Table-ronde au centre hospitalier de Redon : pour un hôpital proche des habitants

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - développement local

centre_hospitalier.JPGLe Centre Hospitalier organisait le 15 juin 2013 une matinée dédiée à la découverte de ses missions, de ses acteurs et de son rôle au sein du territoire. Une exposition a permis au public de découvrir ou de redécouvrir les services de l’hôpital en présence des professionnels de l’établissement. A partir de 10 h, dans la salle polyvalente du Centre Hospitalier, une centaine de personnes a participé à la table-ronde sur le thème de « L’hôpital de proximité, son rôle et ses missions. » En introduction, Philippe Rolland, directeur de l’Association des Urémiques de Bretagne, a présenté son action et la place que peut avoir un centre hospitalier de proximité comme celui de Redon dans le parcours de soins des patients urémiques. Etaient présents le Docteur Thomas Makkouk, chirurgien orthopédiste, président de la Commission médicale d’établissement, Vincent Bourguet, maire de Redon et président du Conseil de surveillance, Jean-René Marsac, député, président du comité d’appui, Jean-Philippe Gaussens, directeur par intérim du Centre Hospitalier depuis le mois de novembre 2012, Alain Gautron, directeur général de l’Agence régionale de santé.

Organisation : Centre hospitalier de Redon et comité d’appui
Président du Conseil de surveillance : Vincent Bourguet ; directeur par intérim : Jean-Philippe Gaussens ; président du comité d’appui : Jean-René Marsac, député
Site : www.ch-redon.fr
Animation table-ronde : Tugdual Ruellan

A lire, article de Ouest-France

2013.06.10.OF-hopital.jpg

2013.06.11.OF-hopital.jpg

Centre hospitalier de REDON : un retour en 2 ans à l’équilibre financier fondé sur un projet de révision des organisations

Le centre hospitalier de Redon a diffusé le 5 avril 2013 un communiqué de presse relatif à son retour à l’équilibre financier fondé sur un projet de révision des organisations.
Le 5 avril 2013, le Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de REDON (35) s’est réuni pour valider à l’unanimité le « PROJET DE REVISION DES ORGANISATIONS EN VUE DU RETOUR A L’EQUILIBRE FINANCIER » présenté par Jean- Philippe Gaussens, chargé depuis novembre 2012 de l’intérim de direction de cet établissement de proximité (comportant des secteurs de médecine, chirurgie, gynéco-obstétrique, psychiatrie, services sociaux et médico-sociaux) en situation déficitaire et en difficulté de trésorerie. L’exercice 2012 se solde ainsi par un déficit représentant près de 3,5 % du budget.


Le projet, produit d’une importante concertation interne, identifie 65 pistes d’évolution sources d’économies, de recettes nouvelles ou d’améliorations fonctionnelles. Pour accélérer l’adaptation de l’hôpital à ses missions, aux volumes d’activité et aux taux d’occupation des lits, le projet stratégique comprend une révision à la baisse du nombre des lits de chirurgie et du pôle femme-enfant, tout en promouvant l’alternative à l’hospitalisation et la performance du bloc opératoire, dont le fonctionnement sera révisé notamment pour rationaliser le recours à l’anesthésie. Dans le même temps le nombre des lits de médecine est augmenté d’autant, avec l’appui de la réorganisation des urgences et l’identification de lits de soins palliatifs. Ce remaniement de la capacité en lits entraînera un réaménagement de l’étage de chirurgie et une rénovation complète de la maternité et de la pédiatrie.


Cette évolution stratégique vient en réponse au rôle territorial de premier plan que doit desservir cet établissement public, seul établissement de santé implanté dans le sud de l’Ille et Vilaine, aux confins du Morbihan et de la Loire Atlantique, au service d’une population de près de 90 000 habitants dont le Programme de Territoire de Santé (territoire n°5) souligne et déplore des indicateurs de santé particulièrement défavorables. Le Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier présidé par le Maire de REDON a pu acter avec satisfaction cette évolution prometteuse, en présence de la représentante de l’ARS (Agence Régionale de Santé Bretagne) qui a salué le chemin parcouru ces derniers mois et assuré les élus, médecins, personnels et membres de l’équipe de direction de l’hôpital que cette délibération solennelle servira de socle au travail d’appui de l’Agence auprès de l’hôpital. Le retour à l’équilibre en 2 ans seulement est un pari audacieux dont le futur chef d’établissement, en cours de nomination, aura la charge, à l’issue de l’intérim en cours, de le réaliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *