AG de l’UREI Pays de la Loire : mieux se connaître pour travailler ensemble

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - insertion

2002.05.23.UREI-UNE.jpgPrès de six millions de personnes sont aujourd’hui concernées par les minima sociaux, Parmi elles deux millions vivent grâce au RMI, revenu minimum d’insertion et plus d’un million font désormais partie des chômeurs longue durée. Depuis une vingtaine d’années, les initiatives se multiplient pour permettre à ces personnes vivant en grande précarité de trouver une place dans la société. Aux côtés des initiatives publiques, actions sociales et politiques de l’emploi, se sont progressivement développées des expériences privées, parmi lesquelles on trouve l’insertion par l’activité économique née à la fin des années 70. Les objectifs sont clairs : sortir des logiques d’assistance, redonner aux personnes la dignité, offrir la possibilité de bénéficier d’un véritable contrat de travail et d’un retour rapide à un statut social et professionnel. L’UREI Union régionale des entreprises d’insertion des Pays de la Loire organisait une table-ronde le 23 mai 2003 aux Ponts-de-Cé sur le thème : Le parcours d’insertion, mieux se connaître pour travailler ensemble.

UREI Pays de la Loire – 8 rue du charron , 44800, Saint-Herblain – tél. : 02 40 43 73 48 – courriel : contact.urei@ureipdl.org
Animation table-ronde : Tugdual Ruellan
Programme à télécharger en cliquant sur ce lien ou sur l’image

Des structures ont vu le jour : association intermédiaire, chantier d’insertion, chantier école, entreprise d’insertion, entreprise d’intérim d’insertion, régies de quartier… Avec un million de personnes accueilles par an, 60.000 emplois d’insertion équivalents temps plein, ces structures sont devenues l’un des principaux instruments de lutte contre les exclusions, d’où la prise en compte à part entière de ces initiatives par la loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions du 29 juillet 1998.

Trois temps au cours de la table-ronde

1 : les acteurs se méconnaissent /présentation des structures d’insertion de l’insertion par l’économique
2 : concrètement / comment est constitué un parcours d’insertion : à partir d’exemples /quels outils peuvent être mobilisés lorsqu’une personne se trouve en difficulté d’insertion ?
3 : la croissance économique a permis à plusieurs personnes en difficulté de remettre le pied à l’étrier. En revanche, les personnes éloignées de l’emploi ne se trouvent-elles pas encore plus éloignées, seules et sur le bord du chemin. Comment donc optimiser les parcours d’insertion : à partir de vos réflexions, quelles propositions, quelles pistes d’amélioration pour que personne ne reste sur le côté du chemin…

  • Armand RAUCHER, Directeur PLIE d’ANGERS (Angers + 6 communes de la communauté d’agglomération dont les Pons-de-Cé)
  • Claude FEBVRE, chargé de mission Région au COORACE
  • Rémy Veron, président Tremplin Travail, association intermédiaire
  • Emile GIBOUIN, responsable IAE, insertion par l’activité économique au sein de la FNAR, Directeur, PROMO SERVICES / MÉNAGE SERVICE
  • André TALASZKA , vice-président de l’UREI, Union régionale des entreprises d’insertion
  • Jean Marc DETROYAT ADIPH-EV, président UREI
  • Laurence CARTEREAU, encadrante au Chantier d’insertion du Parc de LATHAN à Breil (nord-est du Maine et Loire).

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *