A découvrir, la Lettre n°1 de Différent et Compétent Réseau : pour la reconnaissance des compétences

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2013.03.01.D_C-Lettre_reseau-UNE.png« Différent et Compétent Réseau s’engage sur les autoroutes de la reconnaissance !
Christian Guitton, président Différent et Compétent Réseau :« « Vous avez entre les mains la première lettre d’information du réseau Différent et Compétent. Elle doit permettre l’expression de tous les collectifs régionaux, favorisant ainsi le lien entre les acteurs et l’émergence d’une “ coopération interrégionale ” au service de la reconnaissance des compétences et du développement de l’organisation apprenante. Issue de l’expérimentation menée en Bretagne depuis 10 ans grâce, notamment, au soutien du Fonds social européen par son programme Equal, Différent et Compétent s’installe dans les régions… » Lire la suite…

Lettre n°1 de Différent et Compétent Réseau, avec le concours du Fonds social européen
A TELECHARGER EN CLIQUANT SUR CE LIEN ou SUR L’IMAGE 8 Mo
Mars 2013 – Aresat – CS 70010 – 35538 Noyal s/Vilaine Cedex
www.different-et-competent.org
Comité de rédaction : Jean-Louis Cremet, Alexandra Eloi, Magdeleine Grison, Yoann Piplin, Tugdual Ruellan
Président : Christian Guitton ; coordination : Magdeleine Grison
Rédaction : Tugdual Ruellan
Conception graphique : Delphine Le Breton

Edito

Christian Guitton, président Différent et Compétent Réseau

2012.07.03.PONTIVY-T.Ruellan__1_.JPG« …Dans maintenant la moitié des régions de France, des collectifs territoriaux constitués – associations, GCSMS, conventions partenariales… – ou en cours de constitution, ont décidé de se regrouper au sein d’une association à portée nationale : Différent et Compétent réseau. Un nouveau financement européen du FSE nous aide dans la mise en route et dans l’organisation de la nouvelle association. Ce nouveau projet doit favoriser l’implication de tous les acteurs en réseau dans l’amélioration et la pertinence de Différent et Compétent : outils, formations, postures, capitalisations… Différent et Compétent s’est développé jusqu’à maintenant, grâce aux capitalisations des expérimentations de toutes et de tous. Si parfois, ce développement a été un peu empirique, ce fi nancement européen nous donne l’opportunité de susciter et d’organiser des coopérations interrégionales, pour démultiplier durablement cette intelligence collective en mouvement :
• ainsi, tous les collectifs régionaux sont sollicités pour participer à des recherches et développements sur les incontournables du dispositif : rôles des référents, enjeux des jurys, réussite d’une dynamique de réseau…
• des manifestations, comme les futures Assises, les 3 et 4 juin sont en préparation ;
• et par ailleurs, une commission communication a commencé à remodeler nos outils.

Bravo pour le nouveau design de cette Lettre et logo de notre réseau ; sont à venir la réalisation de plaquettes, de fi lms de vulgarisation, l’indispensable vade-mecum qu’est le guide méthodologique Différent et Compétent au quotidien et, naturellement, avec les outils modernes, la refonte du site internet.… Qui dit projet européen, dit partenariat européen. Nous sommes en lien avec un centre de formation de Magdeburg en Allemagne, Technologie und Berufbildungzentrum, l’un des partenaires du précédent projet. Cette collaboration va nous permettre de nous inspirer de l’expertise de nos “ cousins germains ” dans l’accompagnement de la formation et de la professionnalisation tout au long de la vie. A la manière des voies qui s’unissent dans le logo Différent et Compétent réseau, le réseau se construit dans le consensus, en confrontant les différents points de vue. D’ores et déjà le cadre des actions et du “ vivre en réseau ” a été défi ni par les collectifs régionaux réunis les 11, 12 et 13 février 2013 à Orléans pour statuer sur la gouvernance et la labellisation. Les voies sont tracées et le nouvel ouvrage de Différent et Compétent “ Handicap, reconnaissance et formation tout au long de la vie ”, à paraître sous peu, doit aider chacun à y cheminer pour qu’elles deviennent les autoroutes de la reconnaissance. »

Evénement ! Le livre de Différent et Compétent

D_C-livre-couverture_-_Copie.jpg

Le livre de Différent et Compétent paraît très prochainement : “ Handicap, reconnaissance et formation tout au long de la vie – 295 esat en réseaux : lieux d’innovation sociale et d’ingénierie de formation ”, de Patrice Leguy, Christian Guitton et Pierrot Amoureux (éditions Erès, collection Empan).

L’ouvrage ouvre les portes des 295 esat engagés, pour certains dès 2002, dans le projet innovant “ Différent et Compétent ” sur la reconnaissance des compétences des travailleuses et travailleurs handicapés, engagé avec le soutien du Fonds social européen dans le cadre de son programme Equal. Les auteurs, travailleurs handicapés, moniteurs, éducateurs, formateurs, directeurs d’esat, universitaires, sociologues, philosophes, responsables de projet livrent le fruit de leurs expériences qui s’inscrivent dans un profond mouvement de défi sociétal. Ils décrivent la reconnaissance et la validation des acquis de l’expérience (RVAE), s’appuyant sur une dynamique collective agissant sur les organisations, comme une alternative possible complémentaire à la loi sur la validation des acquis de l’expérience (VAE), développée à l’initiative du salarié dans une démarche individuelle.

Comment un projet portant des valeurs de reconnaissance et de formation réciproques peut-il contribuer réellement à des changements profonds ? Auprès des personnes ? Au sein des équipes ? Les établissements proposant aux travailleurs handicapés des parcours de reconnaissance sont-ils de véritables lieux d’innovations sociales ou exercent-ils une nouvelle vulgate managériale pour produire plus et travailler plus ? Les nouvelles formes de coopération émergentes entre les associations réaffirment-elles le dynamisme de ce secteur de l’économie sociale ou bien s’agit-il d’une opération médiatique et financière ? À quelles conditions peut-on développer de manière massive et singulière une reconnaissance en actes dans le respect des différences ? Ces questions, qui intéressent directement d’autres secteurs comme le travail social, l’insertion par l’activité économique, les milieux des entreprises, l’éducation populaire, la formation, sont ici abordées dans un dialogue interdisciplinaire entre acteurs engagés dans la lutte pour la reconnaissance en actes, reconnaissances réciproques.

Patrice Leguy est correspondant scientifique et technique de l’Aresat, docteur en sciences de l’éducation et de la formation, chercheur associé à l’université Paris Est Créteil (UPEC), Laboratoire REV (Reconnaissance, expérience, valorisation)/CIRCEFT EA 4384 et chercheur collaborateur au centre Jeunesse Québec-Institut universitaire.
Christian Guitton, directeur de l’Esat Les Ateliers de la Mabilais, est président de l’Aresat Bretagne et du collectif Interrégional Différent et Compétent Réseau.
Pierrot Amoureux est chef de projet « Différent et Compétent ».

Des nouvelles du Réseau

« La reconnaissance, un levier de développement de la personne »

Questions à Magdeleine Grison, secrétaire générale, chargée de la coordination de Différent et Compétent Réseau.

2012.06.28_29-LE_MANS-D_C__T.Ruellan___5_.JPGQuel regard portez-vous sur l’évolution du réseau Différent et Compétent ?
Passer de la phase d’essaimage à une phase de consolidation et de structuration est un changement majeur dans les rôles de tous les acteurs. Les pionniers ont agi en semeurs. Il faut désormais continuer à amender la terre, entretenir les plants qui ont germé pour qu’ils fleurissent, s’organiser pour récolter… dans le cycle continu de la vie.

Qu’est-ce qui vous semble acquis ?
Les collectifs se structurent au niveau régional sous une forme inter associative. L’intérêt du secteur et des institutions confortent la pertinence de ce dispositif et la force de son message. Rappelons que la Bretagne, région pilote où est né ce dispositif, a fait évolué la gouvernance vers un portage interrégional ce qui est tout à l’honneur des créateurs ; ils offrent ainsi une place d’acteurs/ auteurs aux autres régions. Le séminaire gouvernance des 11, 12 et 13 février témoigne de cette réussite.

Quels sont les chantiers sur lesquels vous travaillez actuellement ?
Nous poursuivons les formations d’accompagnateurs (moniteurs), des formateurs et des directions en l’étendant aux acteurs d’appui. Le réseau se construit ; il convient de structurer sans frustrer, de garder la dynamique innovante sans perdre les essentiels, de répondre aux sollicitations d’autres régions, d’autres publics. Consolider le dispositif : plus on le renforce, plus on le structure et plus on le valorisera vers d’autres publics et sur le plan institutionnel. La reconnaissance est un levier énorme de développement de la personne, de ses compétences et par conséquent de sa professionnalisation. Elle doit continuer à faire son chemin dans les organisations et c’est à nous de le prouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *