Brav-Oh, une école de cirque aux Fougerets dans le Morbihan

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - culture

2015.04.15.une-ecole-du-cirque-dans-un-village-du-morbihan.jpgAprès avoir vécu leur vie d’artistes à fond, Song-Hui et Emmanuel délivrent des formations aux métiers de clown et d’acrobate aux Fougerêts. Pendant des années, Song-Hui, 43 ans, et Emmanuel Liadouze, 50 ans, ont sillonné le monde pour vivre pleinement leur vie d’artiste. Elle est Coréenne, lui est originaire du Morbihan. Song-Hui s’oriente, dès l’âge de 11 ans, vers le trapèze et autres prouesses aériennes. Emmanuel décide d’être clown, après un cursus de cinq années au Centre national des arts du cirque, à Châlons-en-Champagne (Marne).

Ouest-France – parution toutes éditions / rubrique Entreprendre le 15/04/2015
Responsable rédaction : Guillaume Bouniol
Rédaction et photo : Tugdual Ruellan – article à lire en cliquant sur ce lien ou sur la photo

En 1997, ils créent leur association Sauve qui peut-Bome Noun, en deviennent salariés et multiplient les formations qui les autorisent à encadrer des groupes. « Parallèlement à nos tournées professionnelles, nous proposions d’accompagner des enfants et former les professionnels aux arts du cirque », indiquent-ils.

Un bâtiment industriel transformé

Mais l’âge venant, et deux enfants grandissants, Song-Hui et Emmanuel estiment qu’il est temps de penser à un autre projet. « Le nombre d’adhérents de notre association était insuffisant pour générer deux salaires », confient les artistes.

En 2006, ils jettent l’ancre aux Fougerêts (Morbihan), non loin de Redon, pour y planter leur chapiteau. Soutenus par la commune, ils transforment un ancien bâtiment industriel en une école de cirque. Quatre modules sont aménagés dans les 700 m² pour la création de spectacles, l’initiation aux arts du cirque, une grande salle pour des représentations et un atelier pour des bricolages en tout genre.

Avec le soutien d’un consultant, dans le cadre du Dispositif local d’accompagnement (DLA), ils imaginent une autre forme d’entreprise. « Nous avons alors créé Formation pro cirque et sommes devenus entrepreneurs salariés de la coopérative d’activités et d’emploi Inter’activ, du pays de Redon », indiquent-ils.

Stages pour entreprises

Song-Hui et Emmanuel proposent désormais un programme de formations autour des arts du cirque, avec des formations professionnelles de clown et de numéros aériens, une aide à la création de spectacles, mais aussi des cours et stages ouverts et adaptés aux amateurs de tous les âges et tous les niveaux.

« De plus en plus d’entreprises nous sollicitent pour relancer une dynamique d’équipe. Nous espérons pouvoir vivre correctement de notre métier d’artiste. Une école de cirque dans un village, c’est une si belle utopie », sourient-ils.

Tugdual RUELLAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *