2011 sera l’Année européenne du bénévolat et du volontariat

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - citoyenneté

logo-benevolat.jpg2011 : année européenne du bénévolat et du volontariat
Par décision numéro 2010/37, l’année 2011 a été proclamée par le Conseil des ministres et le Parlement européens « Année européenne des activités de volontariat pour la promotion de la citoyenneté active ». L’adoption de cette décision représente un engagement politique fort des Etats membres mais est également l’aboutissement d’une campagne très active du secteur associatif.

Informations en cliquant sur ce lien
CONTACT : Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative – Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative
95, avenue de France – 75 650 PARIS cedex 13
Tél. : 00.33.1.40.45.90 00 – Fax : 00.33.1.40.45.92.92
courriel : 2011@jeunesse-sports.gouv.fr
La base de données est disponible et prête à recevoir les projets depuis le 13 décembre : www.associations.gouv.fr

Objectifs de l’année européenne

L’année 2011 porte sur la promotion de l’ensemble des activités d’engagement bénévole et volontaire, à tous âges et pour toute la société et vise à :
1) oeuvrer à la mise en place d’un cadre propice au bénévolat et volontariat dans l’Union européenne ;
2) donner des moyens d’agir aux organisateurs d’activités de bénévolat/volontariat pour améliorer la qualité de ces dernières, aider les organisateurs à mettre en oeuvre de nouveaux types d’activités de bénévolat/volontariat et encourager la mise en réseau, la mobilité, la coopération et l’établissement de synergies
; 3) reconnaître les activités de bénévolat/volontariat afin d’encourager la mise en place d’incitations appropriées pour les particuliers, les entreprises et les organisations encadrant des bénévoles/volontaires et obtenir, au niveau de l’Union européenne et dans les États membres, une reconnaissance des capacités et des compétences acquises dans le cadre du bénévolat/volontariat, de la part des responsables politiques, des organisations de la société civile, des institutions publiques, du secteur de l’enseignement formel et non formel et des employeurs;
4) sensibiliser l’opinion publique à la valeur et à l’importance du bénévolat/volontariat.

Organisation de l’année en Europe et en France

La Commission européenne est chargée de la coordination de l’année au niveau européen. Elle définit et met en oeuvre son programme (événements, campagne de labellisation, site Internet) et contribue au financement des événements organisés par les Etats membres selon le mécanisme du cofinancement européen. Sur un budget de 8 millions d’euros dédiés à l’année en 2011 par l’Union européenne, 3,7 millions sont consacrés aux programmes des coordinations nationales qui doivent abonder en partie ce montant. En France, la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) du Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a été désignée coordinateur national.

Le programme favorisera le foisonnement d’initiatives pour valoriser les bénévoles et les volontaires sur l’ensemble du territoire. Dans le cadre de la mise en oeuvre de l’année européenne du volontariat, la coordination nationale oeuvrera en partenariat permanent avec tous les acteurs concernés pour :
a) définir et mettre en place un cadre favorable au développement d’initiatives sur l’ensemble du territoire via un calendrier commun et la réalisation d’un outil pédagogique ;
b) informer le grand public et oeuvrer à la visibilité de l’année européenne par une réalisation et une diffusion en grand nombre d’outils de communication, supports aux manifestations portées par les acteurs qui initieront des actions dans le cadre de l’année européenne ;
c) valoriser les actions, les projets et les bonnes pratiques par la création d’un site Internet dédié à l’année et l’organisation d’une campagne de labellisation ;
d) contribuer à l’avancement des sujets d’intérêt national et des objectifs de l’année européenne 2011 notamment par la réalisation d’études, et l’organisation et la participation à des groupes de travail et des colloques en France et en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *