OSONS l’égalité accompagne les jeunes dans la construction de leur projet professionnel

Tugdual Ruellan - - - Envoyer à un ami - handicap

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__22_.JPGLa 16e Semaine pour l’emploi des personnes handicapées se déroule du 12 au 16 novembre 2012 organisée par l’Agefiph. Une occasion pour mettre en lumière des initiatives, des portraits, des acteurs… L’association OSONS l’égalité co-construit dans les Côtes-d’Armor, avec l’éducation nationale, des entreprises privées, des employeurs publics et avec le soutien du Conseil Régional Bretagne, la CCI des Côtes d’Armor et les CCI bretonnes des actions de sensibilisation et d’accompagnement afin que les projets d’études des élèves en situation de handicap leur permettent d’accéder à un métier. Au programme, sensibilisation, information, animation et accompagnement personnalisé pour aider les jeunes à préparer leur parcours vers la vie professionnelle, l’alternance et les études supérieures. Une convention a été signée entre l’Agefiph et Osons l’égalité le 13 novembre 2012. Propos d’acteurs (recueillis le 18 octobre 2012 à l’occasion de la soirée régionale organisée par OSONS l’égalité à la CCI Rennes)…

Contacts Agefiph Bretagne – François Massolo, délégué régional de l’Agefiph Bretagne
Agefiph Bretagne – 4, avenue Charles Tillon – 35000 Rennes – 08 11 37 38 39
Témoignage recueilli par Tugdual Ruellan
Informations sur : www.semaine-emploi-handicap-agefiph.fr

Propos d’acteurs

Soirée régionale organisée par OSONS l’égalité à la CCI Rennes le 18 octobre 2012

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__18_.JPGGilles Salvat, président OSONS l’égalité : « L’association existe depuis 2008. Le but est de créer le lien entre des jeunes en situation de handicap, à la fin du collège et du lycée, pour définir avec eux le parcours de formation, non en fonction de leur situation de handicap mais bien en fonction de leurs vœux et de leurs possibilités. Nous les mettons en contact et les aidons à rencontrer des entreprises qui vont les accueillir pour des entretiens de découverte des métiers de l’entreprise, des stages, des formations en alternance. Nous souhaitons créer un lien entre l’éducation nationale, les jeunes et les entreprises pour une connaissance mutuelle. Nous les accompagnons dans la définition de leur projet. Pour cela, il est important que les jeunes sachent faire preuve de motivation, que les entreprises continuent d’ouvrir leurs portes. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__31_.JPGJakez Bernard, président Produit en Bretagne : « Notre mission première est de développer le dynamisme des entreprises pour favoriser l’emploi. L’emploi, ça ne se décrète pas : ça existe parce que les entreprises vont bien ! Nous avons décidé de renforcer la prise en compte, dans les ressources humaines, du handicap. Au-delà de l’obligation d’emploi de 6 %, nous estimons que les entreprises ont aussi un devoir moral, une obligation de solidarité. Les entreprises doivent aussi prendre leur part de responsabilité et insérer les personnes valides ou en situation de handicap. Certes, la période que nous vivons est difficile. Il faut tenir le cap car, en république, la valeur d’égalité prime. Notre nouvelle charte pointera de manière renforcée ces notions pour accompagner les jeunes dans la construction de leur projet professionnel. Bien sûr, nous ne sommes pas dans un conte de fée mais la réalité ne doit pas être une machine à broyer les rêves. Cette confrontation au monde professionnel doit être un terreau pour aider à mûrir, prendre la consistance et la saveur du possible. Produit en Bretagne rejoint Osons l’égalité par ses valeurs, son réseau, ses missions. Toute société harmonieuse se construit sur un équilibre en coopération et compétition. Au-delà du produit intérieur brut, c’est bien, comme le dit l’économiste Daniel Cohen, le bonheur intérieur brut que nous visons.»

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__3_.JPGJean-Jacques Morvan, responsable mission handicap au Crédit mutuel Arkéa : « Nous avons signé notre quatrième accord d’entreprise concernant l’emploi des personnes en situation de handicap avec un volet important sur l’emploi et le maintien dans l’emploi de nos salariés, l’ouverture de nos métiers aux jeunes d’où notre soutien au club Osons pour leur faciliter une entrée dans la banque. Nous avons construit un partenariat avec la faculté des métiers de Kerlan à Bruz pour une formation en alternance, réservée aux personnes en situation de handicap. C’est une occasion pour remettre sur les rails, à partir d’un niveau bac, pour viser une qualification dans les métiers bancaires. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__4_.JPGJean-Pierre Lambert, trésorier de la chambre de commerce des Côtes-d’Armor, un des membres fondateurs de OSONS l’égalité : « Oui à l’intégration, non à la discrimination positive, ceci pour éviter qu’un certain nombre de jeunes ne restent sur le bord de la route. Nous accompagnons de nombreux jeunes dans leur projet professionnel. J’encourage tous les patrons d’entreprise à nous rejoindre pour proposer encore davantage d’ouverture aux jeunes. Le handicap fait peur. Il faut faire tomber les représentations pour faire découvrir la richesse de l’initiative. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__11_.JPGMario Piromalli, vice-président de la chambre de commerce et d’industrie de Rennes chargé du rapprochement entreprises et jeunesse : « C’est la place de l’entreprenariat que d’accueillir la jeunesse. Ceux qui actent sur le territoire pour les jeunes ont raison. Le chef d’entreprise, c’est aujourd’hui bien plus qu’un simple gestionnaire mais bien quelqu’un qui agit sur son territoire, qui s’occupe de la jeunesse. Les jeunes ont besoin de faits concrets, ici et maintenant. Nous voulons être des chefs d’entreprise responsables et citoyens. Nous devons agir au-delà de notre simple entreprise. Regardons les profils et les talents que portent en eux les jeunes. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__12_.JPGLuc Vivien, directeur de la formation à la CCI Rennes : « La filière de l’apprentissage, la formation professionnelle doit s’ouvrir davantage aux jeunes en situation de handicap. Nous sommes en ordre de marche et avons mobilisé des moyens pour y parvenir, accompagner les entreprises dans leur recherche de qualification et de compétences. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__8_.JPGCyril Barbé, directeur du pôle création, transmission et parrainage des entreprises à la CCI Rennes :« Situation de handicap certes mais nous nous adressons d’abord à des jeunes qui ont envie de s’insérer. La faculté des métiers, l’un des organismes de formation, s’implique fortement sur l’insertion de jeunes en situation de handicap. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__20_.JPGAlexandre Steyer, recteur de l’académie de Rennes et chancelier des universités : « Trois révolutions ont eu lieu ces dernières années au sein de l’éducation nationale. La première, que l’on appelle la démocratisation : le fait que l’école n’est plus là pour trier les bons élèves et les conserver mais bien au service de tous. La Bretagne est la seule académie qui a plus de 80 % d’une génération qui atteint le niveau du baccalauréat. La deuxième, c’est l’ouverture sur l’entreprise : de nombreux dispositifs favorisent ce lien. C’est bien avec l’entreprise que l’on veut construire une co-formation avec l’éducation nationale. La troisième, c’est d’être capable aujourd’hui, en milieu scolaire ordinaire avec les autres élèves d’accueillir un nombre toujours croissant – 30 % en plus chaque année- d’élèves en situation de handicap. Osons l’égalité nous aide à aller jusqu’au bout de ces trois révolutions. En prenant en charge chaque élève individuellement, on arrive à faire éclore une vraie vocation qui correspond à ce qu’il a de plus profond qu’on lui, au-delà de l’école. Nous avons besoin de vous. Nous ne faisons pas uniquement cet accueil de tous les élèves, cette prise en compte de la dimension humaine pour une raison de justice mais bien pour construire la société de demain : les élèves handicapés sont confrontés à des contraintes que n’ont pas les autres élèves. Or, c’est toujours grâce à des contraintes que l’on est créatif et intelligent. Nous traversons une crise sans précédent. En accueillant des élèves en situation de handicap, nous accueillons avant tout une capacité à vous adapter, à dépasser les contraintes et à nous sortir de la crise. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__54_.JPGBénédicte Sauer, directrice OSONS l’égalité : « Le club Osons a été créé pour favoriser les échanges entre les jeunes en situation de handicap et les professionnels des entreprises. Nous sommes là pour aider les jeunes à faire leur choix, pour qu’ils soient acteurs et auteurs de leurs projets. C’est ce que nous leur disons lorsque nous les rencontrons la première fois et c’est d’ailleurs une condition pour entrer dans le club. Nous ne pouvons pas faire à leur place. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__35_.JPGTristan, élève en deuxième année de CAP employé de vente : « Osons l’égalité m’a aidé à trouver mon projet professionnel en discutant et en essayant plusieurs choses. Je ne voulais plus aller à l’école. L’alternance m’a redonné envie d’apprendre. Les stages m’ont permis de mieux prendre conscience de mes possibilités et de mes limites. Je me suis orienté alors vers un CAP vente mais c’était difficile de rester debout toute la journée. Alors j’ai fait un stage en services à la mutuelle Prevadiès puis je vais commencer un autre à la SNCF. J’ai maintenant en projet de suivre un bac professionnel en relation accueil clientèle en alternance. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__40_.JPGThierry Renouf, directeur des ressources humaines SNCF Bretagne : « Il est important de mettre en avant ses atouts plus que ses faiblesses. Plutôt que de parler du handicap, parlons de compétences. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__43_.JPGNicolas Lebreton, gérant de société, Vélolib : « oui, il faut oser pour réussir. Je témoigne qu’avec le handicap, on peut réussir. J’ai eu en effet une vie de sportif de haut niveau puis je suis tombé malade à l’âge de 20 ans et j’ai dû construire ma vie ensuite avec mon handicap. Je ne pouvais plus exercer mon métier de boulanger pâtissier. J’ai dû prouver à tout le monde, que même avec un handicap, on peut continuer d’oser, on peut réussir, démontrer que cette différence nous aide à devenir meilleur et à faire aboutir notre projet. Il ne faut pas hésiter à échanger, à foncer, à s’associer avec des chefs d’entreprises qui ont de l’expérience. Ce que l’on a vécu avec notre handicap est quelque chose de fort, que les autres n’ont pas. Avec le soutien de l’Agefiph, j’ai pu créer mon entreprise. Je suis aujourd’hui gérant de magasin dans le cycle, la vente et la réparation et ai créé une structure événementielle dans le sport. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__47_.JPGCorentin, élève en première bac professionnel comptabilité : « J’avais commencé en série sciences et technologies tertiaires mais ça ne m’intéressait plus. J’ai alors rencontré Osons. Ils m’ont proposé de rencontrer des professionnels pour m’aider à réfléchir à mon projet : un en informatique et un en comptabilité. J’ai alors décidé de faire une autre première pour obtenir un baccalauréat professionnel comptabilité. Je m’apprête à faire deux stages pour découvrir le métier.

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__48_.JPGThomas, élève en terminale bac professionnel systèmes électroniques numériques : « Ce qui m’intéresse, c’est la maintenance informatique. Depuis un mois, je suis en stage à Orange, dans le service qui s’occupe d’administration et de détection des attaques informatiques. Ça me donne des idées pour choisir un métier. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__51_.JPGNathalie Maitrallain, responsable d’un service de sécurité chez Orange :« Nous avons accueilli Thomas dans notre service de détection des attaques informatiques. Ces jours que nous avons passés ensemble lui ont rapporté beaucoup mais sa présence a aussi apporté à l’équipe. Accueillir des jeunes, ça redynamise. Thomas est sourd mais nous avons pu examiner des postes où l’utilisation du téléphone n’est pas indispensable. Il y a des possibilités. À nous de les étudier et de trouver l’équipe pour l’accompagner. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__58_.JPGThierry Premel, manager Orange :« En découvrant les compétences de Thomas, nous avons vite oublié le handicap pour ne plus regarder que les atouts. Ces jeunes ont un dynamisme étonnant. C’est une sacrée leçon de vie pour tout le monde. Thomas nous pousse à nous remettre en question, à imaginer d’autres moyens pour communiquer que le téléphone… même chez Orange ! À nous d’adapter nos outils. Les malentendants ne sont pas toujours ceux que l’on croit ! Surtout que Thomas peut lire sur les lèvres à 20 ou 30 mètres… »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__59_.JPGGuillian, élève en terminale S : « Grâce à Osons, j’ai eu l’occasion d’effectuer un stage à TF1 à Paris pour découvrir tous les métiers qui touchent à l’informatique : du montage vidéo à la préparation de logiciels, le montage réseau… J’ai pu ainsi préciser mon projet et ça m’a motivé à un point que je n’imaginais pas, avoir une nouvelle vision de ce que je voulais faire. »

2012.10.18.Osons_l__egalite-Rennes__62_.JPGMartin, élève en terminale STG GSI : « Je n’avais pas de projet du tout après le bac. En discutant avec Osons, j’ai trouvé une formation qui me convenait bien. Je suis passionné de voitures et j’avais découvert, dans des stages, la gestion des stocks. Je cherche donc une entreprise pour m’accueillir afin d’obtenir un CQP de vendeur magasinier de pièces de rechange automobile. »

CONTACT
OSONS l’égalité – directrice : Bénédicte Sauer
Siege : CCI des Côtes d’Armor – rue de guernesey – 22000 Saint-Brieuc
Bureau : Carré Rosengart – 16, quai Armez – 22000 Saint-Brieuc
Tél. 02 96 78 14 86
Contact presse : 06 40 19 46 25 agathe.sylvestre@osonslegalite.fr
site : www.osonslegalite.fr