se décline dans l’amélioration du patrimoine en matière thermique.

Directeur de la publication : Jules Rault
Rédaction : Tugdual Ruellan
Photos: SA HLM Espacil habitat et Tugdual Ruellan
Création : Moswo
Maquettage : Imagic
Impression : Gueutier
à télécharger en cliquant sur l’image

Une Convention d’Utilité Sociale (suite)
L’ensemble des logements a déjà bénéficié d’un diagnostic : des interventions sont planifi ées pour les 6 prochaines années afin de contenir les charges d’occupation de nos logements. Le maintien à domicile des locataires âgés constitue le second pôle d’intervention autour de travaux d’accessibilité et la création de lien social. Le logement à loyer abordable fait cruellement défaut, il faut construire ! C’est le second axe de déploiement de notre démarche avec encore un fort niveau de construction : notre ambition sera d’offrir 700 nouveaux logements par an en partenariat étroit avec les collectivités qui feront appel à nos expertises en matière de logements pour jeunes travailleurs et étudiants, ce sont les résidences sociales. Pour nos aînés, cela va de la résidence spécifique en centre ville à l’EPHAD en passant par la résidence intergénérationnelle, et enfin, plus classiquement, pour les familles. Nous porterons fort, ainsi, notre contribution à cette cause nationale qu’est l’accueil des plus modestes.
Jules Rault, Directeur d’Espacil Habitat

Un projet de renouvellement urbain pour le quartier Maurepas-le Gast

Avec Cleunay, Maurepas est l’un des plus anciens quartiers d’habitation populaire de Rennes. Espacil Habitat y a construit 1.440 logements dont les premiers en 1958. Un locataire sur quatre y habite depuis plus de 20 ans. Plus de deux cents locataires seniors occupent leur logement depuis plus de 30 ans et certains depuis l’origine. Autant dire si l’on est ici attaché à son logement et à son quartier dont la vie ressemble à celle d’un grand village.

Moderniser le quartier
Si le quartier est doté d’équipements, de commerces et de services de proximité, si les logements ont bénéficié de travaux d’amélioration et d’entretien réguliers, un projet de modernisation d’envergure est aujourd’hui souhaitable. « Il convient, explique Giao N’Guyen, d’Espacil Habitat, d’adapter le quartier et son environnement aux habitants qui y vivent, le rendre encore plus accueillant pour les nouveaux habitants qui souhaitent y vivre. » La Ville de Rennes et Espacil Habitat ont donc inscrit le quartier du Gast dans un projet d’ensemble visant à améliorer l’environnement, l’habitat, les accès, le transport et les équipements de quartier. Après une période d’études de plus de cinq ans, le projet de rénovation du quartier s’oriente vers un projet de création d’une zone d’aménagement concertée (ZAC) comprenant des projets de restructuration urbaine, de constructions nouvelles et de déconstruction.

Accompagner le relogement
Les résidences le Bonneval, située du 2 au 18 rue Poullart-des-Places, et le Balleroy, située du 11 au 19 rue Guy Ropartz, font partie des premiers programmes d’intervention. « Depuis plus d’un an, poursuit Giao N’Guyen, nous accompagnons le relogement de vingt familles du 8 et 10 rue Poullart-des-Places. 14 foyers ont été relogés sur le patrimoine Espacil rue Poullart-des-Places, avenue de Rochester, square du Gast, rue Alexandre Lefas, dans d’autres quartiers comme les Longs-Champs ou d’autres communes comme Bruz, Chantepie ou Chasne-sur-Illet. Six foyers emménageront à compter de juillet 2010 dans leur logement réservé au Rosambo, rue Henri Dunant. »

Le Balleroy : jusqu’en septembre 2011
L’opération se poursuit avec la résidence Le Balleroy située au 19 rue Guy Ropartz. Cent seize locataires y habitent. Parmi eux, vingt-deux résidants y habitent depuis plus de 20 ans et treize résidents seniors y habitent depuis plus de 30 ans dont cinq depuis l’origine, 1962. « Nous avons informé l’ensemble des habitants au cours d’une réunion qui avait lieu le 31 mars, explique Bernard Georges. C’est Laetitia Pathouot qui est chargée d’accompagner le relogement des résidants. Elle rencontre les habitants pour connaître leur choix en matière de parcours résidentiel. Nous pourrons ensuite proposé à chacun un logement adapté à ses souhaits. Nous prenons en charge le déménagement ou nous octroyons un forfait pour que les personnes déménagent elles-mêmes. Nous nous occupons éventuellement de la dépose et la repose des objets, nous accompagnons les personnes dans les changements d’adresses et/ou les abonnements. L’opération devrait se dérouler jusqu’en septembre 2011. » « Nous prendrons le temps nécessaire que cette opération se passe dans les meilleures conditions, atteste Giao N’Guyen. Pour nous accompagner, nous avons sollicité l’intervention du cabinet Idéa recherche. Nous avons créé une cellule de relogement qui regroupe les représentants des associations de locataires et quelques locataires de l’immeuble. Une rencontre a lieu tous les deux mois pour faire le point sur les déménagements en cours, les relogements, l’installation dans le nouveau logement. Nous consacrerons prochainement un numéro de « Fenêtre Sur » sur le quartier de Maurepas pour informer les habitants du détail des opérations. »

Interview

Laurent Montevil : « Ne pas rompre les liens de proximité ! »

Laurent Montevil est directeur d’études au sein du cabinet Idea recherche, chargé de rencontrer les habitants du Balleroy.

De quelle manière êtes-vous intervenu auprès des habitants du Balleroy ?
Nous intervenons notamment dans les opérations de renouvellement urbain pour le compte de différents bailleurs. Notre approche est centrée sur les projets vis-à-vis des habitants, afin de favoriser leur participation aux projets d’aménagement. Il s’agit d’entendre chaque situation, enregistrer les souhaits et les inquiétudes exprimées par les habitants. Pas question d’agir dans la précipitation. Nous avons un an pour mener ce travail et proposer au terme, des réponses adaptées aux attentes. Nous pouvons retourner rencontrer les gens s’ils souhaitent un délai de réflexion.

Comment avez-vous procédé ?
Nous avons proposé une première rencontre aux habitants le 31 mars animée par Espacil habitat. Nous avons pu ainsi présenter le projet de manière globale. Puis, nous avons rencontré individuellement les habitants en avril et en mai, quasiment l’ensemble des locataires.

Qu’expriment les habitants ?
Nous avons globalement reçu un très bon accueil des habitants et sommes très souvent reçus avec les enfants qui accompagnent leurs parents âgés. Certains locataires, arrivés à l’origine, résident ici depuis plus de 40 ans. On voit bien que tout le monde se connaît dans ce quartier. L’inquiétude qui est exprimée porte davantage sur le risque de perdre un réseau de sociabilité. Espacil habitat sera vigilant pour proposer des logements qui permettent de ne pas rompre ces liens et se perdre de vue.

Une coulée verte à Maurepas

Dans le cadre du réaménagement du quartier et de l’amélioration de la qualité de vie dans le quartier, la municipalité souhaite créer un espace vert, depuis le rond-point du Blizz jusqu’au rond-point des Gayeules, en longeant l’avenue Rochester. Le tracé prévoit de passer par-dessus des garages existants qui devront donc être détruits. Espacil habitat a donc mis un terme aux baux des locataires de ces garages.

Changement d’usage Le Blosne – Prague, Volga,

Dans le vaste projet de requalification urbaine des quartiers sud de Rennes, la Ville de Rennes souhaite apporter une nouvelle dynamique pour les îlots Banat, Galicie et Volga-Prague en étudiant, à la demande de l’Agence nationale de rénovation urbaine, l’accueil d’activités nouvelles et de nouvelles formes d’habitat. Les projets en cours concernant Espacil Habitat sont situés aux 1 et 2 place de Prague. La proximité de l’Hôpital Sud et du métro offre des opportunités pour la venue d’activités liées à la santé. Le manque de logements dans le sud de Rennes, accessibles aux jeunes, fait également naître un projet de résidence qui leur soit dédiée. L’implantation des projets se fera selon trois formes, selon les sites : réaménagement de locaux en bas d’immeubles, changement d’usage de certains logements, construc¬tions nouvelles. Les projets les plus avancés concernent les 1, 2 et 3 place de Prague, mais ils doivent encore recueillir des financements complémentaires et toutes les autorisations nécessaires, avant un démarrage opérationnel.

Les projets de transformation ou de suppression de logements concernent uniquement les 1 et 3 place de Prague. Les premières propositions de relogement pourraient être faites aux résidants à partir du second semestre 2010 au plus tôt. Pour ces familles, Archipel Habitat et Espacil Habitat mettront en place un accompagnement personnalisé vers un nouveau logement, au plus près des souhaits. Une attention parti¬culière sera également portée au déplacement des locaux associatifs existants qui seraient concernés, en lien avec l’Association pour la promotion de l’action et l’animation sociale.

Les foulées vertes du Blosne

Le comité du quartier du Blosne et Espacil habitat organisent le 18 juin les foulées vertes du Blosne. « La manifestation s’adresse aux résidants et aux salariés, confie l’animateur Mathieu Milan. Ensemble, nous allons courir pour une meilleure santé. L’objet de cette rencontre amicale et conviviale vise avant tout le bien-être. » Rendez-vous au Triangle, boulevard de Yougoslavie, vers 18 h 30. Sont prévus un circuit pour les enfants de 7 à 9 ans (1 km), un autre pour les enfants de 10 à 11 ans (2 km), un pour les enfants de 12 à 14 ans (3 km), un pour les adolescents au-delà de 14 ans (5 km) et un pour les adultes (10 km).

Opération « Laisse pas tomber ! »

Menée avec la direction de quartier du Blosne, Espacil habitat organise une opération de sensibilisation au tri le 15 juin après-midi. « Nous proposons aux enfants une sensibilisation à la protection de l’environnement et à la valorisation des déchets. » Les services de la ville accompagneront les enfants pour un ramassage des déchets autour des immeubles dee la place de Prague et leur présenteront leur travail au quotidien tout en les sensibilisant au tri sélectif et à la valorisation des déchets. L’artiste, Lore Kébé, accompagne les enfants pour la confection d’éléments de décoration à partir de déchets valorisés. « Les réalisations seront exposés dans le square, explique Catherne Hallier. Il s’agit de joindre une démarche artistique à l’intention pédagogique. » La soirée s’achèvera par une fête des voisins et un pot de convivialité.

Coup de neuf à la résidence Molène

Vingt-et-une familles habitent la résidence Molène située à Noyal-Châtillon-sur-Seiche, un joli immeuble semi-collectif avec parvis, cours et espaces communs dont l’entretien était jusqu’à présent assuré par les locataires. « Espacil habitat a profité d’une renégociation du contrat de ménage pour une remise en état de l’ensemble de la résidence tant au niveau des menus travaux qu’au niveau de la prestation ménage, explique Catherine Hallier. Nous avons donc revu nos contrats pour qu’ils soient plus adaptés aux besoins de la résidence. » Le projet de remise en état a été présenté aux résidants le 1er avril en présence de M. Ruellan, conseiller municipal. Certains habitants ont souhaité devenir habitants référents sur la propreté des parties communes, d’autre ont proposé de faire des plantations dans les bacs extérieurs et organiser une fête des voisins avant les vacances en associant les habitants du quartier. Pour améliorer le cadre de vie Espacil habitat proposera un aménagement avec végétalisation des murs.

Convention des personnels HLM : plus verte la vie !

La Convention des personnels des organismes d’HLM s’est tenue à Brest le 6 mai. « Elle a regroupé près de mille salariés de la région Bretagne autour du thème « Plus verte la vie », raconte Ginette Yviquel. Animée par Denis Cheissous, journaliste à France Inter, cette journée de rencontre et de partage, autour du développement solidaire et durable et de la qualité de vie des habitants, a été une vraie réussite. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *