Woman en Bretagne, prochain film de Yann Arthus-Bertrand et Baptiste Rouget-Luchaire

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - Non classé

Pendant trois semaines, quatre-vingt-dix Bretonnes ont témoigné « les yeux dans les yeux ». Les cinéastes, Elise Darblay et Baptiste Rouget-Luchaire ont fait étape à Rennes, Guingamp et Concarneau, du 16 avril au 5 mai. Face aux réalisateurs, ces femmes, âgées de 17 à 90 ans, ont raconté, une à une, leur parcours. Un enjeu : dénoncer les injustices subies par les femmes. Et une question : « En quoi votre expérience fait que vous êtes cette cause ? » De ces récits, Baptiste Rouget-Luchaire va faire un film de 52 minutes. Deux jeunes de l’École supérieure de réalisation audiovisuelle de Rennes ont apporté leur contribution. Le film, Les Bretonnes, sera projeté au Festival Lieux Mouvants, début juillet à Lanrivain (Côtes-d’Armor). Une partie de ces tranches de vie se retrouvera dans le prochain film de Yann Arthus-Bertrand, intitulé Woman, qui doit sortir en 2019. Ce long-métrage, co-réalisé avec Anastasia Mikova, réunira des femmes de 40 pays.
Lire article paru le 24/04/2018 dans Ouest-France ICI.
Lire article paru le 25/04/2018 dans Ouest-France ICI.

Woman, long-métrage co-réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Anastasia Mikova
Réalisation : Baptiste Rouget-Luchaire avec Elise Darblay et Sarah El Younsi
Assistance en Bretagne : Tugdual Ruellan (recherche de témoignages) avec la participation de Ouest-France.

Dénoncer les injustices subies par les femmes. Ce film documentaire s’inscrit dans la continuité du précédent film de Yann Arthus-Bertrand, HUMAN sorti en 2015. WOMAN, tourné dans plus de 40 pays et dont la sortie est prévue au printemps 2019, donne la parole aux femmes dont les histoires de vie uniques nous permettent de comprendre leur vie, de mesurer le chemin parcouru vers l’émancipation mais aussi celui qui leur reste à faire. Avec ce nouveau film, Yann Arthus-Bertrand et sa coréalisatrice Anastasia Mikova souhaitent dénoncer les injustices subies par les femmes aux quatre coins de la planète. Mais l’ambition de WOMAN est surtout de proposer une autre vision dans notre monde à l’avenir incertain qui a été imaginé, construit et dominé par les hommes. Ce film, entièrement mécène, sera accessible gratuitement par le plus grand nombre et surtout mis à disposition des ONG qui accompagnent des femmes dans leur chemin d’émancipation.

Projecteur sur les femmes bretonnes. À l’occasion de la production de WOMAN, un tournage spécifique a été réalisé en Bretagne avec le cinéaste Baptiste Rouget-Luchaire. Certaines interviews seront incorporées au film WOMAN. Elles permettront aussi de réaliser des films dédiés aux femmes bretonnes qui seront diffusés fin juin 2018 dans le cadre du festival Lieux Mouvants à Lanrivain (Côtes d’Armor) et autres événements. Avec le soutien de Ouest-France et de la Région Bretagne.
Les interviews seront réalisées dans un mini studio installé dans trois rédactions Ouest-France. Chacune, d’une heure à une heure et demi, sera conduite par une journaliste.
Trois lieux de tournage en Bretagne : Rennes, Guingamp et Concarneau.

Baptiste Rouget-Luchaire
son site : www.baptisterougetluchaire.com)

Elise Darblay est l’auteure du film « Hazaribagh cuir toxique » – A VOIR ICI

LIEUX MOUVANTS, Lanrivain

WOMAN
En avant-première, début juillet, présentation de « Les Bretonnes » volet original du nouveau projet de Yann Arthus-Bertrand et Baptiste Rouget-Luchaire, en partenariat avec Ty Films et la Région Bretagne.
WOMAN est le nouveau film en préparation de Yann Arthus-Bertrand, dans la lignée de HUMAN, sorti avec un immense succès en 2015. Avec sa co-réalisatrice Anastasia Mikova, le photographe donne cette fois la parole aux femmes ; des portraits de vie capturés dans plus de 40 pays… dont la France et particulièrement la Bretagne. Yann Arthus-Bertrand et Baptiste Rouget-Luchaire n’ont pas oublié leur rencontre avec les paysans bretons de Lanrivain, dont les portraits ont été projetés à Lieux Mouvants en 2016. Cette fois-ci, en pleine préparation de son nouveau projet, il fait une halte en Bretagne pour un tournage spécifique sur les Bretonnes. Femmes et filles de marins ou d’agriculteurs, leur parcours, qu’elles soient restées à la ferme, parties chercher du travail à Paris, devenues chefs d’entreprises ou avec des responsabilités politiques, leur indépendance et leur résistance ont été souvent vantées. Fin avril, Baptiste Rouget-Luchaire, qui a co-réalisé ce film, a installé son studio à Rennes, à Guingamp et à Concarneau pour filmer 90 femmes de 16 à 85 ans, qui vont témoigner de leur expérience de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *