6 février 2011 : un message chaleureux de Nelson TOVAR VEIZAGA, dirigeant de la BIB et coordinateur des coopératives de producteurs

2010.10.22.Venue_ambassadrice-TR__46_.JPG "Merci pour le travail que vous effectuez pour soutenir les producteurs de café de Bolivie. Il me serait très agréable de collaborer à vos activités mais des impératifs professionnels ne me permettent pas de participer à vos initiatives même si je les soutiens à distance. Je vous demande de transmettre de ma part énergie et remerciements à tous et à chacun des participants. Ici, nous sommes prêts à démarrer la récolte à partir du mois d'avril jusqu'au mois d'août, ce qui représentera un travail intensif dans les parcelles de café. Nous restons en contact suivi, salutations et encore une fois tous nos remerciements."

2010.10.22.Venue_ambassadrice-TR__85_.JPG"Debo agradecer el trabajo que despliegan, en bien de la promoción de los productores de cafe de Bolivia. Confieso que estaría encantado de participar de sus jornadas, lamentablemente motivos de fuerza mayor (traslado), no me permiten ser parte de esta iniciativa tuya. De todos modos te pido que por favor transmitas la energía y agradecimiento a todos y cada uno de los participantes. Contarles solamente que estamos próximos a iniciar cosechas a partir del mes de abril hasta agosto, un periodo intenso de trabajo en las parcelas de café. Mantengamos contacto permanente, un fuerte abrazo y gracias nuevamente."

Photos : Nelson Tovar Veizaga à Rennes le 22/10/2010 lors de la visite en Bretagne de Luzmila Carpio Sangüeza, ambassadrice de Bolivie en France.

ELLES, ILS PARLENT DU LIVRE...

guidebolivia.jpgGuide Bolivia L'histoire a débuté en 1993, quand un jeune coopérant francais croisa le chemin d'une charmante pacénienne... Pour des raisons professionnelles, ils vivent actuellement en Europe mais ne ratent pas une occasion pour retourner de temps à autre en Bolivie. Difficile de résister à l'appel du pays! Ces pages web sont en quelque sorte une fenêtre ouverte, un peu d'évasion que nous aimerions partager avec vous, en attendant le prochain voyage... "Félicitations pour la parution de votre nouveau livre ; le thème est intéressant et votre action louable. Je vous souhaite un grand succès pour votre ouvrage." Bien cordialement, Nicolas Brachet. Site : www.guidebolivia.com

programme_Marches_du_Monde-affiche.jpgA l'occasion de la Semaine de la solidarité internationale, la Maison internationale de Rennes organise le dimanche 28 novembre, de 10 h à 19 h, Halle Martenot, son Marché du monde avec le soutien de 94 associations dont Internotes. Brunch équitable avec Max Havelaar autour du livre "Pour un commerce juste - La Route du café, des Yungas à la Bretagne" (éditions Rives d'Arz).


2010.10.Ya-UNE.jpgA la Une de Ya, hebdomadaire en langue bretonne - rédacteur en chef : Gwenaël Dage - à télécharger en cliquant sur l'image (traduction en cliquant sur ce lien)





alliance.jpgAlliance (octobre 2010) : ""Bien des consommateurs, en voyant les prix affichés pour, par exemple, le « café équitable », restent sceptiques quant à la réalité d’un « mieux pour les producteurs » dans l’affaire. Voici un donc livre, pour les curieux et les sceptiques, qui nous fait vivre par le détail en quoi consiste la filière « équitable » du commerce."


angers_loire_aeroport.jpgAngers Loire aéroport : A travers une exposition de photos et d'objets typiques, l'aéroport d'Angers vous emmène en Bolivie, au Pérou et en Equateur...un voyage dans les Andes aux paysages époustouflants, aux fêtes colorées et à l'envoûtante musique. Présentation du livre "La route du café". Merci à notre ami Gilles Seigneur, pilote à l'aéroport. Site : www.angersloireaeroport.fr.

Kawa_coffee_house.jpgMerci à Christine Merlin et son frère pour leur soutien. Tous deux ont créé Kawa Coffee House à Boulogne-sur-Mer : "Je suis très intéressée par votre livre et par votre expérience. Nous sommes également allés, mon frère et moi, dans les Yungas il y a deux ans. Désormais réinstallés à Boulogne-sur-Mer nous avons ouverts depuis mars le Coffee House dont nous rêvions depuis très longtemps. Kawa Coffee House." Un livre "La Route du café - Des Yungas à la Bretagne" a été publié aux Ed. Rives d'Arz. Il retrace le chemin du café Bolivien venant de Villa Oriente, le village où Fred et moi étions allés à la découverte du café équitable. A lire en savourant son kawa en toute conscience..." - tél. : 03 21 99 86 78 (ouvert de 7h à 19h). Voir le site : http://kawacoffee.canalblog.com et http://www.facebook.com

alterinfos-pour_blog.jpgAlter Infos America Latina - Diffusion de l'info sur l'Amérique Latine : Dial, Diffusion de l’information sur l’Amérique latine est un mensuel spécialisé sur l’Amérique latine. On y trouve des informations concernant surtout les événements et sociétés (changements politiques majeurs, construction des alliances entre pays, traités de libre-échange avec Etats-Unis, luttes contre l’impunité, conquête des autonomies, rencontres des peuples indigènes), les grands courants (luttes contre les pauvretés, paysans sans terre, identités nationales et culturelles, débats sur l’écologie), expériences alternatives (les femmes qui s’organisent, les peuples indigènes et leur mode de vie - Les usines récupérées, la lutte contre le travail esclave, les initiatives en faveur des enfants de la rue)...

marketing_durable-1.jpgMarketing durable : bienvenue sur le blog du marketing durable de Katia Prassoloff, consultante en marketing responsable : "Bravo pour cette belle initiative en faveur du commerce équitable, j’en parlerai autour de moi et sur les réseaux sociaux." L’objectif de ce blog est de fournir des outils, des informations et des analyses à l’usage des professionnels du marketing qui souhaitent exercer leur métier dans une optique de développement durable (...) Le marketing a un véritable rôle à jouer dans le développement durable, car il est souvent au coeur de la stratégie de l’entreprise, de la création des produits et des services et de la relation avec les fournisseurs, les clients et les consommateurs. Pour continuer à innover, mais dans le bon sens, il faut dès maintenant faire évoluer notre façon de faire du marketing ! Contact@marketingdurable.net.

eco_sol_brest.jpgEco Sol Brest : Bienvenue sur économie solidaire et sociale du pays de Brest. Initié par Brest Métropole Océane, en partenariat avec la Chambre régionale de l'économie sociale du Finistère, Eco-sol-Brest met en réseau et relie au web les acteurs et actrices de l’économie sociale et solidaire.



paul_paboeuf-1.jpgLe site de Paul Paboeuf, maire de Questembert (Morbihan) et président de la Communauté de communes du pays de Questembert : "Le défi que raconte ce livre (mis en page par la société Izatis de Questembert) est de proposer un café de qualité, acheté au juste prix aux petits producteurs, transformé en France par des ouvriers en situation de handicap" (19/08/10).

la_chaine_du_coeur-2.jpgLe Coup de coeur littéraire de la Chaîne du coeur (17/08/10) : La chaine du coeur est le tout premier portail multimédia international totalement consacré à l'aide solidaire, pour tout acteur humanitaire: institutionnel, associatif et individuel. Leur mission se résume en trois mots clés : Eveiller, Informer, Agir.

Max_Havelaar-bandeau-haut-site.jpgInterview de Elise Aubry, chargée de communication et animation web, Association Max Havelaar France sur www.maxhavelaarfrance.org- article paru le 30/07/2010 à télécharger en cliquant sur ce lien.
Max Havelaar, le commerce au service du développement. Fairtrade / Max Havelaar est un label international qui regroupe des ONG et des représentants de producteurs. Son but : utiliser le commerce pour donner à des paysans et employés de l’hémisphère sud les moyens de lutter eux-mêmes contre la pauvreté.

2010.05.04.radio_alpha__reduit_.jpgInterview sur Radio Alpha (4 mai 2010) : l’invité du 11-13 "Bernard Bruel pour le livre "La Route du Café, des Yungas à la Bretagne"" - producteur : Arnaud Wassmer - à découvrir en cliquant sur le site de la radio - www.rcf.fr


transrural_initiatives-logo.jpgTransrural Initiatives (n°395 - mai 2010) "Les toutes nouvelles éditions Rives d'Arz ont "pris le parti de divulguer des bonnes nouvelles" en participant à "l'essaimage de bonnes pratiques dans le domaine de l'économie, des innovations sociales et environnementales." Leur premier ouvrage est ce témoignage sur la construction d'une chaîne de solidarité entre des producteurs de café boliviens, la société de commerce équitable Lobodis, des ouvriers en sitituation de handicap du Centre d'aide par le travail de Bain-de-Bretagne et... des amateurs de bon café ! Un beau livre, avec un texte en français et en espagnol, pour donner un visage aux producteurs, faire voir la longue route empruntée par le café et illustrer une magnifique aventure humaine. Et, en prime, un CD de chansons boliviennes." (site : www.transrural-initiatives.org - courriel : [transrural@globenet.org

logo_Max_Havelaar.Bretagne.jpg Bretagne Commerce équitable Nord Sud, en partenariat avec Max Havelaar France


fanch_ecriveur.jpgLe blog de Fanch Langoët, écriveur à Nantes,
créateur du logo de Rives d'Arz Editions





2010.03.01.ARMOR_MAGAZINE.Route_du_cafe-carte.jpgARMOR MAGAZINE N°482 de mars 2010, le magazine de la Bretagne au présent -article à télécharger en cliquant sur la carte - www.armor-magazine.com



10-01-29.Paysan_Breton-logo.jpgLe Paysan Breton, article de Patrick Bégos, paru le 29 janvier 2010 - photos : Paysan Breton, Lobodis, Tugdual Ruellan (à télécharger en cliquant sur l'image) - www.paysan-breton.fr

logo_ouestfrancefr.pngArticle de Philippe Mathé, paru dans Ouest-France le 3 avril 2010 en page Bretagne : "Une aventure économique, une histoire humaine. Le livre, préfacé par Luzmila Carpio Sangüeza, ambassadrice de Bolivie en France, est en deux langues : français et espagnol. Comme un pont de plus jeté entre deux continents. Un pont équitable." (article à télécharger en cliquant sur le logo Ouest-France)

Docteur_Watson.reduit.jpgDocteur Watson, le site consacré aux livres et à l'édition :
www.docteur-watson.com - "Si je reçois des mails d’acheteurs et d’acheteuses du livre qui m’annoncent la création de leur maison d’édition, c’est la première fois que je reçois le « bébé » d’une de ces maisons. Comme ma messagerie internet est en rade, je profite de ce billet pour remercier les éditions Rives d’Arz de m’avoir envoyé un exemplaire de La route du café. C’est un livre écrit en français et en espagnol qui traite du commerce équitable et qui est illustré de photos en couleur. Si vous achetez du café équitable, ce livre ne peut que vous intéresser, puisqu’il explique toutes les étapes, de la Bolivie à la France : plantation, récolte, tri, transport en bateau, transformation, torréfaction, vente. En lisant le livre, j’ai appris que la traversée du porte-conteneurs de la Bolivie jusqu’au Havre dure environ un mois. Quant aux retombées économiques, elles sont plus que positives."

commerce_equitable__reduit_.jpgLe blog équitable de Valérie Sedrati : "J'ai voulu créer ce site, sorte de pierre à l'édifice, modeste contribution à un ensemble de données déjà très important sur le net et qui grandit chaque jour. Mon but ici est de faire une revue aussi exhaustive et complète que possible, sans être rébarbative de ce qu'est le commerce équitable. Parce que les lamentations et la critique systématique ne font pas avancer les choses et que l'action est un moteur beaucoup plus puissant et productif... Toutes les suggestions sont les bienvenues à l'adresse suivante : valerie@lequitable.fr - http://lequitable.fr/blog

ekitinfo__reduit_.jpgEkitinfo, ensemble comprenons le commerce équitable : Ekitinfo est une communauté dédiée à la découverte et la compréhension du commerce équitable, notamment grâce à ses actualités, son histoire, ses acteurs. Elle vous permet de partager des photos et des vidéos, de débattre avec des organisations de commerce équitable, de gagner des cadeaux...

CTB__Belgique_.jpgCTB La coopération belge au développement : www.befair.be En Belgique, le commerce équitable ne cesse de se développer; que ce soit le marché, les organisations, les magasins, les consommateurs... "Je vous souhaite beaucoup de succès avec votre projet !" Valentine Vaquette - COMMUNICATION AND CAMPAIGN OFFICER.

repandre_com.jpg__Répandre.com__ communiqués de presse on line.




2006.05.03.producteurs.B.de.Bretagne__50_.JPGÉditions Rives d’Arz - Collection Routes Solidaires
Version français – espagnol (avec CD de musiques enregistrées en Bolivie ou offertes par des amis musiciens).
Avec la participation du Centre d’aide par le travail de Bain-de-Bretagne et de l’association Internotes (http://internotes35.free.fr).
Février 2010 - Dépôt légal : 1er trimestre 2010
N°ISBN : 978-2-9536020-0-5 - Prix de vente 19,50 €
Création graphique - impression IZATIS communication 02 97 26 00 42

communique.image.jpgCOMMUNIQUE A TELECHARGER EN CLIQUANT SUR CE LIEN



B.recolte__11_.JPG

CD de musiques enregistrées en Bolivie ou offertes par des amis musiciens. Une invitation au voyage et à la rencontre. Réalisation : Cristian Tintaya.
A découvrir un extrait du CD
Composition de Nestor TintayaNESTOR_TINTAYA.2009.05.29.Festival_charango_Chateaubriant__57_.JPG



AU SOMMAIRE DU CD :
Le Président de la coopérative de Villa Oriente à Choronta
Madame Luzmila Carpio Saungüeza, ambassadrice de l'Etat Plurinational de Bolivie en France
Flaco Salazar et le groupe Katari, enregistrés à Sucre en 2006
Diablos, Morenos et Caporales enregistrés au carnaval d’Oruro en 1993
Dans les rues d’El Alto La Paz en 2006
Musiques traditionnelles de Bolivie composées et interprétées par Néstor Tintaya
Mohoceñada enregistrée à la coopérative d’Antofagasta en 2006
Mohoceñada enregistrée à El Alto, La Paz en 2006
Natalio Tintaya et Hilarion Tintaya enregistrés à Kollana en 2006
Abel Cáceres, avec Luis Bazan, Mario Cutimbo, Nestor et Cristian Tintaya (Sobodaycom).

24.07.06.Antofagasta__17_.JPG

Dans la fumée de ma tasse et l’odeur suave de mon café, je vois ces hommes et ces femmes.
« Quelles sont belles les ouvrières, comme les étoiles, travaillant nuit et jour », chantait Víctor Jara.
« Dans leur atelier d’espérances, comme les étoiles, fleurit une nouvelle vie.
Comme elles sont joyeuses les ouvrières. Dansons avec elles... »
Ce document est dédié à celles et ceux qui chaque jour cultivent, récoltent, sèchent et sélectionnent les précieux grains de café
pour le plaisir de nos papilles, à celles et ceux qui depuis le début croient en un commerce juste.
Bernard Bruel, Tugdual Ruellan - Février 2010

21.07.06.La_Paz.cooperat.cafe_Lobodis__39_.jpg

En el humo que sale de mi taza y en el dulce olor de mi café, veo a aquellos hombres y aquellas mujeres.
« Qué lindas son las obreras, como las estrellas, trabajando día y noche » cantaba Víctor Jara.
« En su taller de esperanzas, como las estrellas, florece una vida nueva.
Qué alegres son las obreras. Bailemos con ellas ».
Dedicamos este trabajo a aquellas y aquellos que cada día cultivan, cosechan, secan y seleccionan los valiosos granos de café
para el placer de nuestras papilas. A aquellas y aquellos que desde el principio, creen en un comercio más justo.


PREFACE de Luzmila Carpio Sangüeza,
Ambassadrice de l'Etat Plurinational de Bolivie en France
Luzmila_Carpio.festival_charango_Paris__reduit_.JPGLe parcours entre les lignes de cet ouvrage a fait surgir en moi des souvenirs d’enfance dans ma lointaine communauté au Nord de Potosi sur l’importance culturelle de notre identité liée au profond respect de la Mère-Terre, la Pachamama, l’eau, les montagnes, les paysages et le chant des oiseaux qui, pour bien des personnes ethnocentriques, ressemblent à du simple folklore. Plus que du folklore, c’est de la poésie et de l’harmonie que nous, les peuples autochtones et originaires en Bolivie, ressentons et vivons au quotidien depuis bien des millénaires et qui émergent à la vue du monde, grâce à un contexte politique aujourd’hui plus favorable.
Ce livre permet un voyage presque initiatique au sein de nos us et coutumes et nous rappelle avec force et conviction que l’équilibre entre l’être humain et les écosystèmes est un concept fondamental qui nous permet le « vivre bien », SUMA QAMANA en aymara et SUMAQ KAWSAY en quechua, une notion désormais inscrite dans la nouvelle Constitution Politique de l’Etat Plurinational de Bolivie et qui, j’espère, pourra servir comme un concept inspirateur et fédérateur à d’autres peuples pour construire ensemble un monde un peu plus équitable et bon à vivre qui contraste avec la notion de « vivre mieux » liée à la consommation effrénée en dépit d'autrui et en total désunion avec les écosystèmes de la nature.
J’y retrouve des chemins communs avec les différentes initiatives économiques de notre mission diplomatique entre la France et la Bolivie, sur une forme originale d’explorer et mettre en place de nouvelles alternatives d’entente commerciale entre les peuples, où prévalent l’échange humain, le respect de la nature et des cultures, ainsi que le partage. Retracer le trajet de la semence du café, des villages cultivateurs jusqu’à sa consommation, illustrer les précaires conditions de travail dans un pays qui sort de sa léthargie économique tout en décrivant la beauté de la Bolivie, a été un exercice réussi pour les auteurs. Cet ouvrage est en cela, un témoignage du moment historique que nous vivons en Bolivie, un moment où le peuple reprend ses droits, récupère son histoire, sa réalité, en le projetant dans le futur.
Pour cela, je souhaite exprimer mes plus sincères félicitations aux auteurs, Tugdual Ruellan, journaliste, et Bernard Bruel, enseignant, pour cette heureuse initiative de faire découvrir au public en général, une partie de la Bolivie, sa culture, ses traditions et sa notion ancestrale du commerce équitable.
Pour un commerce équitable en harmonie avec la Mère-Terre, Pachamama !


PREFACIO de Luzmila Carpio Sangüeza, Embajadora del Estado Plurinacional de Bolivia en Francia.
El recorrido por las líneas de esta obra me trae recuerdos de infancia, de mi lejana comunidad en el Norte de Potosí, de la importancia de nuestra cultura y de nuestra identidad estrechamente unida al respeto profundo por la Madre Tierra-Pachamama, el agua, las montañas, los paisajes y el canto de los pájaros, elementos que ciertas personas etnocéntricas consideran como un simple folklore. Más que folklore, es la poesía y la armonía que nosotros, los pueblos autóctonos y originarios de Bolivia, sentimos y vivimos cotidianamente desde hace miles de años, y no hacen otra cosa que seguir emergiendo, gracias a un contexto político más favorable que revaloriza nuestra identidad, y que además espero, en todos los casos, sirva de guía a otros pueblos hermanos para que juntos podamos construir un mundo cada vez más justo y bueno para vivir.
Este libro, nos invita a un viaje casi de iniciación sobre nuestros hábitos y costumbres y nos recuerda con fuerza y convicción, que el equilibrio entre el ser humano y los ecosistemas, representan un concepto fundamental que nos permite « vivir bien », SUMA QAMANA en aymará y SUMAQ KAWSAY en quechua, y que hoy por hoy es una noción que está inscrita en la actual Constitución Política del Estado Plurinacional de Bolivia. que contrasta con el concepto de “vivir mejor” relacionado al consumo desenfrenado aplastando el prójimo y en total desconsideración de los ecosistemas de la naturaleza.
En esta publicación, hallo coincidencias muy interesantes con los ejes principales de la política extranjera de la Embajada de Bolivia en Francia, sobre esta nueva forma de explorar y de establecer otras alternativas de entendimientos comerciales entre los pueblos donde primen los intercambios humanos, el respeto a la naturaleza y a las culturas, así como el sentido de compartir. Seguir el trayecto del café desde su siembra hasta su consumo, ilustrando al mismo tiempo las difíciles condiciones de trabajo y la belleza de Bolivia, ha sido sin duda alguna el logro de los autores. Esta obra es un buen testimonio de la manera como podemos reescribir nuestra historia, nuestra realidad y proyectarla hacia el futuro.
Por ello, deseo expresar mis más sinceras felicitaciones a los autores, Tugdual Ruellan, periodista, y Bernard Bruel, docente universitario, por esta excelente iniciativa de dar a conocer al público en general un poco de Bolivia, su cultura, sus tradiciones y la noción ancestral de comercio justo.
Por un comercio justo en armonía con la Madre-Tierra Pachamama !


AVANT-PROPOS de Yves Thébault, Directeur du CAT de Bain-de-Bretagne.
2009.12.22.Les_3_pionniers-Yves_Thebault__reduit__.JPG""Personne n’y croyait lorsqu’en 1993, nous avons décidé avec Guy Durand, alors président de Max Havelaar France, et Olivier Bernadas, gérant de la jeune société Lobodis, de nous lancer dans le commerce équitable en proposant un café de qualité, acheté au juste prix aux petits producteurs, moulu, torréfié et ensaché par les travailleurs handicapés du Centre d’aide par le travail de Bain-de-Bretagne géré par l’Association « Notre Avenir ». Ce projet est aujourd’hui, quinze années plus tard, une réussite partagée par des centaines d’hommes et de femmes aux quatre coins de la planète. Nous voulions construire un commerce équitable, véritable partenariat commercial basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui vise à plus d’équité dans le commerce international. La société Lobodis a instauré une relation de confiance avec les coopératives de producteurs avec lesquelles elle travaille depuis quinze ans, relation durable entretenue au fil des années par des visites régulières sur les plantations, des rencontres avec les producteurs au CAT, aboutissant à une vraie connaissance et reconnaissance des compétences respectives de chacun. L’entreprise a le souci permanent d’une recherche de produits de qualité, d’un positionnement sur du café haut de gamme. Café équitable oui, mais café de qualité surtout. Tous les cafés sont des Arabica de pureorigine, provenant d’Amérique du Sud, d’Afrique et, depuis peu, d’Asie. Faire torréfier le café par un ESAT, établissement et service d’aide par le travail (ex CAT) marque l’intention de solidarité jusqu’au bout de la chaîne de par l’utilisation et la reconnaissance des compétences de travailleurs handicapés. Depuis, l’établissement a lancé deux nouveaux cafés sous la marque « CAT Notre Avenir ». Chacun de ces deux produits est le résultat d’un mélange de cafés déjà existants de deux origines différentes : « Ile d’Haïti-Pérou » et « Bolivie- Pérou ». Nous avons ainsi produit 4262 tonnes de café, soit 17 millions de paquets.
Nous sommes heureux de vous proposer ce document réalisé par Tugdual Ruellan, journaliste qui, depuis la première heure, nous soutient et nous accompagne, et Bernard Bruel, enseignant en gestion à Rennes. Tous deux se sont passionnés pour cette histoire que nous construisons au jour le jour. Ils ont rencontré les producteurs, sont allés dans les plantations en Bolivie et nous racontent l’histoire de cette fabuleuse Route du café. Ils rapportent les témoignages émouvants de celles et ceux qui aujourd’hui ont retrouvé fierté en leur travail, espoir en un devenir meilleur grâce aux revenus du commerce équitable.""

Prólogo de Yves Thébault, Director del CAT de Bain-de-Bretagne.
"Nadie confiaba en nuestra idea cuando, en 1993, decidimos con Guy Durand, en aquel tiempo Presidente de Max Havelaar Francia, y Olivier Bernadas, gerente de la joven sociedad Lobodis, lanzarnos al comercio justo. Se trataba de ofrecer un café de calidad, comprado a un precio justo a los productores, tostado, molido y empaquetado por los trabajadores del Centro de Ayuda a los minusválidos por el Trabajo de Bain-de-Bretagne administrado por la Asociación « Nuestro Porvenir ». Quince años más tarde, este proyecto hoy es un éxito compartido por cientos de hombres y mujeres de todas partes del mundo. Queríamos construir un comercio justo, una verdadera asociación comercial basada en el diálogo, la transparencia y el respeto, teniendo como objetivo principal más equidad en el comercio internacional. La sociedad Lobodis instauró una relación de confianza con las cooperativas de productores con las cuales trabaja desde hace quince años. Esta relación perdura y se mantiene a lo largo de los años por las visitas regulares a las plantaciones y por los encuentros con los productores en el CAT. Todo esto permitió una divulgación de conocimientos y una revalorización de las aptitudes respectivas. La empresa busca permanentemente productos de calidad y posicionarse en el mercado del café de gama alta. Café del comercio justo sí, pero ante todo café de calidad. Todos los cafés son cafés Arábica de origen puro, procedentes de Sudamérica, de África y, recientemente, de Asia. La decisión de confiar la torrefacción del café a un ESAT, establecimiento y servicio de ayuda al minusválido por el trabajo, (ex CAT) confirma el objetivo de solidaridad hasta el final de la cadena. De esta manera, se reconocen la participación y las aptitudes del trabajador minusválido. Hace poco el establecimiento lanzó dos nuevos cafés bajo la marca « CAT Nuestro Futuro ». Cada uno de estos resulta de la mezcla de cafés ya existentes de dos orígenes diferentes : « Haití- Perú » y « Bolivia-Perú ». Asi producimos 4262 toneladas de café, o sea 17 millones de paquetes
Para nosotros es un inmenso placer presentarles este documento realizado por Tugdual Ruellan, periodista, quien sostiene y nos acompaña desde el inicio del proyecto, y Bernard Bruel, profesor de gestión de empresa en Rennes. Ambos se apasionaron por esta historia que seguimos construyendo día a día. Fueron al encuentro de los productores en las mismas plantaciones de Bolivia y nos cuentan la historia de esta fabulosa Ruta del café. Comparten conmovedores testimonios de aquellas y aquellos que hoy vuelven a trabajar con orgullo y con la esperanza de un porvenir mejor gracias a los ingresos del comercio justo.""


24.07.06.Antofagasta__56_.JPG

REMERCIEMENTS
Dans les plantations de café des Yungas en Bolivie
Raúl Mamani Gutiérrez, président Villa Oriente - Bolivie
Luis Hugo Brizuela, gérant de la Bernadas innovaciones Bolivia jusqu’en 2008
Norah Mamani Alejando, son assistante

L’ensemble des producteurs et coopérateurs
Les responsables, les ouvriers, les ouvrières de l’usine d’El Alto à La Paz qui nous ont accueillis.

Aux « pionniers » de ce projet
Yves Thébault, directeur de l’Association Notre Avenir
Olivier Bernadas, fondateur de Lobodis
Guy Durand, premier président Max Havelaar France
Jacques Bruneau, délégué Bretagne Agefiph de 1991 à 1996

Photo (de gauche à droite) : Guy Durand, Olivier Bernadas et Yves Thébault
2009.12.22.Les_3_pionniers__35_.JPG

Établissement d’aide par le travail Notre Avenir, Bain-de-Bretagne
Henri Leray, président Notre Avenir
Roger Simon, responsable de la torréfaction
L’ensemble des travailleuses et travailleurs handicapés
Anne-Claire Lepage, chargée de la commercialisation, société Acom.

Société Lobodis, Saint-Brieuc
Franck Delalande, directeur
Eglantine Karl, chargée des relations avec les producteurs jusqu’en 2007
Gaëlle Leroux, chargée de communication jusqu’en 2006
Valérie Tendron, chargée de communication depuis 2006
Damien François, chargé des relations avec les producteurs depuis 2007

Max Havelaar
Marcel Launay et Josette Dumast,
Max Havelaar 35 Ille-et-Vilaine, Rennes

Port du Havre
Denis Herteleer, head transit
Christian Grandserre, terminal manager GMP
Patrick André, responsable d’exploitation du Terminal
Pascal Marti, Port autonome du Havre

24.07.06.Antofagasta__101_.JPG Et aussi à
Mathilde Simonneaux, agroéconomiste présente dans les plantations pendant notre visite
Jean-Yves Praud, vice-président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine
Didier Pillet, rédacteur en chef Ouest-France jusqu’en 2007
Jean-François Ercksen, Ouest-France, secrétaire général de la Rédaction
Eugénie Grolleau, Lénaïck Géraud et Mickaël Chevrier, Société IZATIS communication, Questembert
Olga Alarcón pour son amical soutien logistique en Bolivie
Raymonde et Thierry Noguet de l’association Breizh Manta, pour leur soutien

L’ensemble des traductrices et traducteurs
Patricia Angot Vera Medrano, Purificación Cruz-Phélippé, Marie Ehrhardt, Claudine Gergaud, Jean-François Ménard, Eric Lecointre, Jean-Claude Legoff, Fanny Mora, Nathalie Simon, Cristian Tintaya.
Merci à Patricia Bernabé et à Frédéric Cortès Juan pour leur première relecture du texte. Un remerciement tout particulier à Patricia Angot Vera Medrano et Purificacion Cruz-Phélippé qui ont donné leur temps sans compter pour uniformiser et améliorer l’ensemble de la traduction espagnole.

Ce document a été réalisé à la suite de plusieurs interviews et reportages, effectués de 1993 à 2009 auprès des acteurs de ce projet de développement.
Reportages au Centre d’Aide par le Travail de Bain-de-Bretagne (de 1993 à 2009)
Reportages auprès de la société Lobodis - Cafés Richard (de 1993 à 2009)
Reportage dans les coopératives de Villa Oriente en Bolivie avec Hélène Huet et Antoine Ruellan (juillet 2006)
Reportage au Port du Havre (2007)