C’est parti ! Appel à financement participatif jusqu’au 30 janvier pour TEZEA de Pipriac

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - solidarité

A LIRE sur Histoires Ordinaires : TEZEA (« Territoire zéro chômeur ») grandit
L’entreprise de Pipriac / Saint-Ganton en Ille-et-Vilaine lance une campagne de financement participatif pour se développer.
30/11/2017
Voilà presque qu’un an que l’initiative Territoire zéro chômeur de longue durée a été lancée sur les communes de Pipriac et de Saint-Ganton en Ille-et-Vilaine, avec le soutien d’ATD Quart-Monde. Déjà cinquante emplois ont été créés au sein de TEZEA, entreprise à but d’emploi et non lucrative. Pour tenir ses engagements et renforcer ses fonds propres, l’entreprise lance une campagne de financement participatif sur HelloAsso pour récolter la somme de 50 000 euros.
POUR PARTICIPER, cliquer ICI.

Rédacteur en chef Histoires Ordinaires : Michel Rouger
Article à lire sur le site Histoires Ordinaires en cliquant ICI.
Rédaction et photos : Tugdual Ruellan

C’est Noëlla et Anthony qui aujourd’hui assurent la tournée de la P’tite camionnette. Le jour vient à peine de se lever qu’ils sont déjà au dépôt, prêts à démarrer. Direction le bourg. Quelques commandes de produits frais ont été passées la veille. Cinq commerçants jouent le jeu et récupèrent la marchandise non vendue en fin de tournée. Noëlla n’oublie pas de prendre quelques croissants tout frais pour les collègues qu’ils vont croiser.

Et c’est parti. Le Renault fourgonnette, tout équipé de rayonnages, bat la campagne, de village en village dans les communes engagées dans l’expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée ». L’emplacement a déjà été repéré et les clients ont mémorisé le coup de klaxon. « Le stock de produits d’épicerie évolue en fonction des besoins, confie Noëlla. On s’adapte et les gens sont super contents de nous voir. Pour certains, c’est la seule visite de la semaine qu’ils reçoivent ! »

Une foule d’activités non concurrentielles
La nouvelle activité d’épicerie ambulante La P’tite camionnette a été lancée en septembre dernier et le démarrage est jugé plutôt encourageant : « C’est plus du service que du commerce et la vente ne couvre pas encore le coût du déplacement, lance, confiant, Denis Prost, coordinateur du projet. Mais qu’importe ! On raisonne sur la globalité du projet et c’est un fantastique vecteur de communication pour nous faire connaître sur le territoire… Montrer aussi que l’on est utile. » En janvier dernier, l’équipe s’est fixé l’objectif ambitieux de recruter en un an quatre-vingt-cinq salariés, chômeurs de longue durée.

Comme Noëlla, ce sont déjà cinquante personnes qui ont retrouvé l’espoir d’un travail et d’une reconnaissance professionnelle : « J’ai eu six enfants et n’ai pas eu le temps de me qualifier, confie l’épicière enthousiaste. Alors, pensez… arrivée à 50 ans, c’était plutôt galère ! » La belle découverte faite sur le territoire est que le travail ne manque pas.

L’équipe est ainsi parvenue à organiser une foule d’activités différentes : lavage de voitures, désherbage pour la commune, nettoyage de la signalisation, sécurité aux abords des écoles… Une blanchisserie pour une chambre d’hôtes a aussi vu le jour, un atelier couture, une activité de création d’objets, comme des paniers pour chiens, à partir de bois et de tissus récupérés… « Que des activités nouvelles, non concurrentielles, précise Denis Prost. Voilà trois ans que nous travaillons sur ce projet, temps indispensable de maturation dont nous récoltons aujourd’hui les fruits. »

…/… lire la suite ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *