Arfit Déco, Les Epesses en Vendée : des finitions design « béton ciré »

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - entreprise

2014.02.11.ARFIT-T.Ruellan__8__-_Copie.JPGArfit Déco, Les Epesses en Vendée, est devenue partenaire des plus grandes enseignes de mobilier et de design contemporain pour ses finitions « béton ciré » (photo : Sylvain Zumbiehl a embauché quatre anciens salariés pour lancer son activité).
Nom : Arfit Déco – Activité : application de revêtements et finitions décoratives – Création : juillet 2012 – Contact : 33, route de Saint-Mars-la-Réorthe – 85590 Les Epesses – 02 51 65 35 11 – Effectif : 5 – Chiffre d’affaires 2013 : 240 000 € – site : www.arfit-deco.fr

Supplément Ouest-France SPECIAL AVENIR – parution toutes éditions
Chef de rédaction : Jean-Jacques Rebours
Texte et photos : Tugdual Ruellan
Article paru le 05/04/2014 à télécharger en cliquant sur ce lien
A LIRE sur le site Ouestfrance-entreprises

Il faut entre cinq et sept couches de produits différents pour obtenir cette finition de qualité si particulière qui fait le « béton ciré » d’Arfit Déco. Les plus grandes marques de mobilier et de design comme Roche Bobois ne s’y sont pas trompées et ont fait confiance au savoir-faire développé par Sylvain Zumbiehl et son équipe, installés aux Epesses en Vendée. Le Strasbourgeois, âgé aujourd’hui de 40 ans, est arrivé dans la région alors qu’il n’avait que 4 ans. Après un bac technologique en micromécanique, passé au lycée Eugène Livet à Nantes, il choisit Tarbes pour son école nationale d’ingénieurs avec une dominante en mécanique. De retour du service militaire, il multiplie les expériences en entreprise et en cabinet d’études. En 2009, il intègre Rocha Edition, une entreprise de bâtiment spécialisée dans l’application de revêtements pour les sols et les murs intervenant entre autres pour Roche Bobois. En 2011, devenu directeur des opérations, il quitte l’entreprise qui, six mois après, dépose le bilan : « Le marché était toujours présent. Certain clients m’ont demandé si j’acceptais de prendre la suite… » Les événements s’enchaînent alors très vite. Sylvain séduit une banque, trouve un local pouvant accueillir l’activité, crée Arfit Déco et sollicite le réseau Entreprendre Vendée pour l’accompagner. Il se lance en septembre 2012 avec quatre salariés de l’ancienne équipe qui avaient le savoir-faire : « pour démarrer, j’ai financé les premières palettes de matières premières avec mon argent personnel ! »

Selon le goût du client

L’activité ne cesse depuis de se développer avec un marché pour moitié à l’exportation. Entre artisanat et processus industriel, Arfit Déco propose des finitions pour du mobilier sur mesure, des plans de travail, des cuisines, des meubles de salle de bains, des panneaux décoratifs, des agencements : « A 80 %, ce sont des finitions de types béton ciré, résines avec des composants minéraux, mais aussi d’autres à base de poudres métalliques avec des effets de pierre selon la demande du client. Nous n’avons pas de catalogue standard : un client, un projet, une finition. » Le carnet de commandes se remplit et Sylvain envisage de doubler le chiffre d’affaires et poursuivre les embauches pour arriver à une équipe d’une dizaine de personnes.
Tugdual RUELLAN.

Le conseil de Sylvain Zumbiehl

« Etre sur tous les fronts »

« Au démarrage, il faut être sur tous les fronts d’où l’importance de se faire accompagner et ne pas sous-estimer le temps nécessaire pour développer des parts de marché. Il faut être patient et savoir attendre, parfois plus d’un an, pour récolter les fruits d’une démarche commerciale. Il faut multiplier les contacts : c’est dans les échanges que l’on apprend le plus. Il faut aussi une grande capacité de réaction face aux événements qui se produisent dans la vie de l’entreprise. »

Pour vous aider Eric Grignon, réseau Entreprendre Vendée

« Quelques astuces commerciales »

«Nous apportons une compétence que n’a pas forcément au départ le créateur. Je rencontre Sylvain une fois par mois pour faire un bilan global puis, nous nous focalisons sur la partie commerce. Je lui propose mon point de vue et quelques astuces commerciales : le phoning, la prise de rendez-vous, le contact clients, la relance téléphonique. Il peut maintenant entamer des présentations de projets. Nous passons du temps à échanger sur le comment, la manière de faire. »
www.reseau-entreprendre-vendee.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *