Différent et Compétent : 43 salariés en insertion de Bretagne reçoivent leur attestation de compétences à l’IUT de Morlaix

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - insertion

2013.07.09.MORLAIX-L.Bonfils__1_.jpgL’Aresat, Association régionale des esat et entreprises adaptées de Bretagne, a créé il y a dix ans Différent et Compétent pour la reconnaissance des compétences. Sur une proposition en 2008 de la délégation régionale de l’Agefiph, le Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées, l’initiative s’étendait au secteur de l’Insertion par l’activité économique en Bretagne. Depuis 2011, le dispositif se développe auprès de l’ensemble des salariés en parcours d’insertion en Bretagne. 43 salariés, accompagnés par 17 structures de l’IAE de Bretagne, ont reçu le 9 juillet 2013, à l’IUT de Morlaix (Finistère) leurs attestations de compétences. Un collectif a vu le jour au sein de l’IAE. Dix structures ont signé ce jour-là une charte d’engagement.

ARESAT Bretagne – BP 73211 – 35532 Noyal-sur-Vilaine cedex
Président : Christian Guitton ; directeur : Yoann Piplin
SITE : www.differentetcompetent.org
Coordination : Marie-Stella Denat – tél. 06 74 62 06 56 – courriel : ms.denat@differentetcompetent.org
Secrétariat : Christine Varin – tél. 02 99 04 09 67 – c.varin@differentetcompetent.org
Animation : Yoann Piplin, Marie-Stella Denat, Tugdual Ruellan ; photos : Luc Bonfils et Tugdual Ruellan.

3e cérémonie de remise des attestations de compétences

Différent et Compétent dans le secteur de l’insertion par l’activité économique

43 salariés en parcours d’insertion, accompagnés par 17 structures de l’IAE de Bretagne

Différent et Compétent Réseau, une association qui développe une démarche innovante pour la reconnaissance des compétences des travailleurs :
 62 adhérents bretons sont inscrits dans le dispositif « Différent et Compétent » via l’Aresat
 300 esat au plan national sur une douzaine de régions
 La Reconnaissance de Compétences pour plus de 5000 personnes
 Un élargissement vers les Entreprises Adaptées, les Instituts Médicaux Educatifs et les Structures d’Insertion par l’Activité Economique.

Depuis 2008 : deux expérimentations d’élargissement de la démarche aura permis à :
 82 salariés en parcours d’insertion, d’obtenir une reconnaissance de compétences sur 27 métiers différents validés par les ministères de l’Education Nationale et de l’Agriculture.
 30 structures d’Insertion par l’Activité Economique (toutes typologies confondues) se sont investies dans le dispositif sur l’ensemble du territoire breton.
 63 personnes (encadrants, chargés d’accompagnement…) sont aujourd’hui formées et habilitées à accompagner des salariés en parcours d’insertion.

En 2013 : le début d’une nouvelle histoire pour D et C en IAE…
 Un élargissement des partenaires (DIRECCTE/FSE/DRJSCS/conseils généraux)
 Un collectif de dirigeants(es) s’organise autour de 10 structures pour construire ensemble une charte d’engagement et écrire la suite de l’histoire…

Marie-Stella Denat, coordinatrice en Bretagne du dispositif Différent et Compétent dans le secteur de l’IAE:

«Un chemin fait d’apprentissages, de connaissances et de reconnaissances ».

2013.07.09.MORLAIX.Aresat_IAE__87_.JPG« Nous sommes heureux de proposer aujourd’hui cette troisième remise d’attestations de compétence aux 43 salariés en parcours d’insertion, qui ont été accompagnés par 17 structures de l’insertion par l’activité économique de Bretagne. Je suis émue – un peu impressionnée – et assez fière aussi de partager ce moment avec vous. J’ai l’impression d’avoir participé à une si belle aventure. Différent et compétent, c’est une grande et belle histoire. Sachez qu’il n’y a qu’en Bretagne que ce dispositif se déploie dans le secteur de l’insertion par l’activité économique. Cette cérémonie vient souligner un moment important d’un parcours de reconnaissance de compétences qui a commencé il y a déjà plusieurs mois. Le chemin que vous avez parcouru, chacun à sa votre manière, est pareil à un chemin de rencontre. Il est fait d’apprentissages, de connaissances et de reconnaissances mutuelles. Apprendre à se connaître au travers de ses capacités et de ses ressources.
Reconnaître sa professionnalité par les compétences que vous avez mobilisées dans vos activités professionnelles : les reconnaître comme siennes, ne sachant pas qu’elles étaient là et ne sachant pas que vous les aviez déjà. Se reconnaître mutuellement par la rencontre et dans la diversité de nos statuts et de nos fonctions : salarié, encadrant, chargé d’accompagnement, responsable de structure ou de dispositif … Cette troisième cérémonie est un point d’étape sur un parcours de reconnaissance et de réussite partagées dans une réciprocité qui ne fait sans doute que commencer.»

Elodie Hostin, responsable du secteur IAE pour la Direccte Bretagne

« Différent et Compétent participe à la professionnalisation des SIAE »

2013.07.09.MORLAIX.Aresat_IAE__74_.JPG« Différent et Compétent est un très beau dispositif totalement en adéquation avec ce que cherche l’IAE et que la Direccte soutient. Notre souhait est que les structures se parlent et ce dispositif y contribue, créant entre elles de la dynamique. Il participe à la professionnalisation du secteur de l’IAE. Tous les témoignages montrent combien l’expérience est valorisante et positive pour les personnes.»

Yoann Piplin, directeur Aresat

« Le savoir, les savoir-faire, la compétence ne doivent pas être détenus dans des lieux mais portés par chacun »

2013.07.09.MORLAIX.Aresat_IAE__80_.JPG« Si on vous écoute, nous sommes dans une des plus belles régions du monde ! Je partage ce point de vue. Monsieur Abgrall a souligné, en nous accueillant, que l’université appartenait à tout le monde. Il a raison et vous incarnez aujourd’hui ce propos. L’université n’est surtout pas un endroit réservé au savoir. Le savoir est un bien commun pour reprendre l’expression de notre amie, Claire Héber-Sufrin. Nous savons tous quelque chose. Les gens qui ne savent rien : ça n’existe pas. Les gens qui savent tout : ça n’existe pas. A l’Esat des Vielles-Rivières de Pontivy, Muriel nous disait : personne ne sait rien faire, personne ne sait tout faire, tout le monde sait faire quelque chose ! Le savoir, les savoir-faire, la compétence ne doivent pas être détenus dans des lieux mais portés par chacun. C’est un message fort que vous portez.

Cette journée s’est déroulée sous le signe du D et du C, du différent et du compétent bien sûr mais aussi du D comme durable et du C comme continuité, du D comme développement et du C comme collectif, du D comme dispositif et du C comme commun, du D comme Démarche et du C comme cohérente, du D comme davantage et du C comme compagnonnage. Je terminerai cette journée, non pas par un triple A (norme bancaire) mais par un triple E comme Encore à Ecrire avec Envie ! Merci à vous toutes et à vous tous. »

En présence de

– Philippe Abgrall, responsable IUT de Morlaix
– Joëlle Huon, Conseil général des Côtes-d’Armor, instance politique qui accompagne les SIAE, membre de la commission permanente, déléguée du pays de Morlaix
– Elodie Hostin, responsable du secteur IAE pour la Direccte Bretagne
– Mathieu Carpentier, coordinateur du comité de Lutte contre les exclusions dans le pays de Morlaix
– Hélène Vandenboomgaerde, animatrice territoriale du pays de Morlaix – Direccte UT 29.

Ont reçu une attestation de compétences

FINISTERE

ART, Association Recherche Travail à Landivisiau, dirigée par Catherine RUSCIO. Corinne DUCLOS (encadrante) et Xavier GUILLERM (encadrant) ont accompagné 5 salariés : Ghislaine LEROY, Stéphane CHESNEAU, Sylvie CAROFF, Catherine PAUL et Sylvie LOSTANLEN.

RAIL EMPLOI SERVICE de Ploudalmézeau : dirigée par Elisabeth Vinçot représentée par son président Jean-René BIANNIC. Angélique CAER (chargée d’accompagnement professionnel) et Martial LEDREFF (encadrant) ont accompagné 3 salariés : Jean-Paul LAOT (ouvrier en travaux paysagers), Jocelyne ETIENNE (agent de propreté des services) et Marie-Thérèse LAOT (agent de propreté des services).

CIAS CAP SIZIN, présidé par Bernard LEGAL et coordonné par Hélène KERLOCH. Séverine MARMUSE et Laurent PICQUET ont accompagné 4 salariés : Julie THIOLOT (agent d’entretien à l’Ehpad de Pont-Croix sur une reconnaissance d’agent d’entretien des textiles et agent de propreté des services), Lidia ZEKRAOUI (agent de restauration à l’Ehpad de Plouhinec), Henri HELIAS (agent d’entretien des espaces naturels sur une reconnaissance d’ouvrier en travaux paysagers), Michel GARCIA (agent de maintenance des bâtiments des collectivités sur une reconnaissance de compétences d’ouvrier en travaux paysagers, peintre en bâtiment, ouvrier soudeur).

COTES d’ARMOR

PENTHIEVRE ACTIONS, dirigé par Dominique BRICHON. Stéphanie LEVEQUE et Laurence FEREY, Pierre JAN et Alain BAHEZRE ont accompagné 4 salariés : Eyerus DELIENNE (agent de propreté des services), Béatrice FARCY (peintre en bâtiment), Sylvain LONCLE (ouvrier en travaux paysagers), Mickaël ONNEE (ouvrier en travaux paysagers).

ASSOCIATION MAISON de L’ARGOAT, dirigé par Philippe MEVEL. Valérie VAYOL et Jean-Loup HYE ont accompagné 4 salariés peintre en bâtiment : Angélique LE GALL (peintre en bâtiment), Lydie LECORNEC (peintre en bâtiment), Murielle BACHELEY (peintre en bâtiment), Stéphane RASELOUED (peintre en bâtiment).

ILLE-ET-VILAINE

LE POINT d’APPUI, dirigé par Corinne BROUDIC qui a elle-même accompagné 2 salariées : Béatrice RAYMOND (ouvrière en travaux paysagers), Fanny CARMES (agent de propreté et services).

LEVER LE RIDEAU, dirigé par Bruno CHERON. Virginie BAUCHET et Jean-Christophe CHAURIN ont accompagné 2 salariées : Karine BROUSTAL (ouvrière en couture), Michèle PENALVA (ouvrière en couture).

ACSOR, dirigée par Françoise PLEMERT. Sabrina TOURNAILLE et Carole CHAUVOIS ont accompagné 1 salariée : Ophélie DEMORE (ouvrière en travaux paysagers).

LES COMPAGNONS BATISSEURS, Frédérique FAINERIE BRANCHU et M. GADBOIS ont accompagné 1 salarié : Youssouf NAOUIR (peintre en bâtiment).

MAISON DU DEVELOPPEMENT, dirigée par Pierre Yves REBOUX et Monsieur URVOY. Marie-Noëlle ROGER, Yannick ROGER et Aurore de WISME ont accompagné 3 salariés : Mélodie BEBIN (agent de propreté et services), Isabelle GOMMEREL (agent de propreté et services), Antony ROLLAIS (ouvrier en travaux paysagers).

ATELIERS D’INSERTION DU PAYS RENNAIS : Association dirigée par Pierre Marie DAVELEAU (directeur de l’association) et Alain RUA (responsable de service). Patrick PICAUD et Ophélie MAURICE ont accompagné 2 salariés : Kunthéa CHIN (agent de fabrication industrielle), Roselyne LECHAUX (agent de Fabrication industrielle).

ILLE et DEVELOPPEMENT, dirigée par Carole LATOUR. David ISABELLE a accompagné 2 salariés : Dominique CHAMOREL (ouvrier en travaux paysagers), Pierre-Yves COSTARD (ouvrier en travaux paysagers).

ESPACE EMPLOI, dirigée par Patrice CHEVRIER et Nadine ROULLEAU. François LARUE a accompagné 2 salariés : Mariken GIGUELAY (ouvrière en travaux paysagers), Thierry BERTHELOT (ouvrier en travaux paysagers).

AREP, dirigée par Marie-France FERRET. Odile DUBOIS, Jérôme LUCAS et Marie HEREL ont accompagné 3 salariés : Christophe LANGLET (ouvrier qualifié en transformation alimentaire), Olivier FROGET (ouvrier en travaux paysagers), Pascal DUZ (ouvrier en travaux paysagers).

Association Intermédiaire LE LIEN, dirigée par Rolande LEDENTE. Nadine BESSARD, a accompagné 2 salariés : Isabelle GODMENT (agent de restauration), Sandrine JAN (agent de propreté et services).

Association LE RELAIS, présidée par Pierrot AMOUREUX, président, codirigée par Brigitte BEAUPERIN et Eve LEMARCHAND (coordinatrice du chantier d’insertion Le Pays Fait son Jardin. Nelly DUMONTIER a accompagné 2 salariées : Laëtitia GICQUAIRE (agent de restauration), Nathalie ROGERO (agent de propreté et services). Mickaël BRINGS a accompagné 2 salariés : Natacha HARDY (ouvrière en production Horticole), Cendrine TEYSSERE (ouvrière en production Horticole).

Témoignages de salariés sur le vif

« C’est important de savoir que l’on est capable. J’avais beaucoup de doutes. »
« J’ai pu apprendre à apprendre. »
« Je suis fier aujourd’hui d’avoir obtenu cette reconnaissance. »

Le collectif Différent et Compétent de l’IAE en Bretagne est lancé

Dix structures de l’insertion par l’activité économique de Bretagne s’engagent dans le dispositif Différent et Compétent et signent une charte

2013.07.09.MORLAIX-L.Bonfils__2_.jpg

Un collectif a vu le jour en Bretagne, une première en France, chargée d’assurer le déploiement du dispositif dans les structures d’insertion par l’activité économique de Bretagne. 10 structures s’engagent et signent une charte, fondement de ce collectif. Explication avec la coordinatrice régionale du dispositif, Marie-Stella Denat.

Dans quel contexte ce collectif est-il né ?
Il y a deux ans, l’Aresat a été missionnée par la Direccte de Bretagne pour étudier les conditions de mise en œuvre du dispositif Différent et compétent dans le secteur de l’insertion par l’activité économique. Les aides attribuées ont permis de financer l’organisation des jurys et la coordination régionale. Pour faire perdurer ce dispositif, le secteur de l’IAE devait prendre le relais et s’organiser en collectif.

Que s’est-il passé alors ?
D’emblée, trois structures se sont engagées : l’Arep de Saint-Malo, l’Association Recherche Travail de Landivisiau, les Ateliers d’Insertion du pays rennais. Leurs motivations : une occasion pour professionnaliser les structures. Les encadrants se sont mis à travailler ensemble pour revisiter leur métier, leurs pratiques professionnelles. Le binôme encadrant-salarié en insertion se trouvait dynamisé. Ce sont ces trois structures qui ont mobilisé leurs réseaux.

Combien de structures ont accepté de s’engager ?
Dix sur les 220 qui existent en Bretagne. Au cours de quatre temps de rencontre, leurs responsables ont réfléchi à ce qui les réunissait. Ils ont alors élaboré les fondements de ce collectif qui ont donné lieu à une charte d’engagement. Elles s’engagent à participer au développement de ce dispositif et à proposer une reconnaissance de compétences à chacun des salariés qu’elles accompagnent dans leur parcours d’insertion professionnelle. L’expérimentation prend fin au 31 août 2013. La Maison de l’Argoat a accepté de prendre le relais de l’Aresat et de porter désormais le dispositif au sein de l’IAE, au niveau administratif.

Les SIAE ont, dans leur mission, obligation de délivrer une reconnaissance de compétences. Qu’ont-elles trouvé de plus avec ce dispositif ?
Effectivement, elles attribuent une reconnaissance de compétences. Mais, d’après elles, la reconnaissance de la valeur n’est pas systématique lorsqu’elle vient de l’intérieur de la structure. Le dispositif apporte une reconnaissance externe, fondée sur le droit commun : c’est la valeur du référentiel métier auquel tout citoyen peut avoir accès.

Sont signataires de la charte

2013.07.09.MORLAIX-L.Bonfils__3_.jpg Philippe MEVEL : Directeur de l’Association Maison de l’Argoat (Guingamp)
Dominique BRICHON : Directeur de l’Association Penthièvre Action (Lamballe)
Véronique CORBEL : Coordinatrice des Ateliers du Cœur (St Brieuc)
Sylvie CHABALIER : Directrice de la Régie de Quartier (de Lannion)
Catherine RUSCIO : Directrice de l’Association Recherche Travail (Landivisiau)
Elisabeth VINçOT : Directrice de l’association Rail Emploi Service (Ploudalmezeau) représentée par son président Jean-René BIANNIC
Marie-France FERRET : Directrice de l’association AREP (de St Malo)
Alain RUA : Responsable de service des Ateliers d’Insertion du Pays Rennais
Nadine ROULLEAU : Coordinatrice de l’association Espace Emploi (Pace)
Pierrot AMOUREUX : Président de l’association Le Relais (Retiers).

Ce que dit la charte

Postulat. Pour assurer cette démarche de reconnaissance, les SIAE prennent appui sur des convictions partagées :
 Toute personne mobilise et développe des compétences et est porteuse de capacités à devenir, quel que soit son histoire de vie.
 La compétence est beaucoup plus qu’un savoir-faire, elle est le croisement en acte de savoir, savoir être et savoir devenir.
 Les structures de l’IAE, par leur environnement facilitateur, contribuent au développement des personnes.

Pour ce faire, elles s’engagent à :
 Agir avec la personne pour :
o Impulser une dynamique de parcours.
o Favoriser sa construction identitaire (dimension personnelle, sociale et professionnelle).
o Reconnaître la personne actrice de son parcours.

 Agir par l’organisation :
o En réinterrogeant l’organisation et les pratiques pour qu’elles soient au service du public.
o En renforçant la culture commune et en développant un langage commun.
o En professionnalisant les différents acteurs des structures.

 Agir avec les partenaires et les institutionnels :
o En faisant reconnaître les différentes étapes des parcours d’insertion par la valorisation de la Reconnaissance des Acquis de l’Expérience comme une sortie positive.
o En coopérant avec les institutions, en leur rendant compte des démarches d’accompagnement et en s’assurant de leurs appuis.

 Agir dans une dimension réseau :
o Par l’appartenance au réseau Différent & Compétent (complété en annexe par la charte D&C Réseau et ses statuts qui précisent les acteurs de D&C réseau, ses actions et son fonctionnement)
o Par des échanges de pratiques
o Par des démarches d’expérimentation commune

2013.07.09.MORLAIX.Aresat_IAE__64_.JPG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *