Tugdual Ruellan - Information, journalisme et communication

Tag - commerce équitable

Fil des billets - Fil des commentaires

PARU aux éditions Rives d'Arz : "Pour un commerce juste : La Route du Café - des Yungas en Bolivie à la Bretagne"

Route_du_cafe.Couverture.jpgPRIX : 19,50 € - COMMANDEZ VOTRE LIVRE DIRECTEMENT sur le site des Editions Rives d'Arz (paiement sécurisé) : www.rivesdarz.fr

Le commerce du café équitable a vu le jour il y a quinze ans dans l'Ouest de la France
L’aventure commence en 1993 lorsque trois Bretons se lancent, contre vents et marées, dans le commerce équitable : Guy Durand, alors président de Max Havelaar France, Olivier Bernadas, gérant de la jeune société Lobodis, et Yves Thébault, directeur du Centre d’aide par le travail de Bain-de-Bretagne. Leur défi : proposer un café de qualité, acheté au juste prix aux petits producteurs, transformé en France par des ouvriers en situation de handicap. Tugdual Ruellan, journaliste, et Bernard Bruel, enseignant, nous entraînent sur la Route du café bolivien, depuis les Yungas jusqu’en Bretagne en passant par le port du Havre. Route dangereuse mais route de tous les espoirs… Ils se font porte-parole des producteurs. Ils nous racontent l’histoire de ces compagnons et coopérateurs qui ont pu, grâce à un commerce juste, améliorer leurs conditions de vie et retrouver la fierté de leur travail.

La Route du café - Des Yungas à la Bretagne
AUTEURS : Bernard Bruel et Tugdual Ruellan
Préface de Mme Luzmila Carpio Sangüeza, Ambassadrice de l'Etat Plurinational de Bolivie en France
Conception et impression : IZATIS Communication
FICHE TECHNIQUE A TELECHARGER EN CLIQUANT SUR CE LIEN
À découvrir en lisant, un CD de musiques enregistrées en Bolivie et d’autres offertes par des amis chanteurs et musiciens.

Rives_d__Arz-logo__3_.jpgEditions Rives d'Arz
Collection : Routes solidaires
Prix : 19,50 euros + frais d'expédition
Site : www.rivesdarz.fr

Lire la suite...

Emotion de l'été : le livre-CD "Pour un commerce juste - la Route du café" remis en mains propres aux coopérateurs boliviens

Decouverte_du_livre_au_centro_Ventilla-La_Paz__page_36_.JPGMerci à Cathy Lemeil et Anne-Marie Gomez. Toutes les deux avaient emporté en juillet 2010, au fond de leurs sacs à dos, plusieurs exemplaires du livre que Bernard Bruel et moi-même avons co-écrit sur "La Route du café, des Yungas à la Bretagne" (éditions Rives d'Arz) à la suite de notre reportage en 2006. Elles ont suivi la même route, retouvé l'ensemble des coopérateurs de Villa Oriente, Antofagasta, El Alto - La Paz. Beaucoup se sont reconnus en feuilletant les pages ou retrouvé des amis. La boucle est bouclée : "Comme un pont de plus jeté entre deux continents. Un pont équitable", écrivait Philippe Mathé, journaliste à Ouest-France (3 avril 2010) (photo : les ouvrières du centre Ventilla à El Alto-La Paz découvrent le livre, entièrement traduit en espagnol).

A LIRE article de présentation du livre - en cliquant sur ce lien
"Pour un commerce juste - La Route du café - Des Yungas à la Bretagne"
AUTEURS : Bernard Bruel et Tugdual Ruellan
Préface de Mme Luzmila Carpio Sangüeza, Ambassadrice de l'Etat Plurinational de Bolivie en France
À découvrir en lisant, un CD de musiques enregistrées en Bolivie et d’autres offertes par des amis chanteurs et musiciens. Editions Rives d'Arz (Collection : Routes solidaires) - Prix : 19,50 euros + frais d'expédition - Site : www.rivesdarz.fr

Lire la suite...

DISPONIBLE DEPUIS LE 15 MARS 2010 : La Route du Café - des Yungas en Bolivie à la Bretagne avec à l'intérieur du livre, un CD de musiques et chants en vivo

2010.03.15.Route_du_cafe-CD.jpgPRIX : 19,50 € - COMMANDEZ VOTRE LIVRE DIRECTEMENT sur le site des Editions Rives d'Arz (paiement sécurisé) : www.rivesdarz.fr

Le commerce du café équitable a vu le jour il y a quinze ans dans l'Ouest de la France. L’aventure commence en 1993 lorsque trois Bretons se lancent, contre vents et marées, dans le commerce équitable : Guy Durand, alors président de Max Havelaar France, Olivier Bernadas, gérant de la jeune société Lobodis, et Yves Thébault, directeur du Centre d’aide par le travail de Bain-de-Bretagne. Leur défi : proposer un café de qualité, acheté au juste prix aux petits producteurs, transformé en France par des ouvriers en situation de handicap. Tugdual Ruellan, journaliste, et Bernard Bruel, enseignant, nous entraînent sur la Route du café bolivien, depuis les Yungas jusqu’en Bretagne en passant par le port du Havre. Route dangereuse mais route de tous les espoirs… Ils se font porte-parole des producteurs. Ils nous racontent l’histoire de ces compagnons et coopérateurs qui ont pu, grâce à un commerce juste, améliorer leurs conditions de vie et retrouver la fierté de leur travail.

A DECOUVRIR UN CD placé à l'intérieur du livre
Nous sommes aussi passionnés de musique des Andes. Pour l'occasion, en marge de la Route du café et de ses chemins de traverse, des amis musiciens et chanteurs boliviens offrent leur musique, issue des hauts plateaux andins, profondément enracinée dans la Terre-Mère Pachamama... Musiques enregistrées sur place, en vivo, lors d'un reportage réalisé en Bolivie, musiques offertes par les producteurs de café dans les Yungas et par l'ambassadrice de l'Etat plurinational de Bolivie en France, Luzmila Carpio, grande chanteuse reconnue au niveau international ; musiques offertes par des amis dans une peña à Sucre, par Natalio et Hilarion Tintaya dans un petit village andin et par ses fils installés à Rennes en Bretagne… Témoin d'une amitié entre les peuples, invitation au voyage et à la rencontre... (réalisation : Cristian Tintaya). A toutes et à tous, nous disons merci.
Découvrez dans cet article l'histoire de ce CD, la rencontre avec les artistes, les paroles de leurs chansons... (lire la suite)

Pour un commerce juste : La Route du café - Des Yungas à la Bretagne
AUTEURS : Bernard Bruel et Tugdual Ruellan
Préface de Mme Luzmila Carpio Sangüeza, Ambassadrice de l'Etat Plurinational de Bolivie en France
Conception et impression : IZATIS Communication
Duplication, gravure et pressage du CD : Duplimedia - Duplicolor

Rives_d__Arz-logo__2_.jpgEditions Rives d'Arz - Collection : Routes solidaires
Prix : 19,50 euros + frais d'expédition
Site : www.rivesdarz.fr

Lire la suite...

Des cafétérias équitables pour un développement durable

Lycee_F.Dantec.10.JPGLycée Louis Guilloux à Rennes et lycée Félix Dantec à Lannion
Les distributeurs de boissons et de confiseries devenaient interdits à la rentrée dernière à l’intérieur des établissements scolaires. Les lycées Louis Guilloux à Rennes et Félix Dantec à Lannion en ont profité pour créer des cafétérias équitables et sensibiliser en direct les élèves au développement durable.

article paru dans Bloc Notes
le magazine du Rectorat de l'académie de Rennes, mars 2006
Rédactrice en chef : Nathalie Le Garjean
Texte et photo : Tugdual Ruellan

Lire la suite...

Le CAT de Bain de Bretagne (Ille-et-Vilaine) ensache aussi le café

1994.CAT_Bain.photo.jpgLes cafés Max Havelaar ont un goût de solidarité. Ils sont distribués sous couvert d'une association internationale qui s'engage à mieux payer les petits producteurs du tiers-monde. Depuis le début du mois de septembre, c'est le centre d'aide par le travail de Bain-de-Bretagne qui est chargé de moudre le café et de le mettre en emballage sous vide.








article paru dans Ouest-France le 15 novembre 1994 (page Bretagne)
Rédaction : Tugdual Ruellan

Lire la suite...

L'atelier protégé fait le café à Bain-de-Bretagne

1994.11.Agefiph_Infos.04.02.photo.jpgLes cafés Max Havelaar ont ceci de particulier qu'ils ne sont pas anonymes. Ils ont pour nom Kalinda, Tzui Tacca ou Chantico. Ils viennent de file de Saint-Domingue, du Guatemala ou du Mexique et ont l'arôme d'un arabica haut de gamme. «Nous certifions que ce café a été acheté à des groupements de petits producteurs des pays du tiers-monde", explique le Breton Olivier Bernadas, qui s'est lancé corps et âme depuis plus d'un an dans cette entreprise. Le producteur perçoit un prix minimum garanti, bien supérieur au cours mondial actuel. De plus, il bénéficie d'un préfinancement partiel de sa récolte. Plutôt que de faire de la coopération sur place, l'association propose de payer, au juste prix, le travail du producteur et de le commercialiser...

Article paru dans Agefiph Infos n° 4, novembre 1994
Directeur de la publication : Jean-Louis Ségura
Texte : Tugdual Ruellan

Lire la suite...