Préférence Formation partenaire de Différent & Compétent en secteur agricole

Tugdual Ruellan - - - Envoyer à un ami - handicap

2010.11.Preference_formation-UNE.png Les Esat (établissements ou services d’aide par le travail autrefois nommés CAT) ont l’obligation d’entrer dans des logiques de reconnaissance des compétences des travailleurs handicapés. C’est dans ce cadre que Préférence-FORMATIONS propose à ses adhérents d’être en mesure d’enrichir leur offre, vis-à-vis de leurs partenaires locaux, en faisant valoir leur capacité à organiser des jurys de reconnaissance des compétences en application du décret du 20 mai 2009.

Document réalisé par Préférence Formation avec la participation de Tugdual Ruellan
Pour plus d’informations : www.preference-formations.fr
Chef de projet délégué : Denis Amice – tél. tél. : 02.99.73.57.75 – courriel : denis.amice@educagri.fr.

Différent & Compétent (D&C), qu’est-ce que c’est ?

D&C est un dispositif de reconnaissance des compétences des salariés des esat (anciens CAT), créé dans le cadre du programme Equal en partenariat entre l’Association régionale des établissements ou services d’aide par le travail de Bretagne (Aresat) et les établissements locaux des différents ministères valideurs (le CPSA de Combourg pour l’agriculture). Ce dispositif s’appuie sur les concepts d’éducabilité et d’organisation apprenante. Il vise à mettre en dynamique les salariés et les structures en incitant, organisant, finalisant un processus de reconnaissance des compétences basées sur une déclinaison des référentiels de droit commun.

L’évaluation de D&C© a fortement contribué à la rédaction du décret du 20 mai 2009 relatif à la formation, à la démarche de reconnaissance et à la VAE des travailleurs handicapés accueillis en esat. La reconnaissance est depuis lors une obligation réglementaire pour les esat, ce qui les amènent aujourd’hui à engager de nombreuses actions en ce sens.

L’AresatT doit faire face à une forte demande et a choisi de s’appuyer sur le réseau Préférence-FORMATIONS pour l’accompagner dans la diffusion du dispositif. Un accord cadre a été signé en 2010 concernant la diffusion du dispositif D&C.

Principes généraux

D&C appartient aux esat. L’Aresat assure la diffusion du dispositif auprès des esat en pointant Préférence-FORMATIONS, au travers de ses adhérents, comme le partenaire local pour les domaines de compétences relevant du Ministère en charge de l’Agriculture. Préférence-FORMATIONS organise, de son côté, des actions de formation visant à professionnaliser les acteurs du réseau sur D&C et sur la reconnaissance des compétences.
Ces actions de formation ont 3 finalités :

  • accorder une reconnaissance aux établissements engagés pour doter les adhérents d’un avantage concurrentiel en vue des futurs appels d’offres relatifs à ces actions de validation ;
  • former des jurys qui soient sensibilisés aux concepts de D&C ;
  • outiller les établissements pour leur permettre de diffuser D&C auprès de leurs partenaires, sur leur territoire.

De nombreux référentiels ont déjà été déclinés et ces déclinaisons sont stabilisées. La déclinaison de nouveaux référentiels appartient aux esat qui peuvent ponctuellement solliciter une aide des établissements de formations.

L’organisation du projet Le Comité de pilotage est en charge de la conduite du projet et suit les relations avec les partenaires. Il est composé de Stephen BONNESSOEUR (Président de Préférence-FORMATIONS), Frédéric GUILLOT (Vice-Président de Préférence-FORMATIONS), Marie-Claire COUTIN, Pascale ROYER, et Emmanuel BRIVOT.
En son sein, il a désigné 2 élus référents : Frédéric GUILLOT et Emmanuel BRIVOT. Préférence-FORMATIONS s’est doté pour ce projet d’un chef de projet délégué en charge de la conduite du projet et des liens avec les partenaires et les adhérents : Denis AMICE (CPSA de Combourg : denis.amice@educagri.fr, 02.99.73.57.75).

Comment participer à la diffusion du dispositif D&C ?

* L’identification des priorités : la diffusion de D&C auprès des ESAT a commencé depuis 1 an. La nature du dispositif nécessite une maturation longue entre la réception de l’information, l’intégration des concepts et la mise en dynamique qui va aboutir à la constitution de jurys. Les premières demandes commencent à se manifester aujourd’hui. L’ARESAT et Préférence-FORMATIONS sont amenés à déterminer les priorités face à ces demandes, et l’envie des adhérents.

* L’obligation de formation : pour être habilité à mettre en œuvre les reconnaissances dans le cadre de D&C, le formateur valideur doit être formé. La formation permet de le sensibiliser au dispositif et à la posture nouvelle liée à la reconnaissance des compétences. La session de formation est constituée de 2 regroupements de 2 jours. Le second a lieu au siège de l’Aresat situé à Noyal-sur- Vilaine, près de Rennes. Elle s’adresse aux adhérents sollicités dans le cadre de la stratégie de développement définie avec l’Aresat, mais aussi, dans la mesure des places disponibles, aux adhérents qui en font la demande, aux non-adhérents, aux valideurs des autres ministères certificateurs. Le montant de la formation est de 1 000 € par participant correspondant aux frais pédagogiques. Ces frais sont pris en charge par Préférence-FORMATIONS pour ses adhérents.

* Le partenariat : les ESAT en recherche de partenaires locaux sont orientés par l’Aresat et le chef de projet délégué de Préférence-FORMATIONS exclusivement vers les adhérents dont les personnels sont formés.

* La contractualisation : l’établissement prend contact avec les esat de son territoire et conventionne avec eux pour sa participation aux jurys.

* Le bilan : l’établissement établit un déclaratif de ses actions à destination de Préférence-FORMATIONS. Ce déclaratif sert de support au reversement à Préférence-FORMATIONS de la somme de 14 € par dossier de validation.

Concrètement, comment ça se passe ?

Le moniteur d’esat effectue un positionnement au regard du référentiel métier support. Il accompagne le candidat dans l’élaboration d’un dossier qu’il présentera au jury. L’esat sollicite le CFPPA afin qu’il organise le jury de reconnaissance des compétences et l’accueil des candidats en toute convivialité dans le respect de la charte du valideur. Durant l’entretien, le formateur valideur donne l’impulsion pour dynamiser le parcours de développement des compétences et le projet individuel du candidat. Les référentiels de droit commun, déclinés par les moniteurs d’esat, servent de base à la reconnaissance des compétences des travailleurs handicapés des esat. Une attestation de compétences sera remise à chacun d’eux à l’occasion d’une cérémonie officielle organisée annuellement par le collectif d’esat Différent & Compétent. Déjà 43 établissements sont mobilisés…