17e Semaine pour l’emploi des personnes handicapées 2013 avec l’Agefiph Bretagne : soirée Osons l’égalité

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

2013.11.20SEPH.OSONS__38_.JPGMercredi 20 novembre avait lieu à la Chambre de commerce et d’industrie de Rennes, la soirée Osons l’égalité dans le cadre de la 17e Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, avec le soutien de la délégation Agefiph de Bretagne. L’association OSONS l’égalité co-construit dans les Côtes-d’Armor, avec l’Education nationale, des entreprises privées, des employeurs publics et avec le soutien du Conseil Régional Bretagne, la CCI des Côtes d’Armor et les CCI bretonnes des actions de sensibilisation et d’accompagnement afin que les projets d’études des élèves en situation de handicap leur permettent d’accéder à un métier. Au programme, sensibilisation, information, animation et accompagnement personnalisé pour aider les jeunes à préparer leur parcours vers la vie professionnelle, l’alternance et les études supérieures.

Contacts Agefiph Bretagne – François Massolo, délégué régional de l’Agefiph Bretagne
Agefiph Bretagne – 4, avenue Charles Tillon – 35000 Rennes – 08 11 37 38 39
Contacts presse : Tugdual Ruellan – 02 99 91 33 16
DOSSIER DE PRESSE à télécharger en cliquant sur ce lien
Informations sur : www.semaine-emploi-handicap-agefiph.fr
DOSSIER DE PRESSE DU CLUB OSONS à télécharger en cliquant sur ce lien

Osons l’égalité

« Oser entreprendre, oser expérimenter ! »

2013.11.20SEPH.OSONS__3_.JPGJean-Pierre Lambert, trésorier de la chambre de commerce des Côtes d’Armor, un des membres fondateurs de Osons l’égalité : « L’an passé, nous organisions une rencontre sous le signe de Osons échanger. Cette année, elle est sous le signe de Osons entreprendre ! Nous souhaitons présenter les clés pour choisir et réussir vers l’emploi, comment oser expérimenter et réunir les bonnes conditions de réussite ? Osons l’égalité est une association qui accompagne les jeunes en situation de handicap, au collège ou au lycée pour les aider à construire un projet en tenant compte de leurs centres d’intérêt, de leurs points forts en adéquation avec les besoins des entreprises. La démarche contribue à leur donner confiance en eux-mêmes, en leur projet, à les responsabiliser, les inciter à entreprendre, à devenir autonomes. Nous contribuons au changement de regard que l’entreprise peut avoir a priori sur un jeune en situation de handicap. Les jeunes apportent aussi leur énergie à l’entreprise. Ainsi, en 2013, nous avons rencontré et informé 192 jeunes dont 102 sont accompagnés individuellement. Dès qu’un jeune a une idée de métier, nous lui proposons rapidement une rencontre dans une entreprise pour vérifier la faisabilité de son projet. Beaucoup de jeunes sont ainsi en alternance, en formation dans un centre et en stage dans l’entreprise. Nous aidons aussi les parents dans la compréhension du parcours de leur jeune. »

« L’État ne peut se passer d’aucune bonne volonté »

2013.11.20SEPH.OSONS__9_.JPGChristine Templier-Thomas, conseillère auprès du recteur d’académie : « La scolarisation des élèves handicapés dans l’académie de Rennes suit l’augmentation de la population. À la rentrée, il y avait plus de 11 400 élèves handicapés, scolarisés dont un peu plus de 3000 en classes ordinaires dans le second degré ce qui représente une évolution de 11 % par rapport à 2012. Plus que les autres, les jeunes en situation de handicap doivent prendre le temps de préparer, de penser leur orientation professionnelle. L’État ne peut se passer d’aucune bonne volonté, d’aucun partenariat, d’aucune ressource pour réussir cette ambition que nous avons de les accompagner dans la réussite de leur projet de scolarisation mais aussi leur projet d’insertion. Osons vient en complémentarité d’autres partenaires. Le projet est intéressant car on sait que pour ces jeunes, c’est l’accompagnement qui va permettre une insertion professionnelle réussie. C’est un accompagnement qui est adapté, avec une démarche pragmatique, cohérente, dans le respect du jeune, de son projet, de sa famille. Le club s’appuie sur un réseau d’entreprises partenaires que vous avez su développer. C’est un bel engagement. »

« Osons : une proposition moderne, une solution d’avenir ! »

2013.11.20SEPH.OSONS__14_.JPGFrançois Massolo, délégué régional Agefiph Bretagne : « Cette soirée s’inscrit dans le cadre de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées. S’il est une initiative porteuse d’avenir, c’est bien celle portée par Osons l’égalité. Cela fait écho à une volonté de l’Agefiph de développer l’alternance. La présidente de l’Agefiph, Odile Menneteau, a annoncé cet été la mise en place d’un plan de développement de l’alternance sur les trois prochaines années qui a pour ambition d’augmenter le nombre de contrats en alternance bénéficiant aux personnes en situation de handicap. Il y a aujourd’hui 4000 personnes en situation de handicap inscrites dans cette dynamique, dont près de 300 en Bretagne par an qui intègrent un parcours en alternance. Pour faire mieux, il faut dépasser les dispositifs que l’on avait construits historiquement. Osons est une proposition moderne, contemporaine à la loi de 2005 qui dit que toute personne en situation de handicap doit trouver sa place dans les dispositifs de droit commun. Elle permet le développement de la qualification, une immersion rapide dans le monde du travail. Il faut noter que plus d’une entreprise sur deux aujourd’hui s’acquitte de son obligation d’emploi. Nous avons décidé de soutenir Osons deux ans dans le cadre de la ligne expérimentation de l’Agefiph au niveau national. Le conseil d’administration porte un regard sur cette initiative dans l’accompagnement de ces jeunes vers l’alternance. L’alternance est aussi un mode de réponse aux entreprises qui disent ne pas trouver les personnes avec les qualifications dont elles ont besoin aujourd’hui et aussi demain. Cette forme d’accompagnement, proposée par Osons, nous convient parfaitement. C’est une solution d’avenir car c’est un chaînon qui manquait dans la réussite d’un parcours. »

« Tout est possible, même le meilleur ! Ces jeunes sont extra-ordinaires ! »

2013.11.20SEPH.OSONS__16_.JPGMario Piromalli, vice-président de la chambre de commerce et d’industrie de Rennes, chargé du rapprochement entreprise et jeunesse : « Tout est possible, même le meilleur ! Dans les chambres de commerce et d’industrie, nous sommes plein d’espoir. Osons entreprendre : nous sommes les chambres de commerce et d’industrie de l’audace. Nous devons parler à ces jeunes comme à des jeunes valides, avec tous leurs talents. Avec Osons, on ne parle pas handicap : on parle projet. »

« Avant tout, des jeunes porteurs de projet »

2013.11.20SEPH.OSONS__7_.JPGBénédicte Sauer, directrice Osons l’égalité : « Nous aidons les jeunes à prendre confiance en eux, à identifier leurs points forts. Lorsque nous les rencontrons au collège, ils n’ont pas forcément identifié ce qui va leur permettre de construire leur projet. Nous aidons à renvoyer une image positive et à trouver ensemble ce qui devient possible. Pas question de faire à leur place : nous les accompagnons dans leur choix, nous les aidons à se poser les bonnes questions, au bon moment, pour qu’ils deviennent acteurs et auteurs de leurs projets. L’alternance est une voie privilégiée de professionnalisation à condition qu’elle arrive au bon moment dans le parcours : elle permet de concrétiser et vérifier un projet. Les jeunes veulent avant tout qu’on les regarde comme étant porteurs de projet. »

Tables-rondes

Concrétiser son projet : être actif et créatif dans ses choix
Accéder à l’emploi : une adéquation audacieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *