A Rennes, Secure-IC lutte contre la cybermenace

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - entreprise

2013.12.16.SECURE-IC.Hassan_Triqui-T._Ruellan__3__-_Copie.JPGInstallée à Rennes, dans la pépinière d’entreprise de Rennes Métropole, la société Secure-IC, dirigée par Hassan Triqui, propose des services pour sécuriser les objets numériques et lutter contre la cybercriminalité.
Activité : sécurisation des systèmes numériques
Création : janvier 2010
Effectif : 25 sur 4 sites (Rennes, Paris, Singapour, San Francisco)
Adresse : 02 99 12 18 72
courriel : sales-EU@secure-ic.com
Site internet : www.secure-ic.com

Supplément Ouest-France SPECIAL AVENIR – parution toutes éditions
Chef de rédaction : Jean-Jacques Rebours
Texte et photos : Tugdual Ruellan
Article paru le 08/02/2014 à télécharger en cliquant sur ce lien

Témoignage

Téléphone portable, carte bancaire, passeport électronique… tous ces objets des temps modernes nous simplifient la vie mais sont en même temps devenus objets de convoitise et de piratage potentiel. En 2010, alors qu’il rentre des États-Unis après trois ans d’expatriation, Hassan Triqui découvre une idée innovante qui a germé dans l’équipe de Télécom Paris Tech et Télécom Bretagne, permettant de sécuriser ces objets que l’on dit « systèmes électroniques embarqués » : « Tous ces systèmes, explique-t-il, sont interconnectés dans le monde sur le réseau des réseaux. De ce fait, chacun d’eux devient un point de faiblesse potentiel : s’il est attaqué, c’est tout le réseau qui peut être mis en difficulté. »

Plus créatifs que les attaquants !

En 1985, Hassan quitte son Maroc natal et débarque à Rennes avec « sa valise en carton », pour intégrer l’Insa. Peu de temps après, il intègre Rennes Business School et obtient un executive MBA. Pendant une vingtaine d’années, il travaille au sein de grands groupes comme Thalès, où il devient directeur commercial. Il rencontre alors Philippe Nguyen, docteur ingénieur spécialisé dans la sécurisation des données numériques, et partage le devenir de la start-up Nextamp. En 2006, la société est rachetée par Thomson Technicolor : « le groupe me propose d’intégrer une unité en Californie et de développer le business auprès de Grands comptes américains ». Avec son ami Philippe Nguyen, et l’appui de trois conseillers scientifiques, il crée à Rennes en 2010, Secure-IC : « Nous avons inventé le système permettant cette sécurisation et avons élaboré des contre-mesures pouvant faire face aux attaques malveillantes. » Ils proposent leurs services à des fabricants de cartes, de composants électroniques et de téléphones mais aussi à Direction générale de l’armement. Ils bénéficient du soutien de Rennes Atlante, CCI, BPIFrance… En 2010, ils sont lauréats du réseau Entreprendre Bretagne puis du Concours national du ministère de la Recherche. En 2012, ils sont nommés start-up de l’année par le Journal électroniqueS jusqu’à cette très haute reconnaissance en novembre 2013 avec le Sésames Awards, « César » de la carte à puce, devant des géants comme le Coréen Samsung ! L’entreprise emploie aujourd’hui 25 personnes, à Rennes, Paris, Singapour et San Francisco.
Tugdual RUELLAN.

Le conseil de Hassan Triqui

« Intégrer la dimension export »

2013.12.16.SECURE-IC.Hassan_Triqui-T._Ruellan__8__-_Copie.JPG« Technique et commercial doivent fonctionner en harmonie. Quand on est certain de la compétence technique qu’il y a derrière, c’est un bonheur que d’engager un développement commercial ! Si l’entreprise est sur une technologie innovante et un marché de niche, il faut intégrer dès la création, une dimension export, en participant aux événements internationaux. Le business se fait à plusieurs : il faut très vite intégrer les réseaux dans son domaine de compétence. »

Pour vous aider Philippe Nguyen, ingénieur

« Des compétences complémentaires »

2013.12.16.SECURE-IC.Philippe_Nguyen-T._Ruellan__4__-_Copie.JPG« Après des études d’ingénieur, j’ai passé un doctorat et ai travaillé à Paris au Ministère de la Défense puis chez Thalès Communications. En 2003, je m’installe à Rennes et crée la start-up Nextamp. Nous engageons alors Hassan Triqui et l’activité connaît un développement sans précédent. Puis nous cédons Nextamp à Technicolor et décidons avec Hassan de créer Secure-IC. Nos compétences sont très complémentaires et indispensables au développement de notre projet.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *