Un hors-série de Ouest-France sur « La Saga des marques bretonnes »

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - entreprise

la-saga-des-marques-parait-mercredi__1_.jpgOuest-France a publié le 22 février 2014 un hors-série pour présenter « La Saga des marques bretonnes ».Ce tour de Bretagne fait découvrir ou mieux connaître 38 marques portées par des entreprises solidement implantées. Des marques qui incarnent la Bretagne étendue à la Loire-Atlantique, avec notamment Tipiak ou le sel de Guérande sont au sommaire de ce hors-série Ouest-France. Cotten, Hénaff, Armor-Lux, Henriot, Yves Rocher, Breizh Cola, Cabasse, Brittany Ferries, Cache-Cache, Leclerc, Intermarché, le Briochin, Renouard… Beaucoup d’entreprises bretonnes ont su concevoir et mettre sur le marché des produits de qualité et imposer des marques. Elles incarnent le savoir-faire de ces entreprises et d’une région où elles sont fières d’être installées.

Rédacteur en chef Ouest-France : Jean-Luc Evin
Rédacteur en chef des suppléments et hors-séries : Philippe Cochereau
Réalisation articles Paysan Breton et Chips Bret’s : Tugdual Ruellan – photos : David Adémas ; Joël Le Gall
100 pages – Coût : 5,9 € sur boutique Ouest-France

Ouest-France voulait se lancer dans un tour de Bretagne des marques qui font partie des traits distinctifs de la région. C’est chose faite avec ce hors-série, un voyage en 38 étapes qui fait découvrir ou mieux connaître 38 marques, et donc 38 entreprises solidement implantées. Et derrière chacune de ces marques et entreprises, il y a de belles histoires d’hommes et de femmes. Des créateurs, des entrepreneurs, des salariés qui écrivent collectivement la saga des marques bretonnes.

Paysan Breton, pages 64 et 65

Photo : Tugdual Ruellan (David Adémas prépare sa prise de vues !)

2013.11.19.PAYSAN_BRETON__9__-_Copie.JPG

2013.11.19.PAYSAN_BRETON__3__-_Copie.JPG


Beurre, crêpes, lait, fromages… Paysan Breton, marque de l’entreprise coopérative Laïta, s’affiche fièrement sur les étals de tous les magasins de France avec des recettes simples, intemporelles et de tradition.

« Paysan Breton est numéro 2 sur le marché national du beurre et numéro 1 sur celui du beurre salé et du beurre moulé ! » Marie-Paule Pouliquen.

« On est fiers de voir nos produits ainsi valorisés », lance sans détours, Eric Desprées, 36 ans, installé comme éleveur à Plénée-Jugon depuis 2002 avec son cousin Sébastien Grard, 40 ans, qui l’a rejoint sept ans plus tard après avoir quitté la région parisienne et ses responsabilités dans la grande distribution. Eric a baigné dans la coopérative et son esprit solidaire depuis qu’il est enfant. Ses parents étaient affiliés à la Coopérative laitière de la côte d’Emeraude qui avait alors une petite usine à Plancoët. Au moment du rapprochement avec la coopérative Even, il n’a pas hésité une seconde à rejoindre le mouvement : « La marque Paysan Breton nous va bien. Elle nous colle à la peau tant par son nom, dans lequel on s’identifie, que par ce qu’elle véhicule ! »

Une gamme qui s’étoffe
On connaît le beurre de Paysan Breton, reconnaissable entre mille à son emballage vichy rouge ou bleu. Mais la marque ne cesse d’évoluer et d’étoffer son offre. Les Fromages fouettés de Madame Loïk, fabriqués sur le site Laïta de Créhen, ont conquis les consommateurs. Ils sont nature au sel de Guérande mais aussi à l’ail et aux fines herbes, à l’échalote de Bretagne et à la ciboulette, au miel noisettes, au chèvre ou à la compotée de poivrons rouges. Depuis 2011, Paysan Breton développe aussi une gamme de lait ribot et fromages de plateau, emmenthal ou fromages à pâte molle, diffusée essentiellement dans l’ouest ainsi qu’une gamme de crêpes diffusée nationalement. En 2013, la marque a lancé une nouvelle gamme de crème fraîche épaisse dans un emballage innovant, avec 15 % de plastique en moins.

Chips Bret’s, pages 86 et 87

photo : Tugdual Ruellan

2013.10.21.BRETS__1__-_Copie.JPG

Alain Glon crée à Saint-Gérand (56) la société Altho pour assurer un débouché à la culture de pommes de terre. Les chips Bret’s ne tardent pas à faire « craquer » les Bretonnes et les Bretons.

« C’était un gros pari. En avril 1995, le carnet de commandes était vide et il fallait apprendre à fabriquer des chips ! » Laurent Cavard.

Au début des années 1990, les quotas laitiers s’instaurent et avec eux, le risque pour les agriculteurs de voir leur revenu baisser. Alain Glon propose alors de développer une filière de pommes de terre pour assurer un complément et en même temps, sécuriser sa clientèle. L’idée plaît et les légumes sont alors rassemblés sur le site de Saint-Gérand, non loin de Pontivy, avant d’être vendus aux fabricants de chips. Très rapidement, Alain Glon envisage de valoriser cette matière première. Il se tourne alors vers les fabricants de chips avec l’idée de créer une usine de transformation mais il se heurte à un refus. Bien décidé, l’entrepreneur breton crée sa propre usine en Centre-Bretagne et fonde la société Altho. « C’était un gros pari, lance Laurent Cavard, aujourd’hui directeur de l’entreprise, également gendre d’Alain Glon. Mais tout le monde était enthousiasmé et s’y est mis très vite ! »

Des chips aux goûts multiples
Dès son lancement, Bret’s se distingue par ses chips aromatisés, un savoir-faire jalousement gardé : « Notre service recherche et développement visite quelque deux cents innovations chaque année, confie Laurent Cavard, pour en retenir trois ou quatre ! C’est un panel de consommateurs qui décide au final puis un test à plus grande échelle. » Ni exhausteur de goût, ni aspartame ou édulcorant : tous les arômes sont naturels. Le défi est de trouver le produit qui titille les papilles comme cette algue qui apporte un goût d’huître. Une quinzaine de variétés sont commercialisées. Aux côtés des chips nature, à l’ancienne, paysannes ou allégées s’affichent fièrement les goûts poulet braisé, marine, caramel au beurre salé, pizza au feu de bois, kebab, carbonara, chèvre et piment d’Espelette…

Combien de chips par Français ?
Chaque Français ne consomme que 950 grammes de chips par an mais le marché ne cesse de croître. Altho est n°1 en France ; Bret’s est la troisième marque du marché et n°2 en chips aromatisés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *