Arboriste grimpeur à Saint-Jacques-de-la-Lande, Sébastien Martin élague sans blesser

Tugdual Ruellan - - - Envoyer à un ami - entreprise

2012.06.05.Sebastien_Martin-TR__24_.JPGSébastien Martin a la passion des arbres. Il est devenu grimpeur-élagueur… après avoir travaillé comme vendeur de disques et de livres.

Adresse : 4, rue Ernest-Renan, 35136 Saint-Jacques-de-la-Lande
Tél. : 06 30 95 06 21 ou 02 90 56 44 33 – courriel : paroledarbre@hotmail.

Supplément Ouest-France SPECIAL AVENIR – parution toutes éditions
Chef de rédaction : Jean-Jacques Rebours
Texte et photos : Tugdual Ruellan
Article paru le 01/09/2012 à télécharger en cliquant sur ce lien

Témoignage

« L’arbre est une forme de vie extraordinairement ancienne, au modèle architectural aussi singulier que rigoureux, capable de grandes prouesses. Son mystère est fascinant » confie Sébastien Martin, 33 ans, citant le botaniste Francis Hallé. Encore fallait-il entendre sa parole… Rien au départ ne prédisposait Sébastien à créer son activité d’arboriste-grimpeur. BTS en poche, il débute sa carrière professionnelle comme vendeur de disques et de livres dans la région de Rennes : « Mais j’avais ce goût pour la nature et les arbres. Après trois années d’escalade, j’avais besoin de grimper et envie de travailler en hauteur. » Il quitte alors son emploi et l’ambiance feutrée des magasins pour suivre deux formations : un brevet professionnel en travaux forestiers à Vannes puis, un certificat de « taille et soins aux arbres » à Nérac, près de Toulouse. En 2010, agréé arboriste-grimpeur, il est embauché dans une entreprise d’élagage paysage près de Rennes. Mais au bout de neuf mois, il décide de créer son activité : « Je souhaitais naviguer seul sur mon navire ! »

Partager sa passion

En janvier 2011, Sébastien crée Parole d’arbre à Saint-Jacques-de-la-Lande, aux portes de Rennes. Relié par un baudrier, il évolue dans les branches, à l’aise comme jamais il ne l’a été sur terre. Au fond de son projet, le respect des règles de l’art et une éthique personnelle vissée au corps : « La taille doit être raisonnée et respecter le cycle biologique de l’arbre. Avant d’intervenir, je regarde pour comprendre et ne pas blesser. Je pense à l’avenir et conseille les particuliers sur les espèces les mieux adaptées à leur terrain. Je n’interviens pas du tout au printemps, période où l’arbre a besoin de toute son énergie pour se développer. » L’activité démarre bien et Sébastien envisage de travailler avec d’autres professionnels pour mutualiser les moyens. Mais elle reste saisonnière et le jeune créateur souhaite être agréé grimpeur encadrant pour accompagner le public : « Je ne peux intervenir sur les arbres que de septembre à avril. Je souhaite compléter cette activité par des interventions pédagogiques dans des parcs de loisirs ou pour des actions de sensibilisation du public à la protection de la nature. » Si l’activité continue de se développer, la micro entreprise pourrait se transformer en entreprise individuelle avec une éventuelle embauche.
Tugdual RUELLAN.

2012.06.05.Sebastien_Martin-TR__35_.JPG Nom: Parole d’arbre Activité : Taille raisonnée, élagage, abattage, évacuation déchets Création : Janvier 2011 Chiffre d’affaires : 20 000 € en 2011 Effectif : le créateur Adresse : 4, rue Ernest-Renan, 35136 Saint-Jacques-de-la-Lande. Tél. : 06 30 95 06 21 ou 02 90 56 44 33 – courriel : paroledarbre@hotmail.

Le conseil de Sébastien Martin

« Garder confiance malgré tout »

« Croire coûte que coûte à son projet mais aussi croire en soi-même et continuer à garder confiance au-delà des obstacles. Il faut aussi savoir bien s’entourer, entendre les conseils, même si au départ, on vous prend pour un fou ! Ma direction première n’était pas la bonne mais lorsqu’on on est motivé, on sait forcément où l’on va. Il faut aussi se protéger au maximum : on ne crée pas son entreprise pour s’endetter ni pour se mettre en difficulté. »

2012.06.05.Sebastien_Martin-TR__3_.JPG

Pour vous aider : Pauline Leboissetier, pays des Vallons de Vilaine

«Une porte d’entrée pour démarrer»

« En partenariat avec les chambres consulaires et les communautés de communes, l’espace entreprises du pays est une bonne porte d’entrée pour accueillir le créateur d’entreprise. Nous avons orienté Sébastien vers un juriste et un comptable pour définir le statut le mieux adapté à son projet. Il a démarré en évaluant son chiffre d’affaire, les investissements nécessaires, les prévisions de trésorerie, les charges fixes et variables, l’impôt et les cotisations sociales. Il a pu ainsi calculer au plus juste le montant du prêt dont il avait besoin. » www.paysdesvallonsdevilaine.fr.