Sur Histoires Ordinaires, le Reflet de Flore Lelièvre pour « changer le regard »

Tugdual Ruellan - - No comment - Envoyer à un ami - handicap

Flore Lelièvre, 27 ans, a ouvert Le Reflet à Nantes, un restaurant tenu par des jeunes porteurs de trisomie. Un an après, le bilan est positif et les tables ne désemplissent pas. Après le buzz médiatique du lancement, il faut désormais éviter que le soufflé ne retombe…
ARTICLE A LIRE SUR HISTOIRES ORDINAIRES.

 

Rédacteur en chef Histoires Ordinaires : Michel Rouger
Article à lire sur le site Histoires Ordinaires en cliquant sur ce lien
Rédaction et photos : Tugdual Ruellan

Lorsque Flore présente son projet à ses formateurs, les yeux s’écarquillent…. Un restaurant, flottant sur l’Erdre à Nantes, qui serait tenu essentiellement par des jeunes porteurs de trisomie… L’idée a de quoi surprendre ! D’autant que Flore n’est ni en formation de cuisine, ni d’éducatrice spécialisée mais en architecture d’intérieur à l’école d’arts appliqués Pivaut de Nantes. « Un de mes grands frères, âgé aujourd’hui de 31 ans, est porteur de trisomie, raconte-t-elle. J’ai vite réalisé qu’il y avait beaucoup à faire, d’abord pour lui offrir une place dans la société, mais aussi, pour changer le regard. »

Un lieu au cœur de la ville
Pendant plus d’un an, elle travaille son sujet, mène des recherches en France et à l’étranger, effectue un stage dans un cabinet d’architecture intérieure spécialisé dans l’aménagement de cafés et de restaurants. « Je cherchais à créer un lieu de travail adapté à des personnes porteuses de trisomie 21. Comment l’architecture et le design d’objet pouvaient leur permettre d’être autonomes à un poste et d’exercer ainsi un métier comme tout un chacun ? Je voulais que ce lieu soit au cœur de la ville, créateur de liens et de rencontres. Histoire de banaliser la différence. »

Créer une véritable entreprise
Vient le jour de la soutenance. Flore a testé son idée lors des journées portes ouvertes de l’école, qui ont lieu le week-end précédent : « Ce sont ainsi deux mille personnes qui passent et je n’ai cessé d’avoir des retours positifs de la part des visiteurs. Beaucoup m’incitaient à poursuivre pour que le projet devienne réalité. » Le jury est conquis. Diplômée architecte d’intérieur en 2014, Flore rejoint le cabinet de son maître de stage et, pendant toute une année, approfondit le sujet. En juin 2015, elle réussit à rassembler une quinzaine de professionnels, travailleurs sociaux, parents d’enfants handicapés, expert-comptable, avocat, juriste…

Ensemble, ils créent l’association Trinôme 44 dont l’objet est de développer des outils et des lieux pour favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap en milieu ordinaire. « C’est à la deuxième réunion qu’un ami chef d’entreprise nous a interpellés, se souvient Flore : On parle d’inclusion dans la société, disait-il, on estime que ces personnes sont capables de travailler comme tout le monde… Alors, pourquoi ne pas créer une vraie entreprise ? Le challenge était de taille…»

…/…

Le Reflet
4, rue des Trois-Croissants, Nantes
02 57 54 61 78
www.restaurantlereflet.fr
restaurant.lereflet@gmail.com

Le livre des « Restaurants extraordinaires »
L’association Trinôme 44 vient de publier un livre pour raconter l’histoire de quelques-uns de ces « Restaurants extraordinaires ». On y retrouve celle du Reflet à Nantes, d’autres expériences similaires en France et aussi dans le monde, à Chicago, Buenos-Aires, Rome…
www.projet-lereflet.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *