17e Semaine pour l’emploi des personnes handicapées 2013 avec l’Agefiph Bretagne : 1er Job Studio à la Cité des métiers (22)

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

Affiche-job-studio-40-x-60_medium.jpgL’Agefiph Bretagne, Alther 22, Cap Emploi des Côtes d’Armor organisent le premier Job Studio à la Cité des Métiers à Ploufragan (Côtes-d’Armor) dans le cadre de la 17e Semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Le concept : un parcours pédagogique, permettant au demandeur d’emploi de valoriser ses qualités personnelles et développer ses compétences professionnelles en amont de l’entretien de recrutement. Les objectifs : apprendre aux demandeurs d’emploi proches de l’emploi à présenter le meilleur d’eux-mêmes (savoir-être) et à valoriser leurs compétences (savoir-faire) ; apprendre aux recruteurs à conduire un entretien d’embauche face à des personnes handicapées. Public visé : demandeurs d’emploi handicapés avec un projet professionnel validé et répondant aux critères de l’offre des recruteurs présents ; recruteurs ayant déposé une offre ferme d’embauche.

Contacts Agefiph Bretagne – François Massolo, délégué régional de l’Agefiph Bretagne
Agefiph Bretagne – 4, avenue Charles Tillon – 35000 Rennes – 08 11 37 38 39
Contacts presse : Tugdual Ruellan – 02 99 91 33 16
DOSSIER DE PRESSE à télécharger en cliquant sur ce lien
Informations sur : www.semaine-emploi-handicap-agefiph.fr

 

A ECOUTER SUR RCF COTES-D’ARMOR

2013.11.20.RCF_saint_brieuc.Virginie_Dreano.png

IMG_2531_-_Copie.JPG 13 candidats étaient présents le 7 novembre, autant d’hommes que de femmes, pour des postes très divers : équipier polyvalent en restauration, ASH en hôpital psychiatrique, un poste administratif, un dessinateur pour un atelier de métallerie, un chauffeur poids-lourds et un technicien en réseau informatique. Une deuxième rencontre aura lieu le 21 novembre avec une préparation des recruteurs le matin pour réfléchir à la manière d’aborder l’entretien face à un candidat en situation de handicap. L’après-midi auront lieu les entretiens à raison de 30 minutes par candidat. À la fin de la journée, un candidat est recruté. Ce que nous souhaitons avec cette expérimentation, c’est mettre en relation le candidat avec son futur responsable une fois la question du handicap « traitée ». Le but étant de se concentrer sur les attentes de chacun sereinement. Souvent, les politiques d’emploi sont initiées au niveau des sièges, des groupes, des directions de ressources humaines. Les collaborateurs étant moins préparées à l’accueil de futurs collègues en situation de handicap, cet outil contribue à sensibiliser le recruteur qui aura la responsabilité d’intégrer la personne dans son équipe. Alther assure la mise en relation entre les différents acteurs, travaille aux côtés de ses partenaires pour favoriser la montée en compétence des demandeurs d’emploi en situation de handicap (notamment via les contrats en alternance) et contribue ainsi à l’évolution des représentations. »

Témoignages

IMG_2537_-_Copie.JPGAnne-Sophie Le Flem, 28 ans, en recherche de poste d’agent administratif depuis avril 2013, date à laquelle elle est sortie de formation (Côtes-d’Armor) : « Cette journée m’a beaucoup apportée et m’a aidée à mieux parler de mon handicap à un recruteur, mieux définir mes limites et mes potentialités. Rassurer aussi un recruteur en parlant plus simplement et plus directement. On ne sait pas toujours comment parler de son handicap. J’espère beaucoup que ce Job Studio va me permettre de décrocher un emploi. Il faudrait que ce type de formation soit proposé plus souvent dans les entreprises : il faut aussi « former » les recruteurs à nous accueillir, à mieux anticiper et appréhender le handicap, en laissant de côté ses a priori…»

Martine Prigent, en recherche de poste administratif depuis octobre 2012 après avoir été employée en libre-service (région de Saint-Brieuc) : « C’est vraiment une autre approche par rapport au handicap… Je me sens prête à me « vendre » différemment. J’ai retenu que la question du handicap est quelque chose de personnel, d’intime, qui n’appartient qu’à nous. En revanche, avec le recruteur, nous pouvons parler de restriction médicale… Et ça change tout ! ça nous remet un peu plus… haut, un peu plus en avant… Devenir handicapé, c’est un changement de statut qui n’est pas facile à accepter dans la vie. Le Job Studio m’a aussi apporté plus de confiance en moi, un regard différent. C’est une autre façon de penser. On se trouve mis en avant. Je suis sortie en me disant : finalement, on est comme tout le monde ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *