Christine Parat crée Chris’alide et aide les chômeurs à booster leur image

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - exclusion

christine-aide-les-chomeurs-booster-leur-image.jpgOUEST-FRANCE Toutes éditions (20/01/2016) – Christine aide les chômeurs à booster leur image Christine Parat était assistante de direction à la RATP. Elle a quitté le métro et les bureaux parisiens pour devenir, à Nantes, conseillère en image auprès des demandeurs d’emploi. « À compétence égale, face à un recruteur, c’est parfois l’image qui peut faire la différence ! » Le conseil en image, précise Christine Parat, n’est pas du relooking, une transformation rapide, éphémère… « Il s’agit d’abord d’écouter la personne, de l’accompagner pour qu’elle s’exprime et révèle ses talents. »

Ouest-France – parution toutes éditions / rubrique Entreprendre le 20/01/2016
Responsable rédaction : Guillaume Bouniol
Rédaction et photo : Tugdual Ruellan – article à lire en cliquant sur ce lien ou sur la photo
Contact Christine Parat – facebook

Bac général en poche, la jeune Christine quitte Limoges en 1978 pour « monter » à Paris, heureuse d’être reçue au concours d’entrée de la RATP. Le travail commence comme guichetière dans les galeries du métro puis, grâce à des concours internes, à la gestion des équipes avant de devenir assistante de direction sur la ligne 8 ! J’ai eu alors envie de créer ma propre activité et ai pensé au conseil en image qui m’attirait. Je souhaitais aider les autres à se valoriser. » En 2008, grâce à l’Agecif, dispositif de formation professionnelle, elle bénéficie d’une formation de trois mois à l’Institut de relooking international à Puteaux, obtient un diplôme reconnu par l’État et poursuit avec une formation de maquilleuse à l’école de Jean-Pierre Fleurimon à Paris.

Sortir du cocon

Elle se lance alors, à 48 ans, en auto-entrepreneur et crée Chris’Alide pour « apprendre à une personne comment tirer un maximum de son potentiel, en toutes circonstances et à tout âge ». On lui propose d’accompagner les tournées de Stars 80 et les deux premières saisons de The Voice. L’expérience, riche mais éreintante, dure trois ans. Jusqu’à cette rencontre avec Cécilia, une professionnelle d’Humando, entreprise temporaire de travail d’insertion. « Ensemble, nous avons imaginé un programme d’intervention sous forme d’ateliers pour aider les personnes très éloignées de l’emploi à se valoriser et retrouver confiance en elles. »

En même temps qu’elle accompagne des personnes en situation de handicap, elle trouve peu à peu les mots, dépasse ses propres limites face à la souffrance et parfois au désespoir des personnes qu’elle accompagne. « Il faut aborder les questions d’hygiène, d’attitude, de politesse, de tenue vestimentaire, de codes culturels pour dégager, ensemble, quelles sont les règles essentielles de savoir-vivre qui permettent de créer, a priori, de bonnes conditions à la relation. Pas toujours évident ! Ma plus grande satisfaction, c’est lorsque j’apprends que les stagiaires décrochent un emploi dans les jours qui suivent mon accompagnement… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *