Les produits Algopack à base d’algues remplacent le plastique

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement durable

2012.12.10.Algopack__8_.JPGA Saint-Malo, Rémy Lucas transforme les algues brunes des côtes bretonnes en un matériau pouvant remplacer le plastique…
Une solution à base de dérivés d’algues : la marque algopack exclut tout emploi de dérivé du pétrole dans sa composition.

  • Création : juillet 2010
  • Adresse : Le Cap, 54 rue grand jardin, 35400 Saint-Malo – tél. 02 99 19 69 89
  • Site internet : www.algopack.com

Supplément Ouest-France SPECIAL AVENIR – parution toutes éditions
Chef de rédaction : Jean-Jacques Rebours
Texte et photos : Tugdual Ruellan
Article paru le 02/02/2013 à télécharger en cliquant sur ce lien

Les produits Algopack peuvent remplacer le plastique

2012.12.10.Algopack__16_.JPGPetit-fils de goémonier, Rémy Lucas, 42 ans, a créé Algopack, une passerelle entre ses racines brestoises et son expérience professionnelle de quinze années dans la plasturgie comme ingénieur d’affaires. Dans son garage, sans compter les heures ni les week-ends, il met au point un matériau rigide à base d’algues brunes, pouvant remplacer le plastique. Ni plus, ni moins… « Le procédé de fabrication n’a aucun recours à un produit chimique et ne rejette aucun déchet, confie l’inventeur. Le produit obtenu présente les mêmes qualités que celles du plastique. Il est résistant, imprimable et peut être teinté dans la masse. » Les granules obtenues se déclinent en innombrables applications : emballages pour cosmétiques, jouets, signalétique, présentoirs ou objets publicitaires mais aussi pour l’automobile ou l’agroalimentaire… De quoi séduire les industriels qui cherchent à réduire leur bilan carbone.

2012.12.10.Algopack__24_.JPGFort de cette trouvaille révolutionnaire, Rémy Lucas, qui se qualifie d’autodidacte, crée son entreprise à Quimper en 2010 avec le soutien de la technopole Quimper-Cornouaille. Il valide son modèle industriel et ne tarde pas à développer un réseau de clients ; depuis les commandes affluent. » En 2012, il décide de s’installer à Saint-Malo, pôle de recherche tourné vers la mer. Le jury du concours Saint-Malo entreprendre, organisé par la communauté d’agglomération lui décerne un prix dans la catégorie potentiel de développement avec à la clé, une subvention de 18.000 € et les services des différents dispositifs d’aide aux entreprises. Il s’installe alors à la pépinière d’entreprises, embauche Xavier Le Métayer, chargé de la production, et poursuit ses recherches. La jeune société dépose deux brevets dont un international et reçoit une certification d’aptitude au contact alimentaire direct. Elle bénéficie d’un prêt d’honneur de 45 000 € attribué par la région Bretagne et du soutien de nombreux partenaires : Creativ, Entreprendre en Bretagne, Bretagne développement innovation, Saint-Malo agglomération, la CCI, Rennes Atalante… Algopach, qui a rejoint la fondation Respect Océan, souhaite intégrer le parc technopolitain Atalante Saint-Malo qui vient d’être créé. Rémy Lucas, qui vise les 8 millions d’euros de chiffre d’affaires dans les trois ans à venir, espère créer une vingtaine d’emplois.

Tugdual RUELLAN.

Le conseil de Rémy Lucas

« C’est le moment de créer son entreprise ! »

« Toutes les structures d’aide à la création sont ouvertes aux projets. Une fois que l’on a un bon partenaire financier, c’est le moment de foncer. Certes, nous sommes toujours dans une période de crise mais une entreprise qui se crée actuellement aura intégré, dans ses gènes, cette gestion du risque et ça deviendra une force dans son développement ultérieur. Le bateau est dimensionné à la tempête et sera en mesure de braver les coups de vent. »

Pour vous aider : Daniel Gaslain, communauté d’agglomération « Saint-Malo entreprendre 2015 »

2012.12.10.Daniel_Gaslain__3_.JPG« Comme toutes les jeunes pousses, nous accueillons Algopack au Cap, la pépinière d’entreprises gérée depuis 2007 par Saint-Malo agglomération. La CCI y propose un accompagnement individuel des créateurs d’entreprise et une animation collective. Nous avons par ailleurs créé le concours Saint-Malo entreprendre pour offrir un soutien aux jeunes créateurs et les accompagner. Le jury ne s’est pas trompé et a qualifié Algopack de projet très innovant. »
www.stmalo-agglomeration.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *