Son Elena, les douces ballades chantées de Nolwenn Monjarret avec Philippe Le Gallou

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - musique celtique

2011.Nolwenn_Monjarret.jpgLa chanteuse Nolwenn Monjarret vient de faire paraître en juillet 2011 son premier CD « Son Elena – Ballades e Breizh » (Coop Breizh), un ensemble de chants en breton accompagnés de Philippe Le Gallou à la guitare. Ambiance intimiste, tendre et profonde… tout en délicatesse. Nolwenn et Philippe recherchent des petites salles pour les accueillir (on trouve le CD à la Fnac, à la Coop Breizh et chez les disquaires).

Contact : nolwenn.monjarret@neuf.fr
Propos recueillis par Tugdual Ruellan

A découvrir…

Son Elena, traditionnel Bretagne
(tiré du CD Son Elena de Nolwenn Monjarret)

J’avais un amant pour époux – traditionnel, Baud (recueilli en 1954 auprès de Job Le Corre, par Polig et Zaïg Montjarret)

Nolwenn Monjarret vient de faire paraître son premier CD aux éditions Coop Breizh, Son Elena – Ballades e Breizh, accompagnée du guitariste Philippe Le Gallou. Nolwenn est la fille de Zaïg, chanteuse vedette du célèbre label Mouez Breizh du début des années 1950 et de Polig Monjarret, l’homme-clé du renouveau musical breton, fondateur du Festival interceltique pour qui Gilles Servat a composé une chanson intitulée « Le Général des binious ». Elle chante depuis toujours et est invitée régulièrement, depuis une quinzaine d’années, lors de concerts et festivals celtiques aux Etats-Unis et au Canada. L’an passé, en 2010, elle a chanté sur scène avec Les Chieftains à Boston. Elle dévoile ici des chants qui ont bercé son enfance qu’elle interprète en langue bretonne et deux du Morbihan, recueillis par son père et sa mère à Baud en 1951 et 1952, en langue française.

Parlez-nous de ce premier CD…
C’est un ensemble de ballades bretonnes. Dans la famille, nous sommes trois filles. A la maison, tout le monde chantait. Gwenola préfère le répertoire classique, Soazig chante aussi. J’ai attendu 57 ans pour me lancer… J’ai choisi pour ce disque plusieurs chants collectés par mes parents et que ma mère n’avait pas enregistrés – sauf Margaridig. Ce disque rassemble des chansons de mon enfance que j’ai gardées en mémoire. J’ai eu beaucoup de chance de rencontrer Philippe Le Gallou, guitariste formidable, qui joue en accord standard ce qui élargit les possibilités. A chaque nouveau morceau, il s’adapte immédiatement. On découvre aussi dans le disque les accompagnements du sonneur et talabarder Ronan Le Dissez à la flûte traversière en bois et de Pierre Sergent à la contrebasse.

Comment vous découvrir sur scène ?
En même temps que ce CD, nous proposons aussi des concerts, des concerts-animations adaptés aux occasions et recherchons de petites salles, intimistes, pour accueillir notre duo chant – guitare ou bien des bars, des premières parties de concert. J’aime aussi raconter des histoires entre deux chansons.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?
Il y a dans les cartons un deuxième CD avec quelques morceaux plus rythmés, des danses, toujours dans le même esprit : en duo et accompagnés à la guitare par Philippe Le Gallou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *