Conférence-débat à Rennes avec Internotes : Les impacts du commerce équitable

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - commerce équitable

2012-05-23_Espace_Ouest-France.JPGMercredi 23 mai à 18 h 30, Espace Ouest-France à Rennes : « Quels sont les impacts du commerce équitable ? » projection de deux films (de 24′ et 30′) réalisés par Bernard Bruel, président de l’association Internotes, et qui seront suivis d’une conférence-débat à l’occasion de la quinzaine du commerce équitable qui se déroule du 13 au 27 mai.

Présentation du film (à télécharger en cliquant sur ce lien)
RECIT DE VOYAGE 2011 (lien vers l’article)
La Route du café – Des Yungas à la Bretagne
AUTEURS : Bernard Bruel et Tugdual Ruellan (préface de Mme Luzmila Carpio Sangüeza, Ambassadrice de l’Etat Plurinational de Bolivie en France
site : www.inter-notes.fr

Synopsis du film « La route du café, Bolivie » 2006 (24 mn)

I.2006.05.03.producteurs.B.de.Bretagne__30_.JPGBernard Bruel, président Internotes : « Lors d’un premier voyage en 2006, notre association avait rencontré des producteurs du commerce équitable en Bolivie et s’était intéressée à leur fonctionnement au sein de la coopérative Villa Oriente ; cela nous avait permis de comprendre comment ils s’étaient petit à petit détachés des intermédiaires – les « coyottes » – qui leur imposaient un prix et auxquels ils étaient totalement soumis. Nous avions alors compris que dans le cadre du commerce équitable, et en se regroupant, ils prenaient en main leur activité économique en s’appropriant une plus grande part de la valeur ajoutée au lieu de n’être que des producteurs de matière première. Cela au sein d’une filière équitable se terminant en Bretagne, au centre d’aide par le travail de Bain-de-Bretagne où s’effectuent la torréfaction, l’ensachage et l’expédition. »

Synopsis du film « Rencontres équitables au Pérou » 2011 (30 m)

8_San_Benigno_el_gringo_controla_el_cafe.jpgPendant l’été 2011, Bernard Bruel poursuit l’enquête et repart à la rencontre des acteurs du commerce équitable, cette fois au Pérou, où il interviewe gérants et sociétaires de quatre coopératives : « Je voulais comprendre en quoi et comment le commerce équitable influe sur le développement collectif et personnel des petits producteurs. Le but était de comprendre l’intérêt des petits producteurs à travailler dans le cadre du commerce équitable et à bénéficier de la prime Flo de développement collectif. Tous me diront, pendant quatre semaines, leur satisfaction par rapport à ce système et l’influence très positive qu’il a sur leur vie et celle de leurs familles. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *