Mot clé : Institut Montéclair

A Angers, un cursus informatique européen de haut niveau

Tugdual Ruellan - - Aucun commentaire - Envoyer à un ami - handicap

2004.04.Agefiph_Infos.47.photo.jpgLa formation compte sept personnes déficientes visuelles
Sept étudiants déficients visuels ont obtenu en novembre 2003 leur diplôme de chef de projet international en informatique et réseaux à l’Institut supérieur d’action (ISAIP) d’Angers (Maine-et-Loire).

Article paru dans Agefiph Infos n° 47, avril 2004
Directrice de la publication : Claudie Buisson
Rédactrice en chef : Nadia Guiny
Texte et photos : Tugdual Ruellan

Lire la suite…

Alain Gautier, aveugle de 26 ans, a été recruté comme vendeur

Tugdual Ruellan - - Aucun commentaire - Envoyer à un ami - handicap

Alain Gautier est devenu aveugle à la suite d’un accident survenu durant son service dans la police nationale. Après une rééducation au centre de Marly-le-Roi, puis une formation qualifiante en informatique à l’Institut Montéclair d’Angers, Alain est entré en formation de vendeur électronique grand public à Rennes puis en contrat d’apprentissage chez But.

Article paru dans Agefiph Infos n° 27, juillet 1999
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Rédactrice en chef : Nadia Guiny
Texte : Tugdual Ruellan

Lire la suite…

Un centre de ressources pour les déficients sensoriels créé à Angers

Tugdual Ruellan - - Aucun commentaire - Envoyer à un ami - handicap

Un centre de ressources régional, destiné aux déficients sensoriels, vient de voir le jour. Intitulé Itinéraire déficients sensoriels, il est né sous l’impulsion de deux établissements d’Angers : l’Institut Montéclair, spécialisé dans l’accueil de personnes déficientes visuelles, et le centre Charlotte-Blouin, accueillant des personnes sourdes

Article paru dans Agefiph Infos n° 26, mai 1999
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Rédactrice en chef : Nadia Guiny
Texte : Tugdual Ruellan

Lire la suite…

Adapter l’entreprise aux personnes handicapées

Tugdual Ruellan - - Aucun commentaire - Envoyer à un ami - handicap

1998.02.27.NO_n_4.emploi_handicap-2-photo.jpgEpouvantail pour certains, l’intégration des personnes handicapées à un poste de travail est désormais facilitée par des aides diverses.
La loi du 10 juillet 1987 oblige les entreprises de plus de vingt salariés à embaucher, à temps plein ou à temps partiel, des personnes handicapées dans la proportion de 6 % de l’effectif total de leurs salariés. Certaines font le choix de verser ce que l’on nomme la « contribution volontaire». Pour d’autres, ce type d’embauche fait partie intégrante du projet de l’entreprise. A compétence égale, pourquoi pas un travailleur handicapé ? (sur la photo, An Treiz dans le Finistère, accompagne de jeunes déficients intellectuels dans leur insertion professionnelle).

Article paru dans Le Nouvel Ouest n°4 (27 février 1998)
Directeur de la publication : Hervé Louboutin
Rédaction : Tugdual Ruellan
Photo : Guy Yoyotte-Husson et Tugdal Ruellan
(à télécharger en cliquant sur l’image)

Lire la suite…

Un ébéniste devenu aveugle se forme à l’informatique

Tugdual Ruellan - - Aucun commentaire - Envoyer à un ami - handicap

1997.01.Agefiph_Infos.15.04.photo.jpgLorsqu’un adulte devient aveugle, sa vie professionnelle est entièrement remise en cause. Benoît Trudelle, ébéniste au Mans, en a fait l’expérience. En 1988, une maladie des yeux le contraint à abandonner son commerce de meubles anciens. Débute alors un long parcours de formation.

Article paru dans Agefiph Infos n° 15, janvier 1997
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Rédactrice en chef : Nadia Guiny
Texte et photo : Tugdual Ruellan

Lire la suite…

Un nouveau service pour les déficients visuels du Grand Ouest

Tugdual Ruellan - - Aucun commentaire - Envoyer à un ami - handicap

1995.12.Agefiph_Infos.09.01.photo.jpgBRIGITTE est mariée et mère de trois enfants. Elle vient de perdre la vue à la suite d’un accident. Elle a également perdu son travail de secrétaire dans une petite entreprise de la région d’Angers. Pour réapprendre à vivre et inventer les nouveaux gestes de la vie quotidienne, il lui fallait partir au centre de Marly-le-Roi, l’un des deux établissements en France proposant une rééducation pour adultes. « Par chance. elle n’habitait qu’a 4 kilomètres de notre centre, raconte le directeur de l’institut Montéclair d’Angers, Francis Guiteau. A titre exceptionnel, nous l’avons accompagnée durant six mois à son domicile pour lui apprendre a se déplacer, se repérer et s’organiser. Sans qu’il soit nécessaire pour autant de quitter la famille, avec le risque de perturber un équilibre affectif. Aujourd’hul, elle est rassurée et peut envisager de trouver à nouveau un travail… »
Trois établissements unis pour une réponse globale. C’est pour faire face à de telles situations qu’est né, avec le soutien de l’AGEFIPH, le projet de service Interrégional de soutien à l’insertion, d’accompagnement en milieu ordinaire de travail et de suivi socioprofessionnel des déficients visuels. A l’origine de cette Initiative, les équipes de trois établissements, animées des mêmes convictions : le centre éducatif rural de La Villeneuve-Sainte¬Odile (Côtes-d’Armor), le service d’éducation et de rééducation à domicile pour aveugles et amblyopes de Laval (Mayenne) et l’Institut Montéclair d’An• gers (Maine-et-Loire).

Article paru dans Agefiph Infos n° 9, décembre 1995
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Rédactrice en chef : Nadia Guiny
Texte : Tugdual Ruellan

Lire la suite…