Histoires Ordinaires : Charles Perraud, la saline et le collectif à fleur de peau

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - économie sociale & solidaire, Non classé

Charles Perraud a contribué à sauver le marais-salant de Guérande et le métier de paludier. Avec sa femme Dominique, il s’est battu pour que la presqu’île ne soit plus à vendre. Aujourd’hui, 320 paludiers dont 223 en coopérative aux « Salines de Guérande », travaillent avec lui, le sel marin a retrouvé sa noblesse et la population toute sa fierté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *