Archives de catégorie : voile

Le journaliste Grégoire Laville fait paraître « Tempêtes, témoignages de marins »

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

tempetes.jpgGrégoire Laville est journaliste en Bretagne. Il vient de faire paraître « Tempêtes, témoignages de marins », douze récits de skippers, sauveteurs en mer, marins pêcheurs et marins de commerce : Riguidel, Chabaud, Guillemot (qui préface le livre), Jean Bulot, grand capitaine du remorqueur de haute-mer l’Abeille Flandre… On y découvre le déchaînement de la nature et la façon dont l’homme le traverse.

« Tempêtes, témoignages de marins », Grégoire Laville
photographies de Julien Le Coq et Titus Huygh (éditions Laville – mai 2011, 22 €)
Interview : Tugdual Ruellan (article paru sur Agence Bretagne Presse et dans l’hebdomadaire breton Ya)
COMMUNIQUE à télécharger en cliquant sur ce lien

Continuer la lecture

Les pilotes et le pilotage dans la baie intéressent Le Propeller Club de Saint-Malo

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

Cahier_signaux.jpgLe Propeller Club de Saint-Malo s’intéresse aux pilotes et au pilotage dans la baie de Saint-Malo au temps de la marine à voile, entre 1832 et1940. Explications avec Jean-Luc Blaise, ethnologue, qui vient de faire paraître avec Jean Le Bot, « amateur de marine » « Histoire de marins d’exception – Pilotes et pilotage en baie de Saint-Malo au temps de la voile » (éditions Cristel), avec la collaboration de Marcel Choyer et Yves Thomas : « Lieu de rencontre depuis 1988, le Propeller Club de Saint-Malo réunit des hommes et des femmes responsables du secteur portuaire et maritime. Ils interviennent dans le transport maritime, dans le commerce international, dans la pêche ou la plaisance, ou bien dans la réparation navale. Ils sont aussi pilotes, capitaine au long cours ou enseignent à l’Ecole Nationale de Marine Marchande, beaucoup sont plaisanciers férus de navigation. Pierre Y. Brochand, président fondateur rappelle que « ce réseau de clubs plonge ses racines aux Etats-Unis en 1927. Les Popeller Club of United States avaient alors pour but principal la défense et la promotion de la marine marchande américaine. Actuellement, les membres du Propeller Club sont environ 19 000 à travers le monde, sur tous les continents. »

voir article : l’amateur de marine Jean Le Bot n’est plus
voir article : Jean–Luc Blaise dévoile à Saint-Malo « Le Cahier du pilote »
voir article sur Agence Bretagne Presse (Tugdual Ruellan)

Continuer la lecture

L’amateur de marine, Jean Le Bot n’est plus

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

2010.03.05.Jean_Le_Bot___Jean-Luc_Blaise__13_reduit.JPGJean-Luc Blaise était en train d’écrire un ouvrage avec Jean Le Bot sur les pilotes de Saint-Malo, à paraître très prochainement. Mais Jean Le Bot, père du patrimoine maritime en Bretagne, est décédé le week-end dernier. Il a tenu à témoigner sur ce blog son émotion : « Un grand amateur de marine vient d’appareiller pour l’ultime traversée. Le Professeur Jean Le Bot est décédé ce week-end. Les amoureux de la conservation du patrimoine maritime perdent un pionnier, Saint-Malo un ami.

Photos : Jean-Luc Blaise et Jean Le Bot le 5 mars 2010 (Tugdual Ruellan)

Continuer la lecture

Jean–Luc Blaise dévoile à Saint-Malo « Le Cahier du pilote » – Pilotes aux temps de la marine à voile (1835 – 1935)

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

JLBlaise-dessin1.jpgDepuis 1899 la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo organise des conférences chaque mois. La prochaine aura lieu le lundi 21 décembre 2009. Elle a pour titre « Le cahier du Pilote » et sera consacrée à la vie des pilotes au temps de la marine à voile entre 1835 et 1935. Jean-Luc BLAISE qui donnera cette conférence explique ainsi l’origine de sa recherche : « C’est un Cahier classé dans les archives familiales, qui déclenche la recherche engagée depuis presque 5 ans. Il est titré Cahier de pilotage, A. Dubois A. fils, pilote et appartenait à mon grand-père maternel, Alexandre Dubois. En tant qu’anthropologue, je m’intéresse aux objets dans la mesure où ils me parlent des hommes qui les ont façonnés, utilisés ou transformés. J’ai là 188 pages écrites à l’encre sépia, d’une petite écriture fine. Une bonne partie de ces feuillets est ornée de dessins et schémas à la plume, rehaussés d’enluminures au crayon de couleur. Il me fallait partir sur les traces de cet aïeul.» (dessin issu du Cahier de pilotage d’Alexandre DUBOIS, page 179).

Lundi 21 Décembre 2009 à 14h30
CCI de Saint-Malo 4, avenue Louis Martin, 35400-SAINT-MALO
CONTACT : jean-luc.blaise@voila.fr

Continuer la lecture

Le Spi Ouest-France rassemble à La Trinité la famille de la voile

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

2009.04.16.spi_OF.05.photo.jpgLes partenaires du 31e Spi Ouest-France – Bouygues Telecom
Le Spi rassemble la famille de la voile

Les partenaires du Spi Ouest-France – Bouygues Telecom ont oublié, le temps du long week-end de Pâques, la morosité ambiante pour se rassembler autour de cette grande fête de la voile qui, d’un commun accord, ouvre en beauté la saison touristique. « Le Spi, a rappelé Jean-Pierre Blavec, président de la Société nautique de la Trinité-sur-Mer, est de toutes les épreuves atlantiques, celle qui a perdu le moins de bateaux et surtout, qui n’en a perdu que depuis cette année. » 405 bateaux ont concouru rassemblant quelque 3000 régatiers venus d’une dizaine de pays. La fête était sur l’eau et aussi sur les quais de la petite cité morbihannaise qui s’apprête à devenir, comme l’a souligné Marc Noyelle, adjoint au maire, port exemplaire : « Le Spi, comme les activités portuaires, est l’affaire de tous les Trinitains. Une étude est en cours avec la Sagemor et le conseil général du Morbihan pour améliorer le front de mer, l’organisation du port, des commerces, des parkings et la sécurité le long des quais. » Vingt partenaires ont tenu une fois encore à témoigner de leur attachement à cette manifestation. Pour Régine Ermel, directrice des relations publiques Ouest-France, et Jean-Claude Kling, secrétaire général du groupe Sipa et Ouest-France, « c’est l’esprit de convivialité qui règne d’abord entre les participants. L’épreuve est sportive ; elle est aussi une occasion de rencontres multiples.»

article paru dans Ouest-France (toutes éditions), 16 avril 2009
Textes et photos : Tugdual Ruellan

Continuer la lecture

Le Défi jeunes marins était à Toulon

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

defi_toulon.jpeLe Défi jeunes marins avait lieu cet été en rade de Toulon. Le rassemblement était préparé par l’Association des jeunes marins du Var. Beaucoup d’équipages bretons avaient fait le déplacement pour partager ce grand moment de convivialité et de partage du sens marin. Aux côtés des équipages belge, suédois, indonésien et d’autres régions de France, concouraient Spered ar mor (Le Guilvinec), Volonté (Douarnenenez), La Féde des marais (Redon), Le Traict (Quimiac), Yd’Ille (Rennes), Laval’ Heureuse (Laval), La Françoise (Ste-Anne-d’Auray), Nantes Métropole (Nantes).

Article paru dans Armor Magazine n°417, octobre 2004
Rédactrice en chef : Anne-Edith Poilvet
Texte et photo : Tugdual Ruellan

Continuer la lecture

Le sémaphore de la pointe du Grouin : l’horizon à la jumelle

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

2003.12.Un_regard_d__Emeraude.semaphore-photo.jpgIl n’y a pas si longtemps que l’on scrutait du haut de cet édifice l’horizon à la jumelle. En 2001, après un tragique accident, le sémaphore du Grouin a repris du service.
Conçus pour assurer la surveillance des côtes, les sémaphores ont peu à peu, progrès oblige, été délaissés, abandonnés, détruits ou vendus. Avec le développement de la pêche et de la plaisance, on s’intéresse aujourd’hui à nouveau à leur utilité. L’ancien marin Arnaud Chevrier, connaît bien le sémaphore de la pointe du Grouin. Pendant quatre ans, il a scruté cet horizon tourmenté, qui s’étend du Mont-Saint-Michel à l’est, jusqu’à Saint-Malo à l’ouest, armé de jumelles à fort grossissement.

Article paru dans « Un regard d’Emeraude – le magazine de la Côte d’Emeraude » n°1 – Décembre 2003 Rédacteur en chef : Charles Vincent
Rédaction : Tugdual Ruellan
Photo : Bernard Henry
(à télécharger en cliquant sur l’image)

Continuer la lecture

Saint-Malo, capitale de la voile : le fief des grandes courses

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

2003.12.Un_regard_d__Emeraude.Grandes_courses-photo.jpgDes régates créées en 1848 à la septième Route du Rhum emportée par Ellen Mac Arthur, les Malouins ont multiplié les grandes courses : Triangle Atlantique, Tour de France à la Voile, Défi des Ports de Pêche, Cutty Sark, Québec/Saint-Malo… Autant de prestigieux trophées qui consacrent Saint-Malo comme le fief des Grands Voiliers.
Il y a près de 150 ans étaient organisées les premières régates de Saint-Malo. Les quais de la ville-close ont vu partir depuis, les courses de bateaux les plus prestigieuses. Des noms comme Charcot, Tabarly, Alain Colas fleurissent encore dans les conversations tardives des bars de la rue de la Soif, faisant rêver les aventuriers. Embarquons avec la Société nautique de la Baie de Saint-Malo pour un voyage à travers les océans et mers de la planète…

Article paru dans « Un regard d’Emeraude – le magazine de la Côte d’Emeraude » n°1 – Décembre 2003 Rédacteur en chef : Charles Vincent
Rédaction : Tugdual Ruellan
Photos : Bernard Henry – Dominique Torchut
(à télécharger en cliquant sur l’image)

Continuer la lecture

Le skipper marin-pêcheur et l’entrepreneur aventurier : les frères Escoffier épris d’océan

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

2003.12.Un_regard_d__Emeraude.Escoffier-photo.jpgL’un rénove, construit, loue des bateaux et court les mers du globe ; l’autre, marin-pêcheur, est aujourd’hui reconnu comme skipper et joue dans la cour des grands. Les deux frères Escoffier, dans des styles différents, ont fait de la mer leur compagne, leur gagne-pain… et leur jardin secret.
Bob Escoffier, 52 ans. La carrure (et la barbe) d’un loup de mer. L’homme, et sa compagne Françoise, vous accueillent avec chaleur et convivialité dans leur hangar rénové du quai Duguay-Trouin à Saint-Malo, qui sent bon le pin. C’est là qu’ils accueillent les clients, en quête d’aventure maritime ou avides d’une croisière sur un vieux thonier, une gabare sablier ou un sloop maxi… Jusqu’à l’âge de 25 ans, Bob (Robert de son vrai prénom) aurait pu rester le chef d’entreprise que son père souhaitait et prendre la suite logique de l’affaire familiale.C’était sans compter sur l’appel du grand large et le goût de l’aventure qui animaient notre homme depuis déjà pas mal d’armées…

Article paru dans « Un regard d’Emeraude – le magazine de la Côte d’Emeraude » n°1 – Décembre 2003
Rédacteur en chef : Charles Vincent
Rédaction : Tugdual Ruellan
Photo : Cécile Langlois
(à télécharger en cliquant sur l’image)

Continuer la lecture

Le Cotre de Surcouf : la seconde vie du Renard

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - voile

2003.12.Un_regard_d__Emeraude.Le_Renard-photo.jpgDepuis dix ans, le bateau du plus célèbre des corsaires Malouins fend à nouveau les flots – La légende de Surcouf et de son Renard, cauchemar des marins anglais, est ressuscitée…
Au 31 du mois d’août 1988, une bande de copains se lance dans le pari fou de construire un vieux gréement. Ils choisissent de refaire à l’identique, l’un des derniers cotres malouins, celui de Robert Surcouf. Depuis, fièrement, le Renard fend à nouveau les flots… Les plans n’existaient pas. C’est au musée de la Marine que Louis Rettel et ses amis trouvent les informations nécessaires pour construire le bateau de Robert Surcouf, ce célèbre corsaire malouin, qui a donné au royaume quelques heures de gloire.

Article paru dans « Un regard d’Emeraude – le magazine de la Côte d’Emeraude »
n°1 – Décembre 2003 Rédacteur en chef : Charles Vincent
Rédaction : Tugdual Ruellan
Photo : Patrick Miara
(à télécharger en cliquant sur l’image)

Continuer la lecture