sur Histoires Ordinaires, « Changeons le système… pas le climat ! » disent les citoyens du tour Alternatiba

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - environnement, Non classé

Le tour Alternatiba, mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale, est passé à Redon, ce mardi 3 juillet. Les douze cyclistes, harassés mais joyeux, ont été accueillis par une cinquantaine d’habitants du pays qui les attendait à Saint-Nicolas-de-Redon pour une «vélorution» qui les a emmenés au village des alternatives installé dans le centre-ville.

Rédacteur en chef Histoires Ordinaires : Michel Rouger
Article à lire sur le site Histoires Ordinaires en cliquant sur ce lien
Rédaction et photos : Tugdual Ruellan

 

« Alternativez-vous ! Alternativons-nous ! » Un joyeux marché s’est installé mardi dans l’amphithéâtre urbain de Redon. On pouvait faire le plein de son panier d’alternatives à la malbouffe, au gaspillage et à l’intolérance : « Le but de ce village, dressé à l’occasion du passage du tour Alternatiba, explique Jean-Christophe Chaurin, l’un des coordinateurs, était de parler du changement climatique et de présenter toutes les alternatives qui, déjà, sont menées dans le pays de Redon. »

Fours solaires, lessives faites maison, monnaie locale solidaire, ordinateurs de seconde main, recyclerie, tri des déchets… Il y avait de quoi modifier les gestes quotidiens pour lutter contre le gaspillage et le réchauffement climatique. Il y avait aussi nombre d’initiatives solidaires et citoyennes, soutien aux migrants, agriculture durable et responsable, covoiturage, jardinage partagé, éoliennes citoyennes, lutte contre le chômage de longue durée… Il y avait enfin des artistes, musiciens, chanteurs et conteurs pour interpeller les habitants, mettre de la joie et éclairer les alternatives du pays. « Alternatiba veut montrer ces alternatives, les renforcer et les développer pour changer le système, pas le climat ! »

 

« Vous là-haut ! Qu’attendez-vous ? »

Le mouvement citoyen Alternatiba est né à Bayonne en 2013 à partir de deux constats : « D’une part, le réchauffement climatique s’accélère, touche les populations les plus pauvres de la planète et menace à moyen terme les conditions de vie sur terre. D’autre part, des solutions existent et sont à portée de mains, elles n’attendent que nous. » La petite équipe, vêtue de vert comme les couleurs de leur ambition, s’est élancée sur les routes de France le 9 juin dernier.

Le tour prendra fin les 6 et 7 octobre à Bayonne après être passé par Paris en septembre, quelques jours avant le nouveau rassemblement mondial de la COP 21. Les cyclistes engagés auront au total parcouru quelque six mille kilomètres et suscité la création de 130 villages. Sans manquer de redire aux chefs d’États : « Hey, vous là-haut ! La transition est en route… Nous, citoyens de tous les territoires, l’avons enclenchée, alors qu’attendez-vous pour faire de même ? »

Texte et photos : Tugdual Ruellan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *