Cinq lauréats pour la huitième cérémonie des Trophées de l’insertion de Loire-Atlantique

Tugdual Ruellan - - - Envoyer à un ami - handicap

2012.11.15.TROPHEES_INSERTION_Nantes__60_.JPGA l’occasion de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, le Medef 44, Airbus et l’Agefiph organisaient le 16 novembre 2012 à Saint-Herblain, la 8e cérémonie des trophées de l’insertion.. Découverte des lauréats…

Agefiph Pays de la Loire – 34, quai Magellan BP 23211 – 44032 Nantes cedex 1 – tél. 0 811 37 38 39
Photos et témoignages recueillis par Tugdual Ruellan
Informations sur : www.semaine-emploi-handicap-agefiph.fr

Huitième cérémonie des Trophées de l’insertion, Saint-Herblain

15 novembre 2012 à l’UGC Ciné Atlantis

organisée par le Medef 44, Airbus et l’Agefiph des Pays de la Loire

Yann Rolland, président du Medef 44

2012.11.15.TROPHEES_INSERTION_Nantes__51_.JPG« Voilà plus de 16 ans que le Medef de Loire-Atlantique, qui s’appelait à l’époque, l’Union patronale de Loire-Atlantique, a créé un poste de chargé de mission pour le handicap. Depuis 2003, cette action a été formalisée et concrétisée par des clubs handicap qui se réunissent trois ou quatre fois par an et qui ont pour objet, de sensibiliser les chefs d’entreprise, responsables des ressources humaines à l’emploi des personnes en situation de handicap. J’ai l’honneur d’ouvrir ce soir la huitième cérémonie des Trophées de l’insertion, pilotée par le Medef 44. Ces trophées ne sont pas un moment pour se retrouver et s’auto congratuler sur nos performances dans le domaine de l’emploi ; notre action se veut bien ouverte à tous les acteurs de la société. »

Servan Lépine, membre du conseil d’administration du Medef 44, en charge du handicap

« ponctuée d’extraits du film français à succès Intouchables et du témoignage de Philippe Pozzo di Borgo ainsi que des structures candidates, cette soirée a pour finalité de favoriser l’évolution des mentalités sur le handicap en s’appuyant sur l’exemplarité et le partage d’expériences d’entreprises privées et d’établissements publics qui mènent des actions pour l’insertion professionnelle de personnes en situation de handicap. Un sondage récent, commandé à l’Ifop par l’Agefiph, a montré que les employés de nos entreprises désignent ce film comme le principal facteur ayant contribué à faire évoluer leur regard sur le handicap.
Les candidats ont concouru dans quatre catégories distinctes. Le jury composé de personnalités issues d’environnements divers dont les partenaires des trophées, la Direccte, la délégation régionale de l’Agefiph, des représentants du Medef 44 et du secteur public ont présélectionné les nominés selon des critères d’exemplarité, d’originalité, d’impact et de communication. Au cours de la cérémonie, cinq trophées ont été remis afin de récompenser les réalisations qui favorisent l’intégration des personnes handicapées ou la collaboration avec le secteur de l’insertion des travailleurs handicapés pour la période 2010 à 2012. »

Animation : Valérie Saintonge, chargée de mission handicap Medef 44 et Yves-Olivier Lenormand, responsable des relations sociales Airbus Nantes.

Catégorie emploi d’une personne handicapée

BPA, Banque populaire Atlantique

référent handicap : Didier Le Diodic
effectif au 31/12/ 2011 : 1521 salariés
nombre de travailleurs handicapés : 58 aux 31/12/2011
taux d’emploi : 3,87 % ; global : 4,21

2012.11.15.TROPHEES_INSERTION_Nantes__6_.JPG Valérie Saintonge et Yves-Olivier Lenormand : « la BPA a été retenue pour sa capacité à donner une chance à des personnes que rien n’orientait a priori vers les métiers de la banque. BPA s’investit depuis plusieurs années pour accueillir et former des collaborateurs grâce à une procédure originale et un dispositif spécifique via un contrat de professionnalisation. En 2011, la banque a pu intégrer deux collaboratrices en situation de handicap, Marie-Claire Blais, ancienne coiffeuse et Lucie, ancienne responsable d’un point de vente. Elles ont été embauchées en CDI et occupent une fonction de conseiller d’accueil en agence bancaire. Ce témoignage montre qu’il est possible de se reconstruire professionnellement avec un diplôme initial inférieur à celui requis par l’entreprise et le secteur bancaire, quel que soit l’âge. »

Didier Le Diodic, référent handicap et RRH BPA Saint-Herblain : « ce dispositif a été mis en place par la profession bancaire, via le centre de formation aux professions bancaires et l’association HandiFormaBanque, pour répondre à un problème d’employabilité de personnes confrontées à des accidents de la vie et en situation de handicap, qui n’ont pas la qualification pour s’intégrer dans la banque. HandiFormaBanque réalise et accompagne les banques dans le sourcing et le recrutement des personnes. Le CFPB propose une formation spécifique pour des personnes, de tout âge, de tout diplôme, motivées, qui montrent de l’intérêt et de l’envie pour travailler dans la banque. »

Remise du prix par Jean-Pierre Fougerat, député maire de Couëron, vice-président de Nantes métropole : « ces trophées viennent récompenser les entreprises qui font l’effort d’embaucher, de créer des postes, dans une période économique particulièrement difficile. Il a été précisé, lors de la conférence sociale qui avait lieu en juillet dernier, avec l’ensemble des secteurs sociaux, qu’il fallait aller au-delà. Une circulaire du 4 septembre 2012 précise que systématiquement, dans tout projet de loi, il faut intégrer la situation du handicap. Ce sont par exemple les contrats d’avenir : 10 % sont réservés aux personnes handicapées avec une possibilité d’accès jusqu’à 30 ans et non 25 ans. C’est ainsi une augmentation du projet de loi de finances de 2013 de 6,3 % pour le secteur des personnes en situation de handicap. C’est cette volonté de valoriser, dans le cadre d’une négociation interprofessionnelle, avec tous les partenaires sociaux, l’accès à l’emploi mais surtout, l’accès à la formation professionnelle des personnes en situation de handicap. »

Catégorie maintien dans l’emploi d’un collaborateur devenu handicapée

Ville de Rezé

Maire : Gilles Retiere
ville de 38 214 habitants
effectif : 617 ; nombre de travailleurs handicapés : 63 dont 47 bénéficiaires
taux d’emploi direct : 4,8 % ; légal : 5,33

2012.11.15.TROPHEES_INSERTION_Nantes__10_.JPG

Valérie Saintonge et Yves-Olivier Lenormand : « la ville de Rezé, employeur public, a mis en place un dispositif original, les postes de relais permettant de proposer des reconversions professionnelles aux agents en situation d’inaptitude. Depuis sa création en 2009, ce dispositif a permis le maintien dans l’emploi de cinq personnes avec des restrictions d’aptitude importante. La ville a signé une convention avec le FIPH et a lancé un plan d’action important en matière de recrutement, de sous-traitance, de sensibilisation et de partenariat avec des associations comme Handisup. »

Martine Métayer, adjointe au maire : « notre engagement dure depuis plus de 20 ans. Notre collègue, Samuel Landier, adjoint aux solidarités, aveugle, y est pour beaucoup et nous pousse sans cesse. Nous sommes engagés dans une démarche de responsabilité sociétale. Nous avons la volonté d’intégrer toutes les différences. Paradoxalement, nous avions une difficulté, celle de maintenir dans l’emploi nos propres salariés alors que parallèlement, on travaille avec les acteurs du territoire sur une politique de diversité dans notre recrutement. J’ai donc souhaité que la DRH réfléchisse à un montage juridique qui nous permette de redonner aux salariés de la ville confrontés à des situations de handicap, la possibilité de se remettre en situation professionnelle. »

Dominique Bossard, responsables ressources humaines : « Pendant 18 mois, les salariés occupent ces postes relais. Plusieurs étapes : un bilan professionnel au cours duquel nous étudions les compétences transférables vers d’autres postes, une évaluation en milieu de travail, des actions de formation, des aménagements de postes, un stage sur le service ciblé, l’affectation aux nouveaux postes. Le redéploiement se fait dans des métiers existants, sur des postes existants pour lesquelles il y a un réel besoin. Ce ne sont pas des emplois fictifs ! »

Remise du prix par Michel Plaze, adjoint délégué à l’insertion à Nantes métropole : « cela fait 16 ans que je vois le travail que vous accomplissez sur la sensibilisation et l’encouragement à respecter les engagements, aller au-delà, être capable d’intégrer les personnes handicapées dans l’entreprise. Je sais, en tant qu’ancien chef d’entreprise, qu’il est plus facile de le dire que de le faire. Un des axes de la politique métropolitaine dans la cohésion sociale est bien l’accès de tous à l’emploi. L’implication de la métropole et de la ville paraissait indispensable. Après les concertations nécessaires et utiles, nous avons décidé que la Maison de l’emploi serait porteur de notre action auprès de vous dans ce combat pour l’intégration des personnes en situation de handicap. Nantes métropole a été cette année reconnue dans son action sur l’accessibilité, notamment dans les transports en commun. Vous pouvez compter sur nous dans les années qui viennent. »

Catégorie création d’une activité par une personne en situation de handicap

L’Erre sauvage, tourisme fluvial

création : août 2010 par Céline Hoiry
SARL à Oudon
promenades sur la Loire en toue cabanée (location à la journée, découverte des produits locaux)

2012.11.15.TROPHEES_INSERTION_Nantes__14_.JPG Valérie Saintonge et Yves-Olivier Lenormand : « Céline Hoiry propose des balades sur la Loire sur une toue cabanée traditionnelle. Elle a, avec ce projet de création, profité du soutien de nombreux partenaires : l’Agefiph, le conseil général, la Fondation 2e chance, le Fonds européen agricole pour le développement rural, la Fondation Raoul Follereau… Toutes ces personnes lui ont permis de réaliser son projet. L’Erre sauvage, c’est le reflet d’un parcours d’une combattante, de l’idée jusqu’à la construction du bateau, sa mise à l’eau en passant par une formation à la navigation. »

Céline Hoiry : « je suis devenue handicapée à l’âge de 14 ans. J’étais jeune mais, avec du recul, mon handicap m’a donné une force incroyable, celle de ne jamais baisser les bras. Je suis quelqu’un qui se bat. Grâce à ce handicap, j’ai développé un esprit un peu rebelle… en tout cas obstiné. »

Remise du prix par Odile Menneteau, présidente de l’Agefiph, directeur de mission à la direction des relations sociales au Medef nationale : « je tiens à vous remercier de m’avoir invitée à cette manifestation des Trophées de l’insertion. J’ai été élue à la présidence de l’Agefiph il y a seulement deux mois mais je suis administratrice pour le Medef depuis plusieurs années au conseil d’administration de l’Agefiph. Je connais depuis longtemps les Trophées de l’insertion en Loire-Atlantique que vous organisez et je connais l’implication et la qualité des personnes qui sont derrière cette manifestation. C’est un moment qui traduit le travail de fond mené par le Medef auprès des entreprises, le travail de mobilisation et d’échanges d’expériences que vous menez.
Vous savez que l’Agefiph est un organisme original de par sa gouvernance puisqu’il comporte les représentants des employeurs, des salariés, des associations de personnes handicapées.

2012.11.15.TROPHEES_INSERTION_Nantes__20_.JPG L’Agefiph est au service d’une mission, celle de l’emploi et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Elle est aussi au service des entreprises. C’est bien grâce aux entreprises que l’emploi des personnes handicapées se développe. Les résultats en Loire-Atlantique démontrent cette mobilisation et ce dynamisme. Quelques chiffres : en 2011, il y a eu plus de 400 contrats de plus de 12 mois aidés par l’Agefiph (il y en a eu 1000 au niveau régional). 1400 emplacements ont été opérés en Loire-Atlantique par les entreprises par les Cap emploi sur 3600 au niveau régional. Enfin, il y a plus de 300 maintiens dans l’emploi dans le département sur 1000 au niveau régional.
Dans un contexte économique qui connaît une forte dégradation du marché du travail pour les personnes handicapées, le conseil d’administration de l’Agefiph a décidé de prioriser son action pour 2013 sur trois thèmes : la formation des demandeurs d’emplois reconnus travailleurs handicapés, l’alternance par l’apprentissage ou la professionnalisation, le maintien dans l’emploi au sens large, notamment auprès des seniors en situation de handicap. »

Catégorie action de partenariat avec le secteur protégé et adapté

Groupe DV, vente et distribution de produits alimentaires régionaux

Damien Vergnault, Vertou
commercialisation de produits régionaux
effectif : 55 avec une équipe de 25 travailleurs handicapés de l’esat de Vertou
taux d’emploi : si cet effectif était intégré, on parlerait de 30

2012.11.15.TROPHEES_INSERTION_Nantes__38_.JPG

Valérie Saintonge et Yves-Olivier Lenormand : « c’est la première fois que les trophées s’ouvrent à cette catégorie du secteur protégé et adapté. Le groupe DV est une entreprise de vente et de distribution de produits alimentaires régionaux, créée par Damien Vergnault en 1995. Dès le départ, l’entreprise sollicite des ouvriers de l’Esat de la Vertonne à Vertou pour conditionner les produits. En 1998, il intègre progressivement les ouvriers de l’esat sur le site. 25 travailleurs handicapés ont ainsi aujourd’hui en charge le conditionnement, encadrés par trois éducateurs spécialisés. Cette expérience témoigne de la parfaite harmonie au niveau du travail entre des salariés valides et des salariés du secteur protégé. »

Damien Vergnault : « la tour Eiffel, le Puy du Fou, le Futuroscope ont des produits qui sont conditionnés par notre équipe. Notre entreprise est une entreprise à part entière. »

Remise du prix par Daniel Brunin, directeur de la Direccte 44 : « j’appartiens à une administration qui se préoccupe depuis longtemps du problème du handicap sous les deux aspects qui nous touchent, le travail, la prévention des risques professionnels et la santé au travail portés par le système de l’inspection du travail ; tout le volet accès à l’emploi. Cette administration a porté pour partie les cotorep. La problématique emploi est notre préoccupation quotidienne. Aujourd’hui, les demandeurs d’emploi en situation de handicap sont deux fois plus nombreux que la population active en général. Nous avons un taux de chômage de 19 % pour les personnes handicapées, pour la population active, de 9,7 %. Nous venons de passer quelques années où le taux d’insertion des personnes handicapées progressait plutôt favorablement. Aujourd’hui, en période de crise, ce sont eux les plus touchés. Dans les entreprises adaptées, nous subventionnons 794 postes à hauteur de 90 % du Smic – pour mémoire, en 2011, cela représentait un investissement d’environ 10 millions d’euros. Les entreprises adaptées et les esat sont aussi des structures qui connaissent la crise. Compte tenu de notre intérêt pour leur activité, nous faisons l’effort de les accompagner dans ces moments difficiles. Il existe des possibilités de subventionnement pour les accompagner ou pour soutenir des projets innovants, des investissements pour un développement futur. »

Prix spécial du jury

Société RMA, ressources mutuelles assistance

Jean-Pierre Thibaud, RMA, Vertou
effectif : 62
nombre de travailleurs handicapés : quatre
taux d’emploi : 6,4

2012.11.15.TROPHEES_INSERTION_Nantes__44_.JPG

Jean-Pierre Thibaud, directeur général de RMA : « je suis heureux d’être ici ce soir, en présence de Mariana. Elle a vécu un moment difficile et a dû réapprendre intégralement tous les actes, les gestes de la ville quotidienne comme marcher, parler, manger… Nous vivons avec elle ce soir, un moment important de son apprentissage, qui permet à tout un chacun de se présenter publiquement. Nous sommes heureux et fiers de le vivre avec vous Mariana. Nous avons réussi à maintenir Mariana dans l’emploi et avons créé un poste, en complément du premier. »

2012.11.15.TROPHEES_INSERTION_Nantes__66_.JPG